30 mai 2007

Pissaladière Belle-Ile

J'espère que je ne vais pas faire hurler les puristes pour avoir osé marier la Provence avec la Bretagne... Je sais bien que la pissaladière traditionnelle se fait avec du pissalat, une pâte d'anchois typique du Sud de la France. Ou bien encore avec des filets d'anchois en saumure. Mais j'avais la chance d'avoir une boîte d'anchois à l'huile extra de la renommée conserverie La Belle-Iloise et j'ai eu envie de l'utiliser ainsi... Je ne le regrette pas: c'était excellent! D'ailleurs, je retenterai volontiers avec des sardines en boîte, la prochaine fois, à défaut d'anchois de Belle-Ile.



Sinon, ce matin, j'ai eu la très agréable surprise de découvrir que l'adorable Nadia, auteure du beau blog Paprikas, m'avait dédié une succulente recette de tajine au poisson dans le cadre de la recette de l'amitié. J'ai été très émue et touchée par ce geste, car j'apprécie également beaucoup Nadia. Dans cette univers - parfois impitoyable - qu'est la blogosphère culinaire, des amitiés et des empathies se tissent, des liens se nouent... Aussi, je continue cette jolie chaîne amicale en dédiant cette délicieuse pissaladière bretonisante à une bloggeuse chère: Gracianne.

Ingrédients pour 2-3 personnes

Pâte*

- 350 g de farine de blé
- 1 pincée de sel
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 6 g de levure de boulanger granulée
- eau tiède
- farine

Garniture

- 800 g d'oignons blancs
- 10 cl d'huile d'olive
- 1 petite boîte d'anchois à l'huile (environ 100 g)
- 1 poignée d'olives noires
- herbes de Provence

* ou autre pâte à pizza au choix



Préparation

Préparer la pâte: mettre la farine en tas sur le plan de travail. Faire un puits au milieu et ajouter le sel et l'huile d'olive. Bien mélanger et ajouter la levure préalablement dissoute dans un peu d'eau tiède. Pétrir tout en ajoutant de petites quantités d'eau tiède, jusqu'à ce que la pâte soit souple et malléable.

Former une boule et laisser reposer pendant 1 heure dans un récipient creux fariné, dans un endroit tiède et à l'abri des courants d'air.

Éplucher les oignons et les couper en fines demi-lunes. Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse et ajouter les oignons. Faire revenir les oignons à feu moyen en remuant souvent. Couvrir et cuire jusqu'à ce que les oignons soient blonds et presque confits, mais surtout pas brûlés. Réserver.

Égoutter les anchois et les écraser légèrement à la fourchette, sans les émietter complètement. Réserver.

Préchauffer le four à 200ºC.

Étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur le plan de travail fariné, en formant un disque. Foncer un moule à pizza ou à tarte, en roulant légèrement les bords de la pâte.

Couvrir avec les oignons et parsemer avec les anchois. Décorer avec les olives.

Saupoudrer avec un peu d'herbes de Provence et enfourner pendant 30-35 minutes, à 200ºC. Retirer la pissaladière du four. Servir tiède, avec une salade verte.

22 commentaires:

  1. Les conserveries de la Belle Iloise renferment des trésors culinaires, en commençant par ces chères sardines. Bravo pour ta pissaladière, j'adore ça !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Elvira.
    Ca m'étonne pas du tout que ta recette soit dédiée à Gracianne, une personne très charmante et sympatique que j'ai pu voir dernièrement, certe pas longtemps mais le temps qu'il faut pour l'apprécier.

    RépondreSupprimer
  3. Bon, ta pissaladière est pour Gracianne, mais, comme j'adore ça, je vais m'inviter chez elle.

    RépondreSupprimer
  4. Très belle idée cette chaîne de l'amitié !! Très belle idée aussi cette pissaladière belle-iloise !! Si tu veux, je peux t'en envoyer, je suis amarrée en face de Belle-île ...
    Biz
    anso1505.canalblog.com

    RépondreSupprimer
  5. je redoute trop les oignons pour apprécier cette pissaladière ! je prends juste la Belle îloise !

    RépondreSupprimer
  6. sympa cette pissaladiére!!

    RépondreSupprimer
  7. Como é? e eu? Deve ser a única receita com anchovas de que gosto e fico de fora. Que maldade!

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup la pissaladière et avec des anchois à l'huile ça ne me choque pas du tout!! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Il y en a toujours ici, des sardines et des anchois La belle-îloise... Mais je n'ai jamais fait de pissaladière, tu as le chic pour donner envie de se lancer (parce que j'ai jamais osé faire d'arancinis non plus!)

    RépondreSupprimer
  10. Marié les saveurs fait de bonnes recettes. Ta pissaladière m'a l'air bien exquise !
    Bisous, Doria

    RépondreSupprimer
  11. Abílio Costa30/05/2007 18:42

    Cette tarte à l'oignon garnie de filets d'anchois et d'olives noires est une specialité niçoise que l'on peut rencontrer dans toute la Provence et (vous croyez ?) bien accompagnée d'une salade verte et un petit fromage de chèvre. Salut !

    RépondreSupprimer
  12. Merci, Abílio. Je le sais. J'ai passé plusieurs années de ma vie entre Paris, Toulon, Marseille et Nice pour raisons professionnelles; des VRAIES pissaladières, j'en ai mangé une bonne centaine au moins! Le propos est justement de s'amuser en faisant fusionner deux régions si différentes dans cette recette. Mais c'est bien aimable à vous d'ajouter ces précisions...

    RépondreSupprimer
  13. Qeulle est appétissante ta pissaladière Elvira !

    RépondreSupprimer
  14. Ah moi aussi j'adore ça, la photo est pleine de promesses, et comme Gracianne est trèèès gentille, je suis certain qu'elle partage avec tout le monde :o)

    RépondreSupprimer
  15. Ce n'est pas moi qui vait hurler, je suis également marié à une provençale!

    RépondreSupprimer
  16. Cher compatriote avec tous ça j'ai fain, je vais revenir pour d'outres reçetes...

    RépondreSupprimer
  17. Très jolie cette chaîne de l'amitié, et Gracianne... quel excellent choix! :-)

    RépondreSupprimer
  18. ca fait un petit bout de temps que je me dis qu il faut que j en fasse une moi aussi

    RépondreSupprimer
  19. Quand j'étais jeunette, pas encore bloggeuse..... quand on parlait de "pissaladière" chez moi, j'imaginais une
    recette faite avec des pissenlits, et oui
    ce sont là les "faux amis".
    Ta pizza me plait bien.

    RépondreSupprimer
  20. La Belle-Iloise !
    J'ai visité la fabrique il y a à peine 10 jours !
    Elle ne se trouve pas à Belle-Ile mais à Quiberon. Le nom vient du fait que les premières pêches se faisaient au large de Belle-Ile.
    Ils ont effectivement d'excellents produits et le maximum de tâches sont encore faites à la main (ce qui explique le prix).
    Bon, j'ai droit à goûter alors ?

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !