31 mai 2007

Croque mexicain



Sincèrement, j'ignore si nos amis mexicains mangent des croques... Laurange pourrait sûrement nous éclairer sur cette question cruciale. En tout cas, j'imagine qu'ils ressembleraient un peu à celui-ci, très bon pour un en-cas légèrement spicy...

Ingrédients pour 1 unité

- 2 tranches de pain de mie
- sauce mexicaine toute prête
- 4 feuilles tendres d'épinards
- 1 belle rondelle de tomate
- 1/2 poivron rouge de conserve (morrone ou piquillo)
- 2 tranches fines de jambon de dinde fumé
- 1 bonne cuillère à soupe de fromage grossièrement râpé
- sel & poivre
- piment moulu

Préparation

Préchauffer l'appareil à croques.

Tartiner l'une des tranches de pain avec de la sauce mexicaine. Couvrir avec les feuilles d'épinards et la rondelle de tomate. Assaisonner avec du sel, du poivre et un peu de piment.

Couper les tranches de dinde fumée en moitiés et les ajouter au sandwich. Finaliser avec le poivron bien égoutté et saupoudrer avec le fromage râpé.

Fermer le sandwich avec la tranche de pain restante et le mettre dans l'appareil à croques. Fermer et laisser toaster pendant quelques brèves minutes.

Couper le croque en triangles et déguster aussitôt.

30 mai 2007

Veau en croûte de sel et romarin



Au Portugal, on cuit souvent le poisson - et notamment le bar et les daurades - en croûte de sel. Moins souvent la viande, mais ça arrive. À mon humble avis, ce type de cuisson est l'un de ceux qui mettent le mieux en valeur les chairs délicates. Si simple que l'on a l'impression de ne pas pouvoir râter un plat en croûte de sel. Et pourtant... Si comme moi, la première fois que je me suis lancée, vous choisissez le mauvais sel, vous pourrez mettre directement votre viande à la poubelle après cuisson car elle sera immangeable! Pour que ce soit vraiment bon, optez pour du gros sel marin bien blanc et sec plutôt que pour du bio un peu gris et humide, certes très bon, mais pas du tout adapté à la réalisation de cette recette... Et là, vous vous régalerez!

Ingrédients pour 4 personnes

- 4 escalopes de veau épaisses
- huile d'olive
- 5 brins de romarin frais
- 2 blancs d'oeufs
- 1 kg de gros sel de mer

Préparation

Préchauffer le four à 200ºC.

Huiler le fond d'une poêle anti-adhésive. Saisir rapidement les escalopes des deux côtés avec 1 brin de romarin. Retirer les escalopes de la poêle, laisser tiédir et les passer dans les blancs d'oeufs.

Mettre la moitié du sel dans un plat à four. Poser les escalopes sur le sel. Poser 1 brin de romarin sur chaque escalope et couvrir avec le sel restant, en tassant.

Enfourner à 200ºC pendant 15-20 minutes. Retirer le plat du four et casser délicatement la croûte de sel. Servir aussitôt, en accompagnant avec des légumes ou des pommes de terre en papillottes.

Nota : le sel est ensuite réutilisable pour assaisonner les plats de viande (sauf la partie directement en contact avec le blanc d'oeuf).

Pissaladière Belle-Ile

J'espère que je ne vais pas faire hurler les puristes pour avoir osé marier la Provence avec la Bretagne... Je sais bien que la pissaladière traditionnelle se fait avec du pissalat, une pâte d'anchois typique du Sud de la France. Ou bien encore avec des filets d'anchois en saumure. Mais j'avais la chance d'avoir une boîte d'anchois à l'huile extra de la renommée conserverie La Belle-Iloise et j'ai eu envie de l'utiliser ainsi... Je ne le regrette pas: c'était excellent! D'ailleurs, je retenterai volontiers avec des sardines en boîte, la prochaine fois, à défaut d'anchois de Belle-Ile.



Sinon, ce matin, j'ai eu la très agréable surprise de découvrir que l'adorable Nadia, auteure du beau blog Paprikas, m'avait dédié une succulente recette de tajine au poisson dans le cadre de la recette de l'amitié. J'ai été très émue et touchée par ce geste, car j'apprécie également beaucoup Nadia. Dans cette univers - parfois impitoyable - qu'est la blogosphère culinaire, des amitiés et des empathies se tissent, des liens se nouent... Aussi, je continue cette jolie chaîne amicale en dédiant cette délicieuse pissaladière bretonisante à une bloggeuse chère: Gracianne.

Ingrédients pour 2-3 personnes

Pâte*

- 350 g de farine de blé
- 1 pincée de sel
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 6 g de levure de boulanger granulée
- eau tiède
- farine

Garniture

- 800 g d'oignons blancs
- 10 cl d'huile d'olive
- 1 petite boîte d'anchois à l'huile (environ 100 g)
- 1 poignée d'olives noires
- herbes de Provence

* ou autre pâte à pizza au choix



Préparation

Préparer la pâte: mettre la farine en tas sur le plan de travail. Faire un puits au milieu et ajouter le sel et l'huile d'olive. Bien mélanger et ajouter la levure préalablement dissoute dans un peu d'eau tiède. Pétrir tout en ajoutant de petites quantités d'eau tiède, jusqu'à ce que la pâte soit souple et malléable.

Former une boule et laisser reposer pendant 1 heure dans un récipient creux fariné, dans un endroit tiède et à l'abri des courants d'air.

Éplucher les oignons et les couper en fines demi-lunes. Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse et ajouter les oignons. Faire revenir les oignons à feu moyen en remuant souvent. Couvrir et cuire jusqu'à ce que les oignons soient blonds et presque confits, mais surtout pas brûlés. Réserver.

Égoutter les anchois et les écraser légèrement à la fourchette, sans les émietter complètement. Réserver.

Préchauffer le four à 200ºC.

Étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné, en formant un disque. Foncer un moule à pizza ou à tarte, en roulant légèrement les bords de la pâte.

Couvrir avec les oignons et parsemer avec les anchois. Décorer avec les olives.

Saupoudrer avec un peu d'herbes de Provence et enfourner pendant 30-35 minutes, à 200ºC. Retirer la pissaladière du four. Servir tiède, avec une salade verte.

29 mai 2007

Soupe de pois chiches aux épices



Désolée pour la mauvaise qualité de la photo qui ne met vraiment pas cette excellente soupe indienne en valeur... Mon appareil numérique était en panne et j'ai utilisé la fonction caméra - la seule qui marchait, pour dépanner (heureusement, je suis de nouveau équipée...). Dommage pour l'image, mais que cela ne vous rebute pas de tester la recette: elle est facile et rapide à faire, merveilleusement parfumée et nourrissante...

Ingrédients pour 4 personnes

- 300 g de pommes de terre
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à soupe d'huile végétale
- 200 g de pois chiches en boîte
- 1/2 cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à café de garam massala
- sel & poivre
- 1 l de bouillon de volaille

Préparation

Éplucher les pommes de terre, l'oignon et les gousses d'ail. Couper les légumes en morceaux. Rincer et égoutter les pois chiches. Réserver.

Faire blondir les morceaux d'oignon et d'ail dans l'huile chaude en remuant de temps en temps.

Ajouter les morceaux de pommes de terre et les pois chiches. Saupoudrer avec le curcuma et le garam massala. Bien mélanger et laisser dorer pendant 3 minutes, sans cesser de remuer.

Arroser avec le bouillon de volaille chaud et laisser cuire pendant 15-20 minutes. Rectifier l'assaisonnement et servir sans attendre.

La saison des régimes est ouverte...


Auteur : Wildt

«J'ai associé le régime Tout-Fruits avec le régime Tout-Viande et le régime Tout-Légumes... Et tu sais quoi...? J'ai grossi...!»

Arancini



Avec les restes d'un risotto, j'ai confectionné ces arancini en m'inspirant d'une recette d'Eliana - Sabores da Lica, et d'une autre de Julie Andrieu trouvée dans son livre Ma p'tite cuisine. Délicieux dégustés à l'apéritif, encore chauds pour que le fromage file bien comme il faut...

Ingrédients pour 4 personnes

- 500 g de restes de risotto cuisiné*
- 200 g de parmesan râpé
- 1 cl de vin blanc sec**
- 100 g de farine
- 2 oeufs
- 100 g de chapelure
- huile végétale
- beurre

* ou 1 sachet de risotto pronto, ou encore 500 g de risotto surgelé
** ne pas rajouter de vin blanc si les restes de risotto en contiennent déjà

Préparation

Dans une jatte, bien mélanger le risotto avec le parmesan, le vin blanc, 1 oeuf et la farine.

Mouler des petites boules de préparation. Passer les boulettes dans l'oeuf battu restant puis dans la chapelure.

Chauffer un peu d'huile et de beurre dans une poêle. Faire uniformément rissoler les boulettes jusqu'à ce qu'elles soient dorées et croustillantes.

Égoutter sur du papier absorbant et servir chaud.

28 mai 2007

Mon fond d'écran



Valérie (Les Notes Bleues d'une Gourmande) m'a gentiment demandé de montrer mon fond d'écran.

