7 août 2006

Poulet Sunshine



Lorsque j'ai vu cette recette sur le blog d'Eliana (Momentos da minha Vida), j'ai immédiatement eu envie de l'essayer. Peu de temps après, Karen (Kafka na Praia) l'a testée à son tour et trouvée délicieuse, ce qui m'a définitivement convaincue. Eliana avait vu faire cette recette dans un programme culinaire de la télévision brésilienne Globo. Ce poulet est un régal: tendre, caramélisé, parfumé...

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 poulet coupé en 8 morceaux
- 1/2 tasse* de sauce de soja noire
- 1/4 tasse de miel
- 2 cuillères à soupe d'huile
- 1/2 tasse de ketchup
- 2 gousses d'ail pilées
- sel

* 1 tasse = 1 pot de yaourt

Préparation

Mettre les morceaux de poulet dans un plat à four. Réserver.

Mélanger la sauce de soja avec le miel, l'huile, l'ail pilé, le ketchup et un peu de sel (très peu, car la sauce de soja est déjà salée). Bien battre jusqu'à obtenir une préparation homogène et onctueuse.

Bien enrober les morceaux de poulet avec la sauce obtenue. Couvrir le plat avec du film alimentaire et laisser mariner au réfrigérateur pendant quelques heures.

Au moment de la préparation, préchauffer le four à 200ºC.

Enfourner le poulet pendant environ 1 heure. Retourner les morceaux de poulet à mi-cuisson.

Dresser les morceaux de poulet dans un plat de service. Transférer la sauce dans une petite casserole et délayer avec un peu d'eau. Porter à ébullition et laisser un peu réduire.

Napper le poulet avec la sauce. Servir aussitôt, avec des frites ou du riz blanc.

23 commentaires:

  1. Avec des frites tu dis? OK, je transmets a Olivier :)

    RépondreSupprimer
  2. hummmmm il fait envie ce poulet! avec une purée maison slurp!

    RépondreSupprimer
  3. Great post. Keep up the good work!

    The Bamboo Guy

    RépondreSupprimer
  4. Bom dia, Elvira! Quanta coisa boa há por aqui! O franguinho vinha a calhar para o meu almoço...

    RépondreSupprimer
  5. un petit moment que je n'étais pas venue chez toi, et je vois que tu nous régales toujours de fabuleuses recettes !!

    RépondreSupprimer
  6. Rien que le nom donne envie !

    RépondreSupprimer
  7. sunchine ,tu voulais dire :))!!
    alors c'est aussi pour moi !

    RépondreSupprimer
  8. Aïe aïe encore une recette qu'il faut que je tente! Elle à l'air divine!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Se ve estupendo... y untar la salsita con un buen pan!!

    RépondreSupprimer
  10. Slurp...slurp...
    je m'en lèche les doigts....

    RépondreSupprimer
  11. Que buena pinta tiene ! On en voudrait un morceau tout de suite...

    RépondreSupprimer
  12. encore une recette à s'en mettre plein les doigts : mais ça vaut le coup !!

    RépondreSupprimer
  13. Déjà rien qu'avec la photo on se régale!

    RépondreSupprimer
  14. Quel joli nom nom pour un poulet, il lui va comme un gant. Comme Gracianne, avec des frites, merci!

    RépondreSupprimer
  15. je me passe des frites ou du riz avec un poulet pareil.. et comme d'autres, je me lèche les doigts!!

    RépondreSupprimer
  16. une subite envie de poulet ensoleillé m'envahit !... Qu'il est beau et ces arômes le choix des sauces qui l'enrobent est extra !
    Merci Elvira, c'est top !

    RépondreSupprimer
  17. J'adore, je copie-colle et range ça dans mes tablettes pour etre sure de pouvoir essayer!

    RépondreSupprimer
  18. Tiens, je savais pas que cette recette s'appeler du poulet sunshine. Je fais assez souvent ce genre de mélange pour cuire un poulet, des ailes de poulet ou bien encore des brochettes de poulet.

    RépondreSupprimer
  19. Jean-Michel09/08/2006 13:54

    Elvira,
    un poulet servi dans une assiette est le cadavre dépecé de ce qui fut un être sensible, auquel on a empêché de suivre les lois naturelles de son évolution. La triste vie que lui a été réservée dès sa naissance, les conditions déplorables des cages, la rudesse avec qu'on l'a transporté et enfin l'angoisse du pauvre animal devant son bourreau, ce sont de choses qui ne vous passe pas par la tête le moment où vous mastiquez sa chair et sa graisse. Pensez-y.

    RépondreSupprimer
  20. Jean-Michel,
    J'habite en milieu rural, et je n'y ai jamais vu de poulets traités de la façon dont vous parlez. Même si ces petites bêtes ont une vie assez courte, elle est plutôt belle. La mort arrive rapidement, et sans souffrance, pour ces poulets-là. J'ai eu le loisir d'étudier le comportement de ces être sensibles, comme vous dites. Et carnivores. Et canibales. Par exemple, en période de sécheresse, lorsque les poulets élevés à l'air libre ne trouvent pas de petits vers ou d'insectes en grattant la terre, ils s'attaquent à un congénère plus faible, lui piquant l'arrière train avec le bec jusqu'à faire jaillir l'intestin du pauvre volatile, qu'ils dévorent. Voilà comment se comportent ces petits êtres sensibles. Pensez-y, Jean-Michel, la prochaine qu'il vous prendra l'envie de "polluer" un blog non végétarien avec vos théories fondamentalistes. Les gens comme vous, au lieu de travailler pour leur cause, ne font que montrer des végétariens une image extrémiste et risible.

    Et étudiez un peu plus le comportement des petites bêtes que vous croyez si bien défendre...

    RépondreSupprimer
  21. Miam miam, il a l'air parfait ce poulet, il a le look que j'aime!! Je le veux avec des frites, et surtout avec les doigts!
    Ca m'arrive parfois de culpabiliser de manger de la viande, surtout que chez moi on mange beaucoup de poulet... Ca fait 8 ans que je me ruine à acheter du poulet élevé en plein air!! ;-)
    L'intervention du monsieur me rappelle un type à la fac qui m'avait "gentiment fait remarquer" que je mangeais un sandwich au cadavre... Ca lui avait coupé le sifflet quand j'avais rétorqué " Et tes adidas, là, elles sont pas en cadavre de vache, par hasard?" Le cuir de leur ceinture et de leurss chaussures, ils croient qu'il vient d'où? de la mue naturelle des vaches?
    Ceci étant dit, dans une autre vie, quand je serai un être parfait (oh l'angoisse), je serai végétarienne...

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !