30 avril 2010

Moules à la crème et au vin blanc



Une façon de cuisiner les moules plutôt classique, mais toujours appréciée chez nous...

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 kg de moules fraîches
- 55 g de beurre
- 1 gros oignon finement haché
- 2-3 gousses d'ail écrasées
- 350 ml de vin blanc sec
- 1/2 citron (jus et zeste finement râpé)
- 1 bouquet garni
- 1 cuillère à soupe de farine
- 4 cuillères à soupe de crème fraîche
- 2-3 cuillères à soupe de persil plat haché
- sel & poivre du moulin

Préparation

Bien laver et gratter les moules en ayant soin d'éliminer les fils, les impuretés, etc. Egoutter et réserver.

Chauffer la moitié du beurre dans un faitout ou une grande sauteuse. Ajouter l'oignon haché et les gousses d'ail. Faire revenir jusqu'à ce que les oignons soient tendres, sans laisser colorer.

Verser le vin blanc et le jus de citron. Ajouter le zeste râpé et le bouquet garni. Saler et poivrer. Porter à ébullition à feu doux. Couvrir et laisser frémir pendant 4-5 minutes.

Ajouter les moules et couvrir. Laisser cuire pendant 5 minutes, en secouant le faitout régulièrement jusqu'à ce que les coquilles ouvrent. Jeter les éventuels coquillages qui ne seraient pas ouverts et éliminer le bouquet garni.

Retirer le faitout de la chaleur et laisser un peu tiédir. Retirer la partie supérieure de chaque coquille et réserver les moules.

Filtrer le jus de cuisson et le remettre dans le faitout, sur le feu. Incorporer la farine et le beurre restant sans cesser de battre au fouet pendant 2-3 minutes jusqu'à ce que la sauce épaississe un peu.

Ajouter la crème et la moitié du persil haché. Faire chauffer à feu doux en remuant, sans laisser bouillir. Rectifier l'assaisonnement.

Ajouter les moules. Retirer le faitout de la chaleur et saupoudrer avec le persil haché restant. Distribuer les moules et la sauce dans des bols ou des assiettes creuses. Servir sans attendre, avec du pain grillé ou des frites.

Source : recette adaptée du livre Cozinha Rápida - Parragon Books (Portugal)

29 avril 2010

Veau à l'orange et aux épices



Viande fondante, sauce très parfumée... ce plat tout simple d'inspiration orientale est un délice.

Ingrédients pour 4 personnes

- 600 g de viande de veau coupée en dés (sauté)
- 2 oranges
- 3 gousses d'ail écrasées
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de persil plat haché
- 1/2 cuillère à café de graines de cumin
- 1 cuillère à café de safran en filaments
- 4-5 grains de poivre de la Jamaïque
- sel & poivre du moulin
- bouillon de boeuf

Préparation

Peler l'une des oranges à vif et la couper en demi-lunes. Presser le jus de l'autre orange et réserver.

Chauffer l'huile d'olive dans une cocotte ou un faitout. Ajouter les dés de viande et les gousses d'ail écrasées. Faire revenir jusqu'à ce que la viande soit bien dorée sur toutes les faces.

Ajouter les demi-lunes d'orange et arroser avec le jus. Assaisonner avec du sel, du poivre, le safran, le cumin et les grains de poivre de la Jamaïque. Mélanger et couvrir. Baisser le feu et laisser mijoter pendant 10 minutes.

Verser un peu de bouillon et couvrir de nouveau. Laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce que la viande soit bien cuite et tendre (environ 2 heures). Ajouter de petites quantités de bouillon pendant la cuisson afin que la sauce ne sèche pas. Rectifier l'assaisonnement.

Retirer la cocotte de la chaleur et saupoudrer avec le persil haché. Servir sans attendre, avec de la semoule et une salade verte.