Vous auriez pu tomber sur un paysage irlandais, six bouteilles des meilleurs vins rouges portugais, l'Atlantique vu depuis une île des Açores... Je change souvent de fond d'écran en fonction de mon humeur, du temps qu'il fait (l'Alaska en période de canicule ou au contraire le Sahara s'il fait humide...), etc. Mais il se trouve qu'en ce moment je suis en plein dans Zelda (Nitendo Wii) - ne rigolez pas, nul n'est parfait et moi, j'adore les aventures virtuelles sur console... ;-D

Vous qui passez par ici, montrez-moi ce qui habille votre écran !

Porc sauté aux légumes croquants



Ce plat chinois très coloré est aussi bon à déguster que joli à regarder...! Une explosion de saveurs et un croquant du plus bel effet. Encore une merveilleuse recette tirée de mon livre sur la cuisine au wok...

Ingrédients pour 4 personnes

- 350 g de filet mignon de porc maigre
- 2 cuillères à soupe d'huile végétale
- 2 gousses d'ail écrasées
- 1 cm de gingembre frais épluché, coupé en fins bâtonnets
- 1 carotte coupée en fins bâtonnets
- 1 poivron rouge coupé en petits dés
- 1 bulbe de fenouil finement tranché
- 25 g de châtaignes d'eau finement tranchées
- 75 g de germes de soja frais
- 2 cuillères à soupe de vin de riz
- 300 ml de bouillon de volaille
- 1 pincée de sucre roux
- 1 cuillère à café de fécule de maïs (maïzena)
- 2 cuillères à café d'eau
- sel & poivre

Préparation

Couper la viande en tranches très fines.

Faire chauffer l'huile dans un wok. Ajouter l'ail, le gingembre et les tranches de filet mignon. Faire sauter pendant 2 minutes, jusqu'à ce que la viande soit dorée.

Ajouter les bâtonnets de carotte, les petits dés de poivron, les tranches de fenouil et les châtaignes d'eau. Faire sauter à feu vif pendant encore 2-3 minutes.

Ajouter les germes de soja et faire sauter pendant 1 minute. Retirer la viande et les légumes du wok. Réserver au chaud.

Verser le vin de riz et le bouillon chaud dans le wok. Saupoudrer avec le sucre roux. Préparer une pâte crémeuse en mélangeant la fécule de maïs avec l'eau. Ajouter le mélange au wok et porter à ébullition sans cesser de remuer jusqu'à obtenir une sauce enrobante et translucide.

Remettre la viande et les légumes dans le wok. Saler et poivrer légèrement. Cuire pendant 2 minutes en mélangeant délicatement. Servir sans attendre.

Tartelettes à l'orange



Des tartelettes toutes simples mais délicieuses que j'ai faites pour finir des restes de pâte...

Ingrédients pour 6 tartelettes

- 1 pâte sablée*
- 100 g de sucre
- 4 jaunes d'oeufs
- 1,5 dl de jus d'orange fraîchement pressé
- 1,5 dl de lait
- 1 cuillère à café de fécule de maïs (maïzena)
- beurre, farine
- 6 rondelles d'orange**

* j'ai utilisé des restes de pâte des empanadillas. Voir recette ici.
** ne faites pas comme moi: utilisez plutôt des rondelles d'orange confites, sinon l'effet sera purement décoratif...

Préparation

Préchauffer le four à 200ºC. Beurrer des moules à tartelettes et réserver.

Étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail légèrement fariné. Découper des disques de pâte de taille correspondante à celle des moules. Foncer les moules et piquer le fond de la pâte à la fourchette.

Mélanger le sucre avec la fécule de maïs. Ajouter les jaunes d'oeufs, le lait et le jus d'orange. Bien mélanger.

Répartir l'appareil dans les moules et enfourner les tartelettes à 200ºC pendant 20-25 minutes. Retirer les tartelettes du four et laisser refroidir avant de démouler. Décorer avec les rondelles d'orange. Servir les tartelettes froides ou à température ambiante.

24 mai 2007

Beignets de fenouil et courgette



Lorsque je suis en panne d'inspiration pour cuisiner des légumes, je feuillette le formidable livre de Maria de Lourdes Modesto sur les végétaux et je ne manque jamais d'y trouver une bonne idée. Comme ces simples et délicats beignets - ou galettes, délicieux à grignotter à l'apéritif, en entrée, ou pour accompagner du saumon, par exemple...

Ingrédients pour 4 personnes

- 2 bulbes de fenouil
- 1 courgette
- 1 oignon
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1 gousse d'ail pressée
- 1 cuillère à soupe de persil plat haché
- 3 oeufs
- sel & poivre du moulin
- fleur de sel
- huile végétale


Fleur de sel de la Ria Formosa, Algarve, PORTUGAL

Préparation

Éliminer les feuilles externes abîmées du fenouil. Couper le fenouil, l'oignon et la courgette en fine julienne.Transférer dans une jatte.

Ajouter la farine, l'ail pressé, le persil haché et les oeufs. Saler, poivrer et bien mélanger.

Faire chauffer de l'huile dans une poêle. Ajouter des cuillerées de préparation et faire rissoler des deux côtés, en retournant les beignets une seule fois à l'aide d'une spatule.

Égoutter soigneusement les beignets sur du papier absorbant. Saupoudrer avec un peu de fleur de sel et servir chaud.

Gâteau brésilien au poulet



Il y a de fortes chances pour que vous retrouviez ce genre de gâteau salé si vous êtes un jour invité par des Brésiliens à un pique-nique, un buffet ou à une BBQ party... Ces tortas sont généralement faites avec des sardines ou du thon en boîte, mais on y met un peu ce que l'on a sous la main. Cette bonne petite recette au poulet provient d'un nº hors-série du magazine brésilien Receitas & Delícias...

Ingrédients pour 4-6 personnes

Pâte

- 4 oeufs (jaunes et blancs séparés)
- 1 tasse à thé* de margarine végétale ramollie
- 1/2 tasse à thé de parmesan râpé
- 1 cube de bouillon de volaille finement émietté
- 2 cuillères à soupe de mayonnaise
- 1 tasse à thé de lait
- 2,5 tasses à thé de farine à gâteaux à levure incorporée**
- margarine pour le moule

Garniture

- 1 gros blanc de poulet sans peau ni os
- 1 gousse d'ail pressée
- 1,5 cuillères à soupe d'huile végétale
- 1 oignon finement haché
- 1/2 tasse à thé de pulpe de tomate
- persil plat haché
- 12 grosses olives noires dénoyautées et hachées
- sel & poivre

* 1 tasse à thé = 1 pot de yaourt, soit environ 250 ml
** ou 2,5 tasses de farine + 1 cuillère à soupe de levure chimique

Préparation

Préchauffer le four à 180ºC. Graisser les parois d'un moule à manqué avec un peu de margarine. Réserver.

Hacher grossièrement le blanc de poulet à l'aide d'un couteau bien aiguisé. Réserver.

Faire légèrement blondir l'oignon haché et l'ail pressé dans l'huile. Ajouter le poulet et cuire à feu vif jusqu'à ce qu'il soit cuit et doré. Ajouter la pulpe de tomate et les olives hachées. Laisser réduire à feu moyen en remuant de temps en temps. Assaisonner avec un peu de persil haché, du sel et du poivre. Réserver.

Préparer la pâte: battre les jaunes d'oeufs avec la margarine ramollie. Ajouter 2 cuillères à soupe de parmesan râpé, le cube de bouillon émietté, la mayonnaise et le lait. Incorporer la farine en battant jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène.

Verser la moitié de la pâte dans le moule. Couvrir avec la garniture au poulet et finaliser avec la pâte restante.

Battre les blancs en neige ferme. Étaler les blancs en neige sur la pâte et saupoudrer avec le parmesan râpé restant. Enfourner à 180ºC pendant environ 40 minutes.

Retirer le gâteau du four et laisser refroidir avant de démouler. Servir froid, avec des tomates cerises et une salade de laitue.

Voir également : Gâteau à la courgette et au thon

23 mai 2007

Tartelettes à la tomate et au fromage



J'adore les tartes à la tomate...! Avec les restes congelés d'une pâte aux flocons d'avoine initialement préparée pour ma tarte printanière aux légumes, j'ai fait ces jolies tartelettes estivales. Les quantités sont au "pifomètre", puisque c'était pour finir des chutes de pâte...

Ingrédients

- pâte brisée aux flocons d'avoine (voir ici ou )
- rondelles fines de tomates
- fromage de brebis râpé en fils
- moutarde de Dijon
- huile d'olive
- thym émietté
- sel & poivre du moulin
- beurre
- farine

Préparation

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer des petits moules à tartelettes.

Étaler finement la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail légèrement fariné. Découper des disques de pâte de taille adaptée à celle des moules à tartelettes.

Foncer les moules avec les disques de pâte. Piquer le fond de la pâte à la fourchette et badigeonner avec une fine couche de moutarde.

Couvrir la moutarde avec du fromage râpé. Ajouter les rondelles de tomates en formant des rosaces.

Assaisonner avec du sel, du poivre et un peu de thym émietté. Arroser les tartelettes avec un petit filet d'huile d'olive et enfourner pendant 20-25 minutes à 180ºC.

Retirer les tartelettes du four et les laisser tiédir avant de démouler. Servir tiède ou froid, avec une salade verte.

Voir également: Tarte fine à la tomate / Tarte thon-tomate-moutarde

Migas et travers de porc à l'alentejane



Les migas - ou açordas, sont peut-être la spécialité la plus emblématique de la région de l'Alentejo, au sud de Lisbonne. Il s'agit tout bêtement de pain rassis recyclé en panade, abondamment aromatisé à l'ail et à la coriandre fraîche. On sert généralement les migas avec des fruits de mer mais principalement de la viande de porc, autre spécialité de cette région où sont élevés les fameux cochons noirs ibériques qui prêtent leurs cuisses aux jambons Pata Negra. Ce plat bien rustique représente parfaitement la cuisine simple et aromatique du sud du Portugal. Pas très régime ni raffiné, certes, mais si savoureux, réconfortant et "roots"...!

NB: cette recette pourrait parfaitement s'encadrer dans le jeu Saveurs de nos Terroirs, mais comme je suis ribatejane et pas alentejane...

Ingrédients pour 4 personnes

- 100 g de lardons bien gras
- 1/2 chouriço coupé en rondelles fines*
- 500 g de travers de porc
- 8 gousses d'ail écrasées
- sel & poivre
- 1 feuille de laurier cassée en morceaux
- 1 bonne cuillère à café de massa de pimentão**
- 450 g de pain de campagne rassis
- 1 l d'eau bouillante
- 1 petit bouquet de coriandre fraîche
- 1 citron coupé en rondelles (ou 1 orange)

* Facultatif. J'ai juste utilisé du chouriço parce que j'en avais un demi qui séchait au frigo...
** Ou du paprika fort

Préparation

Couper le travers de porc en petits morceaux. Assaisonner avec 4 gousses d'ail écrasées, du sel, du poivre, le laurier et la massa de pimentão. Bien mélanger et laisser reposer pendant au moins 30 minutes.

Faire rissoler les lardons jusqu'à ce que le gras soit bien fondu. Ajouter les rondelles de chouriço et les morceaux de travers. Faire rissoler jusqu'à ce que le travers soit uniformément doré et bien cuit, en remuant régulièrement. Retirer le travers et les rondelles de chouriço et réserver au chaud.

Couper le pain en très petits dés. Ajouter le reste de l'ail écrasé et les petits dés de pain à la matière grasse ayant servi à la cuisson de la viande. Faire légèrement dorer en remuant pendant quelques minutes.

Arroser avec l'eau bouillante et couvrir. Laisser reprendre l'ébullition et incorporer la coriandre préalablement hachée. Saler et poivrer. Cuire en remuant jusqu'à ce que le pain ait bien absorbé l'eau.

Disposer le travers et le chouriço dans un plat de service. Ajouter le pain et servir sans attendre. Accompagner avec les rondelles de citron (pour la viande).

22 mai 2007

Soupe thaï au poulet et aux nouilles



Contrairement à la plupart des soupes asiatiques, celle-ci a un bouillon riche et épais. Lait de coco, pâte de curry rouge, gingembre et beurre de cacahuètes lui confèrent une saveur épicée des plus dépaysantes. À manger avec une cuillère... et des baguettes, en plat unique, par une soirée un peu fraîche...

Ingrédients pour 4 personnes

- 250 g de nouilles chinoises aux oeufs
- 1 cuillère à soupe d'huile végétale
- 4 blancs (ou cuisses) de poulet désossés et dépecés
- 1 botte de cives (ou de petits oignons nouveaux avec tiges)
- 2 gousses d'ail finement hachées
- 2 cm de gingembre frais épluché et finement râpé
- 850 ml de bouillon de volaille
- 200 ml de lait de coco
- 3 cuillères à café de pâte de curry rouge
- 3 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes
- 2 cuillères à soupe de sauce de soja
- 1 poivron rouge coupé en petits dés
- 60 g de petits champignons de Paris nettoyés
- sel & poivre

Préparation

Mettre les nouilles dans un bol et les couvrir d'eau bouillante. Laisser reposer pendant 2 minutes. Égoutter et réserver au chaud.

Hacher les cives en séparant la partie blanche de la partie verte. Réserver. Couper les blancs de poulet en dés.

Chauffer l'huile dans une casserole. Ajouter les dés de poulet et faire sauter à feu vif en remuant pendant 5 minutes, jusqu'à ce que la viande soit uniformément dorée.

Ajouter la partie blanche des cives, l'ail haché et le gingembre râpé. Faire sauter pendant encore 2 minutes à feu vif.

Ajouter le bouillon chaud, le lait de coco, la pâte de curry rouge, le beurre de cacahuètes et la sauce de soja sans cesser de remuer.

Saler et poivrer. Porter à ébullition sans cesser de remuer. Laisser cuire à feu doux pendant 8 minutes, en remuant de temps en temps.

Ajouter les petits dés de poivron, la partie verte des cives et les champignons. Prolonger la cuisson pendant 2 minutes.

Distribuer les nouilles dans des bols ou des assiettes creuses. Couvrir avec la soupe et déguster aussitôt.

Empanadillas au thon



Ces empanadillas ne manqueront pas de rappeler de bons souvenirs à tous ceux qui ont un jour séjourné en Espagne. Garnis au thon ou au chorizo, aux olives, etc., ces petits chaussons sont en effet très populaires de l'autre côté de la frontière, chez nuestros hermanos (c'est ainsi que l'on a l'habitude de désigner nos voisins espagnols, au Portugal...). La pâte de cette recette trouvée dans un magazine culinaire portugais s'est avérée particulière bonne: fine et croustillante, comme j'aime...

Ingrédients pour 25-30 unités

Pâte

- 700 g de farine de blé
- 250 g de beurre (ou de margarine végétale)
- 2 oeufs
- 1 dl d'eau
- 2 cuillères à soupe de lait
- 1 jaune d'oeuf
- farine

Garniture

- 4 petites boîtes de filets de thon à l'huile d'olive (environ 500 g)
- 4 tomates mûres
- 1 petit oignon haché
- 2 gousses d'ail hachées
- persil plat haché
- sel & poivre

Préparation

Mettre la farine et le beurre préalablement coupé en petits morceaux dans une jatte. Mélanger du bout des doigts jusqu'à obtenir un effet sablé. Ajouter les oeufs et mélanger. Incorporer l'eau peu à peu, tout en pétrissant jusqu'à ce que la pâte soit souple et malléable. Former une boule et réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes, dans un récipient creux fariné.

Laver les tomates et les ébouillanter pendant 1 minute. Éliminer la peau et les graines. Couper la chair en petits dés.

Bien égoutter le thon, en ayant soin de réserver l'huile. Émietter le thon à la fourchette et réserver.

Faire chauffer 3 cuillères à soupe de l'huile réservée dans une poêle. Ajouter l'oignon et l'ail hachés. Faire blondir et ajouter les petits dés de tomates. Laisser légèrement compoter et ajouter le thon émietté. Mélanger et retirer de la chaleur. Assaisonner avec un peu de persil haché, du sel et du poivre. Réserver.

Retirer la plaque du four et la saupoudrer avec un peu de farine. Réserver. Préchauffer le four à 180ºC.

Étaler la pâte assez finement à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné. Découper des cercles de pâte à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un petit bol retourné.

Répartir la garniture au thon sur les cercles de pâte. Badigeonner les bords avec un peu de lait et fermer en demi-lunes, en pressionnant avec les dents d'une fourchette pour souder.

Disposer les empanadillas sur la plaque du four et les badigeonner avec un peu de jaune d'oeuf battu. Enfourner à 180ºC pendant 35-40 minutes. Sortir les empanadillas du four et laisser complètement refroidir avant de servir.

Voir également : Empadas au thon et aux crevettes

21 mai 2007

Agneau au safran



J'aime beaucoup la cuisine indienne, qui apprivoise et mêle les épices comme aucune autre, à mon humble avis. Cette recette d'agneau mijoté est merveilleusement parfumée et très facile à préparer...

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 kg d'épaule d'agneau coupée en morceaux*
- 1 oignon finement haché
- 2 gousses d'ail finement hachées
- 2 petits oignons nouveaux avec tiges, hachés
- 2 cm de gingembre frais
- huile végétale
- 1 pot de yaourt nature
- 1 pincée de cumin moulu
- 1 pincée de girofle moulue
- 1 pincée de cardamome moulue
- 1/2 cuillère à café de cannelle moulue
- 1 cuillère à café de pistils de safran
- 1/2 cuillère à café de curcuma moulu
- sel & poivre

* avec os, pour le goût. Mais on peut aussi faire sans os.

Préparation

Laver et sécher les morceaux de viande. Éplucher et hacher finement le gingembre.

Chauffer un fond d'huile dans une cocotte et y faire dorer les morceaux d'agneau sur toutes les faces. Ajouter l'oignon et l'ail hachés. Laisser blondir pendant quelques minutes.

Ajouter les oignons nouveaux et le gingembre. Faire légèrement colorer et arroser avec 1/4 l d'eau chaude. Saler, poivrer et couvrir. Cuire à feu moyen pendant 1h00-1h15.

Bien mélanger le yaourt avec les épices. Ajouter le yaourt dans la cocotte et porter à ébullition sans cesser de remuer. Servir sans attendre, avec du riz basmati et des courgettes à l'indienne.

Propos fumeux...


Auteur non identifié

«Ne sais-tu pas combien cette chose est mauvaise pour ta santé...?»