Source : recette adaptée du magazine Saúde à Mesa nº16 (Portugal)

28 avril 2010

Tarte aux fèves, pancetta et ricotta



Les potagers de Terceira abondent en plants de fèves, ces dernières étant surtout consommées froides, en salade, lors des festivités du Saint-Esprit qui comemncent le 1er mai et ne s'achèvent qu'en octobre. Nous ne manquons donc pas de ces légumineuses, aussi populaire aux Açores qu'elles le sont aux Portugal continental. Dans cette tarte printanière d'inspiration italienne, la saveur particulière des fèves se marie très bien au goût fumé-salé de la pancetta et avec le croquant délicat des amandes grillées...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 300 g de pâte brisée (voir la recette ici)
- 1 cuillère à soupe de chapelure
- 150 g de petites fèves fraîches ou surgelées
- 50 g d'amandes sans peau, concassées
- 6 fines tranches de pancetta (ou de lard fumé)
- 200 g de ricotta
- 2 gros oeufs
- 60 g de parmesan râpé
- sel & poivre du moulin



Préparation

Cuire les fèves dans de l'eau bouillante salée jusqu'à ce que celles-ci se présentent cuites mais encore fermes. Egoutter, rincer sous l'eau froide et égoutter de nouveau. Laisser complètement refroidir.

Préchauffer le four à 210ºC. Foncer un moule à tarte avec une feuille de papier sulfurisé (ou beurrer le moule, puis foncer avec le disque de pâte brisée. Réserver.

Griller légèrement les amandes concassées à sec dans une poêle antiadhérante. Retirer les amandes grillées de la poêle et réserver.

Griller les tranches de pancetta jusqu'à ce que celles-ci soient dorées et croustillantes, dans la même poêle, sans ajout de matière grasse. Egoutter sur du papier absorbant et réserver.

Dans une jatte, battre la ricotta en crème. Ajouter les oeufs et la moitié du parmesan râpé. Battre encore un peu. Saler et poivrer. Mélanger.

Piquer le fond de la pâte avec une fourchette. Saupoudrer avec la chapelure et répartir les tranches de pancetta grillé.

Saupoudrer avec les amandes et distribuer les fèves. Couvrir uniformément avec la préparation à la ricotta.

Saupoudrer avec le parmesan restant et enfourner à 210ºC pendant environ 35 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte et la garniture se présentent fermes et dorées.

Retirer la tarte du four et laisser reposer pendant environ 5-7 minutes avant de la démouler. Servir la tarte chaude, tiède ou froide, avec une salade verte.

Source : recette adaptée du livre Quiches et Tartes Salées, de Johanna Lucchini - Ed. SAEP (France)

27 avril 2010

Soupe chinoise au porc



A la maison, nous sommes des inconditionnels de soupes chinoises, savoureuses, parfumées et assez riches pour être servies en plat principal unique. Une recette délicieuse parmi beaucoup d'autres déjà publiées sur ce blog...

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 cuillère à soupe d'huile végétale
- 1 gousse d'ail finement hachée
- 3 cives (ou oignons nouveaux) avec leurs tiges vertes, finement émincées
- 1 poivron rouge coupé en fines lanières
- 2 cuillères à soupe d'amidon de maïs (Maïzena)
- 1 l de bouillon de légumes
- 1 cuillère à soupe de sauce de soja
- 2 cuillères à soupe de vin de riz (ou de xérès sec)
- 150 g de filet ou de filet mignon de porc, finement tranché
- 1 cuillère à soupe de citronnelle finement émincée
- 1 piment rouge frais finement émincé (sans les graines)
- 1 cuillère à soupe de gingembre frais finement râpé
- 115 g de nouilles chinoises à l'oeuf
- 200 g de châtaignes d'eau de conserve, rincées, égouttées et finement tranchées
- sel & poivre du moulin

Préparation

Chauffer l'huile dans un wok ou une casserole. Ajouter les cives émincées et l'ail haché. Faire revenir à feu moyen-vif pendant 3 minutes, sans cesser de remuer. Ajouter les lanières de poivron et faire revenir pendant encore 5 minutes.

Dans un bol, bien mélanger l'amidon de maïs avec un peu d'eau froide jusqu'à obtenir une pâte crémeuse. Ajouter cette préparation dans la casserole et faire revenir sans cesser de remuer pendant 2 minutes.

Verser le bouillon, la sauce de soja et le vin de riz. Ajouter la viande, la citronnelle, le piment émincé et le gingembre râpé. Saler et poivrer. Porter à ébullition, puis baisser le feu. Laisser frémir pendant 25 minutes.