Croque Bairro Alto



Le Bairro Alto est un vieux quartier populaire de Lisbonne perché sur l'une des sept collines que compte la ville. Connu sous la dictature comme le haut lieu des maisons closes, le Bairro Alto est devenu à partir des années 1980 - aux heures glorieuses de la "movida" portugaise post-dictature - celui de la mode, de la nuit, des bars nocturnes, restaurants in et discothèques branchées (certains établissements arborent toujours les fameuses lanternes rouges au-dessus de leurs portes, en souvenir du passé). Ce qu'il demeure encore aujourd'hui, même si les piliers de la nuit lisboète ont essaimé un peu partout dans la capitale, occupant aussi désormais les quais du Tage. Pour éponger les nombreux verres que l'on boit généralement sans modération aucune dans le coin, la plupart des bars servent des snacks, les plus appréciés étant les tostas, ou croques, aux garnitures les plus diverses. Comme celui-ci...

Ingrédients pour 4 unités

- 150 g de jambon blanc
- 150 g de fromage râpé en gros fils
- 1 petit oignon doux coupé en morceaux
- 3 oeufs durs hachés
- 1 cuillère à soupe de beurre
- 1 cuillère à café de moutarde sucrée
- sel & poivre
- 8 tranches de pain de mie

Préparation

Hacher le jambon avec le fromage râpé et les morceaux d'oignon. Mettre dans une jatte.

Ajouter les oeufs durs hachés, le beurre et la moutarde. Saler, poivrer et bien mélanger.

Préchauffer l'appareil à croques.

Distribuer la préparation sur 4 tranches de pain de mie et fermer avec le pain restant. Mettre les sandwiches dans l'appareil à croques et fermer. Laisser toaster pendant quelques brèves minutes.

Couper les croques en triangles et servir aussitôt, avec de la salade verte.

Nota: cette recette est réalisable au four, à défaut d'appareil à croques.

17 mai 2007

Koulibiac de saumon façon Marie



Comme le strogonoff, le koulibiac est l'un de ces plats originaires de Russie - mais aussi d'Ukraine, qui font désormais partie du patrimoine culinaire international. Koulibiac signifie littéralement tourte. Depuis que j'habite au Portugal, comme il y vit une grande communauté originaire d'Ukraine, de Russie, etc., j'ai cru comprendre que notre version occidentale de cette spécialité s'était beaucoup éloignée de l'originale (j'ai une ou deux autres recettes plus "authentiques" sous le coude que je testerai bientôt). Néanmoins, le version "galvaudée" est très bonne tout de même. La recette présentée ci-dessous a été confectionnée par Marie, ma belle-maman, dont c'est un classique. Elle réussit particulièrement bien le koulibiac de saumon. Sa recette...

PS: les photos ne sont pas de très bonne qualité, mais l'éclairage ne s'y prêtait pas...

Ingrédients pour 8 personnes

- 2 pâtes feuilletées (250 g chaque)
- 500 g de filets ou de pavés de saumon
- 150 g de riz
- 200 g de champignons de Paris frais
- jus d'1/2 citron
- 80 g de beurre
- 1/2 bouquet d'aneth
- 1/2 bouquet de cerfeuil
- 1/2 botte d'épinards frais
- 1 jaune d'oeuf
- sel & poivre
- farine



Préparation

Cuire le riz dans de l'eau bouillante salée pendant 15 minutes. Égoutter, rincer à l'eau froide et égoutter de nouveau.

Arranger et laver les épinards. Séparer les feuilles et les réserver.

Bien nettoyer les champignons et les couper en petits dés. Arroser avec le jus de citron.

Faire fondre la moitié du beurre dans une poêle et ajouter les petits dés de champignons. Sauter jusqu'à ce qu'il reste très peu de liquide dans la poêle. Retirer les champignons de la poêle et réserver.

Ajouter le beurre restant dans la poêle. Faire sauter les feuilles d'épinards pendant 3-5 minutes. Hacher grossièrement et réserver.

Disposer le cerfeuil et l'aneth dans un récipient pour la cuisson à vapeur. Poser les filets de saumon sur les herbes et cuire à la vapeur pendant 8 minutes. Laisser refroidir. Hacher les herbes. Effiler le saumon et l'assaisonner avec du sel et du poivre.

Dans une jatte, mélanger le riz avec les champignons, les épinards et les herbes cuites hachées. Saler et poivrer. Réserver.

Retirer la plaque du four et la foncer avec du papier sulfurisé. Préchauffer le four à 240ºC.

Étaler chaque pâte feuilletée à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné, en formant des rectangles. Mettre l'un des rectangles de pâte sur la plaque du four.

Couvrir avec une fine couche du mélange de riz et légumes. Ajouter une couche de saumon effilé, puis une couche de riz, etc. jusqu'à épuiser les ingrédients.

Badigeonner les bords de la pâte avec un peu d'eau froide. Couvrir avec l'autre rectangle de pâte et fermer en pressionnant du bout des doigts pour bien souder. Pratiquer un petit trou sur le dessus de la pâte et y introduire une cheminée en papier sulfurisé pour l'évacuation de la vapeur.

Badigeonner la pâte avec le jaune d'oeuf battu et enfourner à 240ºC pendant 6-8 minutes. Baisser la température du four à 180ºC et prolonger la cuisson pendant environ 20-25 minutes.

Laisser reposer le koulibiac pendant 5-7 minutes dans le four, la porte ouverte. Retirer le koulibiac du four et le couper délicatement en tranches. Accompagner, par exemple, avec ma fausse béarnaise tiède servie en saucière.

16 mai 2007

Saveurs de nos Terroirs : participez !



Je sais qu'il existe dejà un tas de jeux, concours, etc. dans la blogosphère culinaire... En voici un de plus...! Il n'y a rien à gagner: ici, on s'amuse juste à cuisiner. Pas de votes, rivalités ou classements. Le but de Saveurs de nos Terroirs n'a pour seul objectif que de mettre en valeur les produits et/ou recettes typiques de la région du pays où vous habitez ou celle dont vous êtes originaire, que ce soit la Creuse, le Morbihan, Tuvalu, le New Jersey, Dakar, la Polynésie, le Queensland, le Québec, Asnières, Beyrouth, Lisbonne, Pékin, le Yucatan, Tombouctou, etc., en toute liberté. Vous pouvez utiliser des produits estampillés AOC/DOP ou pas, frais, en conserves, surgelés, ensachés, sous-vide, salés, sucrés, les deux, en fonction de vos goûts ou de ceux de votre porte-monnaie...!

L'important n'est pas de courir après l'originalité à tout prix, ni de faire le plus chic possible (rien ne vous empêche toutefois de farcir vos oeufs coque au caviar, si c'est le plat le plus courant par chez vous, au bord de la mer Caspienne...), mais de montrer ce qui vous paraît le plus représentatif de votre région, du fromage local au snack le plus basique, en passant par le plat en sauce de mémé, le dessert qui tue de votre cousine, la saucisse régionale, le poulet qui picore en liberté dans le sous-bois voisin, etc... En bref, absolument tout ce que vous aimez dans la gastromomie de votre coin d'adoption ou d'origine.

Pour participer, il suffit de publier une recette au choix - en français - sur votre blog, entre aujourd'hui et le 30 juin 2007, dernier délai. Les visiteurs n'ayant pas de blog peuvent également participer en m'envoyant leur recette + une photo de celle-ci via e-mail. Je leur prête ma tasca avec plaisir.

Merci de m'informer impérativement de la publication de votre recette en indiquant l'URL de celle-ci dans l'une ou l'autre des boîtes de commentaires de ce billet (sel ou poivre) et en précisant le nom de la région (ex: Pyrénées, Poitou-Charentes, Trás-os-Montes, Sussex, Szechuan, Canton de Fribourg, Galice, Goa, Ile-de-France, Minas Gerais, etc.). Les photos et les liens vers les recettes seront publiés sur Tasca da Elvira avant la fin du mois de juin 2007.

Je suis impatiente de découvrir les saveurs de vos terroirs...! Si l'idée vous plaît, faites passer l'info.

Un grand merci à Paula, auteure du blog culinaire portugais Um Cantinho na Cozinha, qui m'a soufflée cette idée...

Galettes de pommes de terre et courgette



On trouve ces sortes de galettes un peu partout autour du bassin méditerrannén, de l'Italie à la Turquie, en passant par l'Afrique du Nord, avec des variantes dans les légumes et les herbes utilisés. Une recette délicieuse à laquelle la menthe apporte du piquant et de la fraîcheur...

Ingrédients pour 4 personnes

- 600 g de pommes de terre
- 1 courgette coupée en petits dés
- 1 oignon finement haché
- 2 gousses d'ail finement hachées
- 1 petite poignée de feuilles de menthe fraîche
- 2 gros oeufs
- 100 g de parmesan râpé en fils
- sel & poivre
- huile d'olive

Préparation

Éplucher les pommes de terre et les râper en fils. Bien essuyer les pommes de terre et les presser dans un torchon pour éliminer l'excès d'amidon.

Mettre les pommes de terre dans une jatte. Ajouter les dés de courgette, l'oignon, l'ail et la menthe préalablement ciselée. Mélanger. Ajouter les oeufs et le parmesan. Saler, poivrer et bien mélanger.