Pendant ce temps, cuire les nouilles dans de l'eau bouillante pendant 2 minutes, puis les égoutter avant de les ajouter à la soupe.

Ajouter les châtaignes d'eau et laisser cuire pendant encore 2 minutes. Distribuer la soupe dans des bols et servir sans attendre.

Source : recette adaptée du livre Soup Bowl - Love Food * Parragon Books (USA)

26 avril 2010

Croquettes de pommes de terre au fromage



J'ai fait ces croquettes apéritives afin de recycler des pommes de terre cuites avec la peau qu'il me restait d'un repas précédent. Délicieuses, avec leur bon goût de fromage et d'origan...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 6 pommes de terre moyennes
- 2 gousses d'ail finement hachées
- 1 oeuf + 1 jaune
- 3 cuillères à soupe de fromage râpé (parmesan, comté...)
- 1 cuillère à soupe bombée de farine complète
- 1 cuillère à café d'origan sec
- sel & poivre du moulin
- huile végétale

Préparation

Laver et brosser les pommes de terre sous l'eau froide courante. Cuire les pommes de terre avec la peau dans de l'eau salée jusqu'à ce que celles-ci soient cuites mais encore fermes. Egoutter soigneusement et laisser complètement refroidir.

Peler les pommes de terre et les couper en morceaux. Mettre les morceaux de pommes de terre dans une jatte et écraser à la fourchette jusqu'à obtenir une purée pas trop fine.

Ajouter l'oeuf et le jaune, ainsi que la farine, l'ail haché, le fromage râpé et l'origan. Saler et poivrer. Bien mélanger à la fourchette jusqu'à ce que la purée soit homogène.

Couvrir avec du film transparent et réserver au réfrigérateur pendant 20-30 minutes.

Se huiler légèrement les mains et mouler les croquettes en boulettes, en roulant des portions de purée entre les paumes des mains. Réserver les boulettes sur une assiette légèrement humide.

Chauffer un peu d'huile à feu moyen dans une grande poêle antiadhérante et ajouter les croquettes. Faire rissoler à feu moyen jusqu'à ce que les croquettes se présentent bien dorées sur toutes les faces.

Egoutter soigneusement les croquettes sur du papier absorbant. Servir les croquettes chaudes ou tièdes, avec de la salade.

Source : recette adaptée du magazine TeleCulinária nº1472 (Portugal)

25 avril 2010

Pâtes à la paysanne



Dernièrement, il y a souvent eu des enfants à la maison durant les fins de semaine. Aussi, ces jours-là, les menus se sont adaptés à leurs goûts. Ce plat de pâtes rustique a servi à recycler des restes de saucisses de Franfort qu'ils apprécient tant, par exemple. Et même sans être une grande adepte de ces saucisses, je n'ai pas trouvé ça mauvais, au contraire...

Ingrédients pour 4-5 personnes

- 400 g de pâtes type farfalle ou fusilli
- 100 ml d'huile d'olive
- 200 g de saucisses type Strasbourg ou Francfort, coupées en rondelles
- 50 g de lardons fumés
- 100 g d'oignon finement haché
- 1 gousse d'ail finement hachée
- 50 ml de vin blanc sec
- 1 petite boîte de tomates concassées (400 g)
- 300 g de petits pois frais ou décongelés
- sel & poivre du moulin
- 1 bonne cuillère à soupe de persil plat haché
- fromage râpé (facultatif)

Préparation

Cuire les pâtes "al dente" dans un grand volume d'eau bouillante salée, avec les petits pois. Egoutter; remettre les pâtes et les petits pois dans la casserole.

Entretemps, chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter les rondelles de saucisses et les lardons. Faire revenir jusqu'à ce que les saucisses et les lardons commencent à prendre de la couleur.

Ajouter l'ail et l'oignon hachés. Faire revenir pendant encore 1-2 minutes, en remuant. Arroser avec le vin blanc et porter à ébullition.

Ajouter les tomates concassées et leur jus. Saler et poivrer. Baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter jusqu'à ce que la sauce commence un peu à épaissir.