Mouler les galettes à l'aide d'un emporte pièce (ou former des boules de préparation, puis les applatir avec la paume de la main, en pressionnant afin que les galettes ne se défassent pas à la cuisson).

Chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle. Transférer les galettes dans la poêle à l'aide d'une spatule et les faire rissoler pendant 4-5 minutes de chaque côté, en ne les retournant qu'une seule fois.

Égoutter sur du papier absorbant et servir aussitôt, avec du coulis ou de la sauce tomate.

15 mai 2007

Lapin en cocotte à la portugaise



En portugais, cette recette s'appelle coelho na púcara, une púcara étant une cocotte assez haute et munie de couvercle, en terre cuite vernissée, héritage probable de l'occupation maure. À défaut de cocotte en terre cuite, un plat à tajine ou une classique cocotte en fonte conviennent parfaitement. J'aime beaucoup ce style de cuisson au four: les aliments mijotent doucement, tout en s'imprégnant de parfums et de saveurs. Un plat léger et aromatique...

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 lapin coupé en morceaux
- sel & poivre
- 1 petit verre de vin blanc sec
- huile d'olive
- 1 kg de petites pommes de terre nouvelles
- 8 petits oignons doux
- 100 g de lardons fumés
- 40 g de beurre
- 1 dl de porto
- 1 feuille de laurier
- 1 brin de carqueja*
- 1 petit bouquet de persil plat
- 1 cuillère à café de moutarde à l'ancienne

* ou 1 brin de marjolaine, à défaut

Préparation

Assaisonner les morceaux de lapin avec du sel, du poivre et le vin blanc. Laisser reposer pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 160ºC.

Faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une sauteuse et y faire dorer les morceaux de lapin de tous les côtés. Retirer la viande de la sauteuse et la mettre au fond d'une cocotte en terre cuite ou en fonte.

Éplucher les pommes de terre et les oignons. Faire blondir les légumes dans la matière grasse ayant servi au lapin. Mettre également les légumes dans la cocotte, sur les morceaux de lapin.

Ajouter les lardons, la feuille de laurier, le brin de carqueja, le bouquet de persil et la moutarde. Arroser avec le porto et couvrir.

Enfourner la cocotte à 160ºC pendant environ 1h15 ou jusqu'à ce que la viande soit bien tendre. Servir sans attendre, directement dans la cocotte.

Voir également : Frango na púcara

Baba de Moça



Baba de moça se traduit littéralement par "bave de jeune fille". Après la bave de chameau et le gâteau pourri, je vous aurais vraiment tout fait subir, côté titres...! Malgré son nom peu ragoûtant, cette crème exotique aux jaunes d'oeufs et au lait de coco - une vraie bombe calorique - est très bonne. Elle serait le plus ancien des desserts brésiliens, remontant à la période de la colonisation, et sa recette aurait été inspirée par les douceurs conventuelles portugaises. En plus de la déguster à la petite cuillère, les Brésiliens l'utilisent aussi pour fourrer et décorer les gâteaux.

Je dédie cette recette à Mamina (désolée, je sais que tu n'es pas trop fana de noix de coco, pourtant...) qui a comme des envies de douceur, en ce moment...

Ingrédients pour 4 personnes

- 400 g de sucre
- 6 jaunes d'oeufs
- 2 dl de lait de coco
- 1 cuillère à café de beurre
- 1 dl d'eau
- 1 clou de girofle
- noix de coco râpée

Préparation

Mettre le sucre, le lait de coco, le beurre, l'eau, les jaunes d'oeufs et le clou de girofle dans une casserole. Porter à ébullition sans cesser de remuer à l'aide d'un fouet.

Retirer la casserole de la chaleur et ôter le clou de girofle. Répartir la crème dans des coupelles et laisser refroidir.

Saupoudrer avec un peu de noix de coco râpée avant de servir. Servir les crèmes fraîches ou à température ambiante.

14 mai 2007

Riz vert sauté



Le nom de cette recette peut sembler bizarre, mais c'est celui que lui donnait mon livre sur la cuisine au wok. Un délice de riz aux petits légumes pour accompagner les plats asiatiques, à la fois léger, sain, parfumé et croquant...

Ingrédients pour 4 personnes

- 150 g de riz long grain
- 2 cuillères à soupe d'huile végétale
- 2 gousses d'ail écrasées
- 1 cuillère à café de gingembre frais râpé
- 1 carottes coupée en bâtonnets fins et courts
- 1 courgette coupée en petits dés
- 225 g de feuilles de jeunes épinards
- 2 cuillères à soupe de sauce de soja claire
- 2 cuillères à café de sucre roux

Préparation

Cuire le riz dans de l'eau bouillante salée pendant 15 minutes. Égoutter, rincer à l'eau froide et bien égoutter de nouveau. Réserver.

Faire chauffer l'huile dans un wok (ou une sauteuse). Ajouter l'ail écrasé et le gingembre râpé. Faire sauter à feu vif pendant 30 secondes.

Ajouter les bâtonnets de carotte et les dés de courgette. Faire sauter pendant 2 minutes maximum à feu vif.

Ajouter les feuilles d'épinards et sauter pendant encore 1 minute. Ajouter le riz, la sauce de soja et le sucre. Bien mélanger, transférer dans un plat et servir sans attendre.

Rissoles au poulet et au maïs



Il existe un grand nombre de similitudes entre la cuisine portugaise et la cuisine brésilienne. D'un côté et de l'autre de l'Atlantique, les "salgadinhos", ces petites choses que l'on grignotte avec les doigts pour accompagner la bière, sont très appréciés. Si les Portugais farcissent plutôt leurs rissoles au poisson ou aux crevettes, les Brésiliens y mettent plus fréquemment du poulet, presque toujours associé à du fromage...

Ingrédients pour 25-30 unités

Pâte

- 1 l d'eau
- 3 cubes de bouillon de volaille
- 3 cuillères à soupe de margarine végétale (ou de beurre)
- 4 tasses à thé* de farine de blé
- 3 cuillères à soupe de fécule de maïs (maïzena)
- huile, farine

Garniture

- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 oignon finement haché
- 2 blancs de poulet cuits (ou des restes de poulet rôti)
- 1 boîte de maïs doux (280 g environ)
- 4 cuillères à soupe de persil plat haché
- 1 tasse à thé de fromage fondu à tartiner (type Vache qui rit, etc.)

- 2 oeufs battus
- 2 cuillères à soupe d'eau
- chapelure
- huile végétale

* 1 tasse à thé = 1 pot de yaourt

Préparation

Porter l'eau à ébullition avec les cubes de bouillon de volaille et la margarine. Ajouter la farine préalablement mélangée avec la fécule de maïs, en une seule fois. Mélanger énergiquement à l'aide d'une cuillère en bois jusqu'à ce que la pâte se décolle de la casserole.

Verser la pâte sur le plan de travail légérement huilé et fariné. Laisser refroidir et pétrir jusqu'à ce que la pâte soit souple et malléable. Former une boule et laisser reposer au réfrigérateur, dans un récipient creux fariné, pendant 30 minutes.

Effiler le poulet. Rincer le maïs et l'égoutter soigneusement.

Faire légèrement blondir l'oignon haché dans l'huile d'olive. Ajouter le poulet effilé et le maïs. Faire revenir pendant 5 minutes et retirer la casserole de la chaleur. Ajouter le persil et le fromage fondu. Bien mélanger et réserver.

Étaler la pâte assez finement avec un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail huilé et fariné. Découper des disques de pâte à l'aide d'un emporte-pièce ou d'un petit bol retourné. Distribuer des petites cuillerées de garniture sur les disques de pâte. Fermer en demi-lunes, en pressionnant les bords du bout des doigts pour souder.

Passer les rissoles dans les oeufs battus mélangés à l'eau, puis dans la chapelure. Faire uniformément dorer dans un peu d'huile chaude et égoutter soigneusement sur du papier absorbant. Déguster les rissoles froides ou légèrement tièdes.

10 mai 2007

Filet mignon de porc à la grecque


Voilà une recette qui ne paie pas de mine mais qui est absolument délicieuse. En dépit de son extrême simplicité et de son manque de photogénie, nous l'avons beaucoup appréciée. Qu'ils sont tendres et parfumés, ces filets mignons dégottés chez Arts Culinaires...!

Ingrédients pour 4 personnes

- 2 filets mignons de porc
- 1 gros oignon coupé en quartiers
- jus d'1 citron
- 1,5 dl d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe d'origan sec émietté
- sel & poivre

Préparation

Dégraisser soigneusement les filets mignons et les disposer dans un plat creux.

Mettre les quartiers d'oignon, le jus de citron, l'huile d'olive, l'origan, du sel et du poivre dans le bol d'un blender (ou d'un robot plongeant). Mixer jusqu'à obtenir une sorte de crème onctueuse et homogène.

Arroser les filets mignons avec la préparation et couvrir avec du film transparent. Laisser mariner au frais pendant au moins 4 heures.

Sortir la viande du réfrigérateur 1 heure avant la cuisson. Préchauffer le four à 210ºC.

Égoutter la viande et la sécher à l'aide de papier absorbant en ayant soin de réserver la marinade. Transférer les filets mignons dans un plat à four et enfourner à 210ºC pendant 10 minutes.

Passé ce temps, verser la marinade réservée sur la viande et enfourner de nouveau pendant 30 minutes. Arroser la viande toutes les 10 minutes environ avec le jus de cuisson.

Trancher les filets mignons et dresser dans un plat de service. Napper avec la sauce recueillie dans le plat de cuisson et accompagner avec de la salade grecque.

Cheese naans



Comme tant d'autres avant moi, je n'ai pas pu résister à l'appel des cheese naans, ces célèbres pains plats indiens fourrés au fromage. J'ai opté pour la recette de Manue - La Popotte de Manue, que j'ai faite sans MAP, par contre. C'était bien bon, avec une petite salade...!

Ingrédients pour 4 grands naans

- 3 cuillères à soupe de beurre fondu
- 15 cl de lait tiède
- 1 cuillère à soupe d'huile végétale
- 4 cuillères à soupe de yaourt nature à température ambiante
- 1 cuillère à café de sel fin
- 300 g de farine de blé
- 1 petite cuillère à café de levure de boulanger
- 8 portions de fromage fondu (type Vache qui rit)
- farine
- huile

Préparation

Mettre la farine en tas sur le plan de travail. Creuser un puits. Ajouter le sel, le beurre, l'huile, le yaourt et la levure préalablement dissoute dans un peu de lait. Pétrir tout en ajoutant le lait restant petit à petit jusqu'à obtenir une pâte souple, lisse et malléable.

Former une boule et laisser reposer dans un récipient creux fariné, dans un endroit tiède et à l'abri des courants d'air, jusqu'à ce que la pâte double de volume.

Partager la pâte en 4 boules. Étaler chaque boule assez finement à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, en formant des disques.

Écraser grossièrement 2 portions de fromage à la fourchette sur chaque disque. Plier en deux en faisant pression du bout des doigts sur les bords pour souder.

Huiler légèrement le fond d'une poêle anti-adhésive et faire chauffer. Cuire les pains à la poêle, à feu moyen, pendant 5-6 minutes de chaque côté. Servir aussitôt.

9 mai 2007

Gratin de pommes de terre à l'italienne



Un gratin de pommes de terre délicieusement parfumé, qui change du traditionnel gratin dauphinois, plus trop de saison... J'ai pris la recette chez Naouel - Evasion Culinaire, qui elle-même s'était inspirée de celle d'Isma - Touche de Saveurs. Merci à toutes les deux car nous nous sommes régalés...!

Ingrédients pour 4 personnes

- 4 grosses pommes de terre coupées en rondelles très fines
- 2 grosses tomates mûres coupées en rondelles
- 1 gros oignon haché
- 1 gousse d'ail finement hachée
- 1 cuillère à soupe de basilic sec émietté
- 1 cuillère à soupe d'origan sec émietté
- 60 g de beurre
- sel & poivre
- 125 ml de lait
- 125 ml de crème fleurette
- 125 ml de bouillon de légumes (ou de volaille)
- parmesan râpé en fils

Préparation

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer un plat à gratin.

Disposer une couche de rondelles de pommes de terre au fond du plat. Saler, poivrer et ajouter des petits morceaux de beurre.

Couvrir avec une couche de rondelles de tomate, de l'oignon et de l'ail. Assaisonner avec du sel, du poivre et un peu d'herbes séchées. Superposer une nouvelle couche de pommes de terre, puis de tomates, etc., jusqu'à épuisement des ingrédients.

Mélanger le lait avec la crème et le bouillon. Verser le mélange sur les légumes et saupoudrer avec le fromage râpé.

Enfourner à 180ºC pendant environ 1h00-1h15. Déguster dès la sortie du four, seul ou en accompagnement de viande grillée.

Voir également : Gratin de pommes de terre à la portugaise

Comment vivre centenaire...


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

«Docteur, vous croyez que je peux vivre jusqu'à 100 ans ?
- Ça dépend. Vous fumez ?
- Non.
- Vous buvez ?
- Non.
- Vous mangez des graisses et de la viande rouge ?
- Non.
- Le jeu, les femmes...? Vous aimez la vitesse au volant...?
- Non plus. Je suis plutôt du genre pépère.
- Alors pourquoi diable voulez-vous vivre jusqu'à 100 ans...?!»

Remerciements : Isabel L.

Pastéis de nata



Les pastéis de nata - ou pastéis de Belém - sont de célébrissimes petits flans crémeux à la pâte feuilletée. Les religieuses qui en ont inventé la recette, aux alentours du XVIIe s., n'imaginaient pas qu'un jour leurs douceurs feraient le tour du monde avec un succès jamais démenti. Il paraîtrait même que le pastel de nata serait le meilleur ambassadeur du Portugal à l'étranger... Et en effet, on trouve la portuguese custard tart vendue dans les pâtisseries et cafés de Sydney, Hong Kong, New York, Le Cap, Londres, etc. Je ne connais pas un seul touriste qui n'y ait succombé (ni aucun Portugais, d'ailleurs...). Les meilleurs pastéis de nata au monde, dont la recette exacte reste jalousement tenue secrète depuis 1837, sont confeccionnés et vendus à la fameuse pâtisserie lisboète Pastéis de Belém, au bord du Tage, un endroit légendaire.

Oubliez toutes les recettes qui circulent sur la toile, y compris une publiée précédemment ici, car celle que je vous présente aujourd'hui est la meilleure recette de pastéis de nata maison que j'ai vue jusqu'à présent. Je ne suis pas arrivée à obtenir exactement les mêmes gâteaux qu'à Belém, bien sûr, mais je n'ai pas non plus ce fameux four qui chauffe à plus de 300ºC. Néanmoins, les miens paraissaient tout de même sortis d'une très bonne pâtisserie et je n'en ai pas été peu fière...

Ingrédients pour 15-20 unités (en fonction de la taille des moules)

- 400 g de pâte feuilletée
- 300 g de sucre
- 2 oeufs + 6 jaunes
- 5 dl de lait
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1 dl d'eau
- beurre, farine

Préparation

Préchauffer le four à la température maximum (250ºC, dans mon cas). Beurrer des petits moules à muffins en aluminium et réserver.

Étaler finement la pâte feuilletée à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné. Secouer la farine et humidifier l'un des côtés de la pâte avec un peu d'eau. Découper des disques de pâte de taille adaptée à celle des moules. Foncer les moules avec les disques de pâte, côté humide vers l'extérieur. Pressionner du bout des doigts pour bien faire adhérer la pâte aux moules.

Mettre l'eau et le sucre dans une casserole. Faire chauffer en remuant jusqu'à obtenir un sirop (lorsque l'on trempe une cuillère ou une fourchette dans le sirop, un fil fin qui accompagne le mouvement doit se former). Réserver.

Battre les oeufs avec les jaunes dans une jatte. Ajouter la farine préalablement dissoute dans un peu de lait et le lait restant. Bien mélanger. Verser le sirop en fil sans cesser de remuer.

Faire chauffer la préparation au bain-marie pendant 10 minutes sans cesser de remuer. Retirer la crème de la chaleur et la répartir dans les moules.

Poser les moules sur la plaque du four et enfourner à 250ºC pendant environ 25 minutes, où jusqu'à ce que les petits gâteaux soient bien dorés.

Retirer les pastéis de nata du four et les laisser refroidir avant de démouler. Servir les pastéis à peine tièdes ou froids, en accompagnant à part avec du sucre en poudre et de la cannelle moulue.

8 mai 2007

Carqueja (Pterospartum tridentatum)

Personne n'a trouvé la réponse au Koikess d'hier... Je reconnais que c'était un peu vache, comme devinette, car si l'on appelle cette plante carqueja, au Portugal (ou carquesa, carquexa, en Espagne), en France elle ne porte que son nom latin (pterospartum tridentatum), cette espèce de genêt aux fleurs jaunes, rosées ou blanches ne poussant que sur la Péninsule Ibérique et un peu au Maroc, à l'état sauvage, où elle se développe en buissons qui peuvent atteindre des hauteurs respectables.

Au Portugal, la carqueja est très abondante, notamment dans les pinèdes et les zones montagneuses. On utilise ses fleurs séchées en infusion pour faciliter la digestion et aider à combattre le diabète. Ses feuilles - qui peuvent être plus ou moins effilées selon les régions - parfument délicatement les marinades de viande (gibier, agneau, lapin, chevreau...) dans le massif de Serra da Estrela, mais on en fait aussi une sorte de risotto et, au sud, je l'ai déjà vue mariée au poisson. Au niveau du parfum, la carqueja n'est comparable à aucune autre herbe aromatique de ma connaissance. C'est un aromate tout en délicatesse et en subtilité. Je dirais que la carqueja a le goût qu'aurait... la pinède!

À bientôt pour quelques recettes à base de carqueja...!

Nota : ne vous amusez pas à cueillir n'importe quelle herbe dans les bois sous prétexte qu'elle sent bon, surtout pour cuisiner avec! Certaines peuvent être fatalement toxiques. Lorsque je vais cueillir des herbes aromatiques sauvages, j'emmène une spécialiste avec moi: ma grand-mère.

Croque suisse



J'ai un appareil à croques depuis peu et je me demande comment j'ai pu faire sans pendant aussi longtemps. Il m'est bien utile pour mes déjeuners en solo ou les jours de travaux à la maison (on est en plein dedans, en ce moment). Et puis, je m'amuse bien à combiner les ingrédients parfois les plus improbables entre les tranches de pain...! Je ne sais pas si ce croque est vraiment si suisse que ça, mais en tout cas c'est le nom que lui donne le site - Club-Sandwich - où je l'ai déniché. Et je l'ai trouvé bien bon, alors que je ne suis pourtant pas franchement folle de salami...

Ingrédients pour 2 unités

- 4 tranches de pain de mie
- 2 tranches fines de salami
- 2 cuillères à soupe bien pleines d'emmental râpé
- beurre
- moutarde
- 1 petite tomate coupée en rondelles
- 2 gros cornichons coupés en rondelles

Préparation

Préchauffer l'appareil à croques.

Étaler la moutarde sur deux tranches de pain. Poser les tranches de salami sur la moutarde.

Ajouter les rondelles de tomate et de cornichons. Saupoudrer avec le fromage râpé.

Beurrer les tranches de pain restantes et fermer les sandwiches. Faire toaster dans l'appareil à croques pendant quelques brèves minutes. Couper les croques en triangles et déguster aussitôt.

Nota : à défaut d'appareil à croques, on peut réaliser cette recette au four préchauffé à 200ºC. Applatir ensuite légèrement le sandwich à la sortie du four à l'aide d'une spatule.

Poulet sauté au citron



Le poulet au citron est probablement l'un des plats chinois les plus connus et appréciés. Non seulement il se prépare en un tour de main, mais en plus il ne nécessite pas d'ingrédients exotiques parfois difficiles à se procurer... Un plat délicat, parfumé et léger.

Ingrédients pour 4 personnes

- 650 g de blanc de poulet sans peau ni os
- huile végétale
- sel & poivre
- 1 cuillère à soupe de fécule de maïs (maïzena)
- 6 cuillères à soupe d'eau froide
- 3-4 cuillères à soupe de jus de citron
- 2 cuillères à soupe de xérès doux (ou de porto)
- 1/2 cuillère à café de sucre
- quelques rondelles fines de poireau ou de ciboule

Préparation

Couper les blancs de poulet en lanières pas trop fines. Faire chauffer un peu d'huile à 180ºC dans un wok ou une sauteuse.

Réduire la chaleur et faire sauter les morceaux de poulet pendant 3-4 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient cuits et dorés. Saler et poivrer. Retirer la viande du wok à l'aide d'une écumoire et réserver. Éliminer l'huile du wok.

Préparer une pâte avec la fécule de maïs et 2 cuillères à soupe d'eau. Réserver.

Mettre le jus de citron et l'eau restante dans le wok. Ajouter le xérès et le sucre. Porter à ébullition sans cesser de remuer, jusqu'à dissolution complète du sucre.

Ajouter la pâte réservée et porter de nouveau à ébullition sans cesser de remuer. Réduire la chaleur et cuire à feu doux pendant 2-3 minutes, sans cesser de remuer, jusqu'à obtenir une sauce enrobante, épaisse et translucide.

Ajouter les morceaux de poulet et mélanger rapidement. Transférer dans un plat de service et décorer avec les rondelles de poireau. Servir aussitôt, avec du riz, une poêlée de légumes ou des nouilles sautées.

7 mai 2007

Koikess...?!



Je vous laisse jusqu'à demain soir pour deviner quelle est cette plante étrange... Je peux juste vous dire que je l'ai cueillie dans la pinède à côté de chez moi en compagnie de ma grand-mère Josefina - un vrai puits de science sur tout ce qui touche les herbes aromatiques locales et leurs utilisations, et qu'elle n'est pas toxique. Si vous trouvez, c'est que vous êtes vraiment très versé en botanique. J'en envoie une brassée par la poste au premier qui trouvera la réponse. Bonne chance!

Les visiteurs ibériques - Espagne et Portugal - sont priés de ne pas vendre la mèche tout de suite... ;-)

Jardinière de boeuf aux courgettes



Lorsque les beaux jours reviennent, quel plaisir de mitonner une jardinière avec des légumes nouveaux...! Un plat très apprécié au Portugal, déclinable avec une infinité de légumes frais et de viandes.

Ingrédients pour 4 personnes

- 800 g de viande de boeuf coupée en cubes
- 1 dl d'huile d'olive
- 2 gousses d'ail hachées
- 1 oignon moyen haché
- 1 dl de vin blanc
- 2 cuillères à soupe de pulpe de tomate
- 600 g de pommes de terre nouvelles
- 400 g de carottes nouvelles
- 250 g de courgettes
- sel & poivre

Préparation

Saler et poivrer les cubes de viande. Faire chauffer l'huile d'olive dans une cocotte et dorer la viande sur toutes les faces.

Ajouter l'oignon et l'ail hachés. Laisser blondir en remuant de temps en temps. Arroser avec le vin blanc.

Ajouter la pulpe de tomate et un peu d'eau. Laisser réduire à feu moyen pendant 10 minutes. Couvrir et cuire à feu doux pendant 1h30-1h45. Si nécessaire, ajouter un peu d'eau pendant la cuisson.

Pendant ce temps, laver et arranger les légumes. Éplucher les pommes de terre et les carottes. Couper les pommes de terre en cubes. Couper les carottes en rondelles et les courgettes en demi-lunes.

30 minutes avant la fin de cuisson, ajouter les carottes et les pommes de terre à la cocotte. Rectifier l'assaisonnement et cuire pendant 10 minutes avant d'ajouter les courgettes. Finaliser la cuisson et servir bien chaud.

Sandwich BLT



À un moment de ma vie, j'allais au moins passer une semaine par mois à New York pour raisons professionnelles. Dans la plupart des cas, j'avais peu de temps pour déjeuner, alors je grignotais une salade ou un sandwich dans une deli du quartier où je travaillais. Je me souviens d'un sandwich en particulier: le BLT, soit "Bacon + Lettuce + Tomato", le préféré des Américains. Les ingrédients peuvent paraître très simples, mais ils se marient parfaitement ensemble. C'est Louise qui m'a rafraîchie la mémoire à propos de ce snack que j'aime tant, alors que je trainais un soir sur son magnifique blog - Gato Azul | Chat bleu. Merci de m'avoir rappelée que ce délicieux sandwich existait, chère Louise; il revient désormais souvent à l'heure du déjeuner quand nous faisons des travaux à la maison...

Ingrédients pour 1 unité

- 2 tranches de pain de mie
- 2 fines tranches de bacon
- 1/2 tomate mûre coupée en rondelles
- 2 feuilles de laitue croquante
- 1/2 cuillère à soupe de mayonnaise
- 1/2 cuillère à soupe de beurre
- sel & poivre

Préparation

Griller légérement le bacon à la poêle, sans ajouter de matière grasse. Couper chaque tranche en deux et réserver.

Toaster les tranches de pain de mie. Beurrer l'une des tranches et couvrir avec les rondelles de tomate. Saler et poivrer.

Ajouter le bacon, puis les feuilles de laitue. Saler et poivrer.

Tartiner la tranche de pain restante avec la mayonnaise et fermer le sandwich. Couper en triangles et déguster aussitôt.

4 mai 2007

Tarte printanière aux légumes



J'ai vraiment trouvée intéressante la recette de pâte de cette tarte, qui n'est pas sans rappeler celle-ci. Le résultat est croustillant et délicieux... Une excellente tarte pour les amateurs de légumes.

Ingrédients pour 4-6 personnes

Pâte

- 1 tasse à thé* de flocons d'avoine
- 1 tasse à thé de farine de blé
- 4 cuillères à soupe de margarine végétale (ou de beurre)
- 1 pincée de sel fin
- 1 jaune d'oeuf
- environ 3 cuillères à soupe d'eau

- margarine végétale pour le plat
- farine
- 1 poignée de haricots secs

Garniture

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 2 blancs de poireaux coupés en fines rondelles
- 2 carottes coupées en petits dés
- 1 tasse à thé de petits pois frais écossés
- 150 g de crème fleurette
- 50 g de fromage râpé
- sel & poivre
- 4 oeufs
- 1 cuillère à soupe de persil plat haché

* 1 tasse à thé = 1 pot de yaourt

Préparation

Dans une jatte, mélanger les flocons d'avoine avec la farine, la margarine coupée en petits morceaux et le sel. Pétrir du bout des doigts jusqu'à obtenir un gros sablage. Ajouter le jaune d'oeuf et l'eau. Bien pétrir jusqu'à ce que la pâte se décolle des mains. Former une boule et envelopper dans du film alimentaire. Laisser reposer au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer un moule à tarte.

Étaler la pâte sur le plan de travail fariné à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Foncer le moule avec la pâte. Couvrir avec une feuille d'aluminium alimentaire et étaler les haricots secs dessus. Enfourner à 180ºC pendant 10-15 minutes.

Retirer le moule du four. Ôter les haricots secs et la feuille d'aluminium. Laisser la pâte refroidir.

Faire chauffer l'huile d'olive dans une grande poêle. Ajouter les rondelles de poireaux et cuire à feu doux pendant 7 minutes environ. Ajouter les dés de carottes et les petits pois. Cuire encore pendant 5-7 minutes. Saler, poivrer et laisser tiédir.

Battre les oeufs avec la crème, du sel et du poivre. Ajouter le fromage râpé et le persil haché. Mélanger et réserver.

Répartir les légumes sur la pâte précuite. Arroser avec la préparation antérieure et enfourner à 180ºC pendant 35 minutes. Servir la tarte chaude, tiède ou froide.

3 mai 2007

Questionnaire littéraire



«Je ne suis rien. Je ne serai jamais rien. Je ne peux vouloir être rien. À part ça, je porte en moi tous les rêves du monde.»

Álvaro de Campos, alias Fernando Pessoa - Extrait de Bureau de Tabac

Auntie Joe et Maloud m'ont conviée à répondre à ce questionnaire depuis déjà un petit moment... Si j'ai mis aussi longtemps à m'exécuter, c'est parce que pour une lectrice forcenée comme moi, il paraît difficile, voir impossible, de choisir une douzaine d'auteurs - et encore moins de livres - parmi tout ceux que j'ai lus au long de ma vie, d'autant que j'ai longtemps été critique littéraire et que les livres les plus hétéroclites me sont passés entre les mains... Je porte un amour immodéré à la littérature. Toutes les littératures ou presque. Je suis sûre que je vais terriblement m'en vouloir de citer untel plutôt qu'un autre, etc... Je me lance tout de même!


Les 4 livres de mon enfance

Contes, Hans Christian Andersen
J'avais un superbe livre relié et magnifiquement illustré des Contes d'Andersen que l'on m'avait offert pour un Noël. Ce livre me faisait rêver de par son romantisme sombre... Avec le recul, les Contes d'Andersen dans leur version non expurgée ne sont pas à mettre entre les mains des enfants trop sensibles. Je me rappelle de contes particulièrement noirs, comme les Cygnes sauvages ou le Rossignol et l'Empereur, hantés par la mort, peuplés de sorcières qui profanaient des cimetières... C'était l'anti-Grimm, quoi! Ma manie de posséder mes livres favoris en plusieurs éditions a commencé là: j'avais aussi les Contes d'Andersen en version poche pour pouvoir les emmener partout: classes de neige, vacances...

Mon bel oranger, José Mauro de Vasconcelos
Ma mère m'avait acheté ce livre de la collection Le Livre de Poche Jeunesse sur les conseils d'une libraire alors que j'étais clouée au lit par je ne sais quelle maladie infantile. J'ai dévoré passionnément l'histoire de ce petit garçon brésilien pauvre dont le seul ami et confident était un pied d'oranger...

La Mare au diable, George Sand
Qu'elle était jolie et pudique, cette histoire d'amour paysanne...! Je les revois encore tous les deux assis au bord de l'étang, la nuit...

La Gloire de mon père, Marcel Pagnol
La Provence de Marcel Pagnol m'évoquait les vacances au Portugal. La pinède, les senteurs de thym... J'ai passionnément aimé suivre les aventures marseillaises du petit Marcel et de sa famille. J'ai dévoré dans la foulée Le Château de ma mère et Le Temps des secrets.

Les 4 écrivains que je lirai et relirai encore

Fernando Pessoa
Le plus génial des écrivains portugais et probablement le plus grand écrivain de tous les temps d'après les spécialistes. Multiple, il a écrit sous une foule d'hétéronymes (les plus célèbres étant Álvaro de Campos, Bernardo Soares, Alberto Caeiro... tous écrivant avec des styles et des personnalités radicalement différents). À ce jour, seule une infime partie de son oeuvre est éditée, le reste des manuscrits se trouvant dans une malle précieusement gardée à la BN de Lisbonne. C'est dans la poésie d'Álvaro de Campos que je me perds et me retrouve. Je ne peux pas lire le très long poème Bureau de Tabac sans avoir les larmes aux yeux et la sensation de me prendre un coup de poing dans le ventre. À ce jour, c'est le plus beau texte qu'il m'ait été donné de lire. J'aime aussi d'amour les Grandes Odes et Opium, toujours de l'hétéronyme Álvaro de Campos...

Yasunari Kawabata
La plume de cet écrivain japonais magnifique qui s'est suicidé peu de temps après avoir reçu le Prix Nobel de Littérature me transporte littéralement. Personne mieux que Kawabata ne décrit le rythme des saisons, les infimes changements de la nature, la complexité des sentiments humains, l'étangeté de nos rapports. L'oeuvre de Kawabata est d'une sublime beauté triste, déchirante, même. Je pourrais relire 10, 100, 1000 fois la Danseuse d'Izu, les belles Endormies, Tristesse et beauté...

António Lobo Antunes
Cet immense écrivain portugais, mondialement reconnu - et souvent cité pour le Nobel de Littérature, a quelque chose d'un Kawabata européen... Inlassablement, au fil d'une oeuvre aux accents symphoniques, il dissèque l'être humain, ses faiblesses, ses noirceurs, ses beautés aussi, en se servant de ses propres expériences de vie, qui reviennent, obsessionnelles: le service militaire en Angola pendant la guerre coloniale, son travail comme chef du plus grand hôpital psychiatrique portugais, sa vie personnelle lacérée, ses psychoses... Une oeuvre d'une intensité rare, poignante, qui nous remue jusqu'au plus profond de nous-mêmes.

Mia Couto
Mozambicain, Mia Couto est probablement l'un des plus grands écrivains africains actuels. Sa façon de reécrire la langue portugaise est sublime et ses histoires sont extraordinaires, flottant toujours entre rêve et réalité, magie et réalisme. Mia Couto porte un regard sans pitié sur son pays et le monde qui l'entoure, mais les mots qu'il emploie sont comme un baume... Mon livre favori est Contos do Nascer da Terra, qui, me semble-t-il, n'est pas traduit. Mais il existe de nombreux titres de cet auteur en français, comme la Véranda au Frangipanier. Bien sûr, on y perd un peu à la traduction, bien que celle de ce dernier titre soit exceptionnellement soignée...

Les 4 auteurs que je n'achèterai ou n'emprunterai plus

Paulo Coelho
Je me suis toujours demandée comment ce pseudo-écrivain brésilien - heureusement que le grand Jorge Amado n'est plus de ce monde pour voir ça - pouvait avoir un tel succès. Écriture médiocre (y compris et surtout en VO portugaise), idées prédigérées, spiritualité de bazar... Poubelle!

Dan Brown
Comment a-t-on pu faire un foin pareil autour d'un roman à suspens aussi médiocre...? Je n'ai pas fini le livre. Pas pu. Il y a trop de bonnes choses à lire pour perdre son temps. Et je me suis endormie devant le film. C'est de la m....!

Michel Houellebecq
Phénomène de mode. La première fois, on est surpris. La deuxième, on s'ennuie... Ciao!

Günter Grass
Rien à faire. Nobel ou pas, j'accroche pas...

Les 4 livres que j'emporterai sur une île déserte

Le Livre de l'Intranquilité, de Bernardo Soares, alias Fernando Pessoa
Parce que sur une île déserte, pour ne pas devenir fou, il faut alimenter son esprit avec quelque chose de profond et de consistant. Un livre auquel on continue de penser une fois refermé, où l'on revient sur certains passages, même...

Les Lusiades, de Luís de Camões
Quel bonheur ce doit être de se délecter de la plus grande épopée lyrique européenne de la Renaissance sur une île, en guettant l'arrivée des caravelles portugaises à l'horizon, avec, qui sait, Camões lui-même à bord, en escale avant de rallier Macao! L'un des plus grands textes jamais écrits en portugais. En plus, il n'a pas pris une ride. Aujourd'hui encore, quel plaisir de le lire!

Tous les ouvrages de la Collection Magellane, Editions Michel Chandeigne
La plus grande collection jamais consacrée aux récits de voyages anciens. Ça peut être très utile de savoir comment mes prédécesseurs du XVIIe s. ont survécu avant moi sur une île déserte. Et certains ouvrages sont incroyablement drôles: on y trouve même des recettes de cuisine cannibales...!

Une anthologie de poésie portugaise
Parce que je ne me lasserai pas de lire et relire encore les beaux vers de Mário Cesariny de Vasconcelos, Eugénio de Andrade, Alexandre O'Neill, Vitorino Nemésio, Mário de Sá Carneiro, Sophia de Mello Breyner, Nuno Júdice... Face à la mer, le bonheur!

Les 4 derniers mots (vers, pour moi) de mon livre préféré

«(Le patron du Bureau de Tabac est arrivé sur le seuil.)
Comme mû par un instinct sublime, Estève s'est retourné et il m'a vu.
Il m'a salué de la main, je lui ai crié: "Salut, Estève!", et l'univers
s'est reconstruit pour moi sans idéal ni espérance, et le patron du Bureau de Tabac a souri.»

Bureau de Tabac, Álvaro de Campos, Alias Fernando Pessoa

Les 4 (+4) premiers livres de ma liste de livres à (re)lire

À lire

Les Intermittences de la mort, José Saramago
Hier, je ne t'ai pas vu à Babylone, António Lobo Antunes
Et puis, Natsume Sôseki
Le Dieu des petits riens, Arundathi Roy

À relire

Les Nouvelles Orientales, Marguerite Yourcenar
Le Corbeau et autres poèmes, Edgar Poe
Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire
La Conjuration des Imbéciles, John Kennedy O'Toole

J'aimerais à présent découvrir les goûts littéraires de Karen (Kafka na Praia), Véro (Cuisine Métisse), Louise (Gato Azul | Chat Bleu) et Emilie (Le Blog d'une jeune maman)