Ajouter les pâtes et les petits pois. Mélanger délicatement jusqu'à ce que les pâtes se présentent bien enrobées de sauce. Saupoudrer avec le persil haché et mélanger.

Transférer les pâtes dans un plat creux préalablement chauffé. Saupoudrer éventuellement avec un peu de fromage râpé et servir sans attendre.

24 avril 2010

Soupe de fèves à la laitue



A l'origine, cette recette est originaire de la région de Trás-os-Montes, à l'extrême nord du Portugal, mais je lui ai donné des saveurs de l'Alentejo - au sud - en y rajoutant de l'ail et de la coriandre, deux ingrédients qui vont bien aux fèves. Une bonne soupe aux couleurs de printemps...

Ingrédients pour 4 personnes

- 400 g de jeunes fèves
- 400 g de pommes de terre coupées en morceaux
- 1 oignon coupé en morceaux
- 2 gousses d'ail coupées en morceaux
- 1,2 l de bouillon de légumes
- 50 ml d'huile d'olive
- 100 g de feuilles de laitue coupées en fine julienne
- 1 cuillère à soupe de coriandre fraîche finement hachée
- sel & poivre du moulin

Préparation

Mettre les fèves, les pommes de terre, l'oignon et l'ail dans un faitout. Arroser avec l'huile d'olive et verser le bouillon.

Porter à ébullition, puis baisser le feu. Laisser frémir pendant environ 25 minutes, ou jusqu'à ce que les légumes soient cuits. Saler.

Retirer la soupe de la chaleur et laisser un peu tiédir. Mixer à l'aide d'un blender ou d'un robot plongeant jusqu'à obtenir un velouté lisse. Si la soupe semble trop épaisse, ajouter un peu d'eau et mélanger.

Remettre la soupe sur le feu et porter à ébullition à feu moyen. Ajouter la laitue et la coriandre. Laisser cuire pendant encore 5 minutes et rectifier l'assaisonnement.

Retirer la soupe de la chaleur et saupoudrer avec un peu de poivre fraîchement moulu. Servir sans attendre.

Source : recette légèrement adaptée du livre Tesouro da Cozinha Regional Portuguesa, de Maria Odete Cortes Valente - Ed. Temas e Debates (Portugal)

23 avril 2010

Salmon Potpie



La potpie est une spécialité typiquement américaine, descendante directe des pies britanniques. Il s'agit simplement d'un plat en sauce alliant viande - ou poisson - et légumes dont on finalise la cuisson au four sous une couche de pâte feuilletée ou brisée. Cette version au saumon est très bonne...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 1 rouleau de pâte feuilletée surgelée
- 400 g de pavés de saumon sans peau ni arêtes
- sel & poivre du moulin
- ail moulu
- jus d'1 citron
- 60 g de beurre + un peu pour le plat
- 1 oignon finement haché
- 300 g de blancs de poireaux coupés en fines rondelles
- 150 g de carottes grossièrement râpées
- 200 g de feuilles d'épinards frais
- 500 ml de sauce béchamel
- farine
- 1 oeuf
- lait
- 1 cuillère à soupe de graines de pavot



Préparation

Laisser décongeler la pâte feuilletée à température ambiante.

Préparer la béchamel comme expliqué ici. Réserver.

Préchauffer le four à 200ºC. Beurrer un plat à parois basses et réserver.

Assaisonner les pavés de saumon avec du sel, du poivre, une pincée d'ail moulu et le jus de citron.

Chauffer le beurre dans une sauteuse et ajouter les pavés de saumon. Faire rapidement dorer ceux-ci des deux côtés et les retirer de la sauteuse. Réserver.

Mettre l'oignon haché, les rondelles de poireaux et les carottes râpées dans la même sauteuse. Mélanger, baisser le feu et couvrir. Laisser suer jusqu'à ce que les légumes commencent à devenir tendres.

Ajouter les feuilles d'épinards et mélanger. Retirer la sauteuse de la chaleur et ajouter la béchamel. Mélanger.

Ajouter les pavés de saumon. Effeuiller grossièrement le saumon à l'aide d'une cuillère en bois. Transférer la préparation dans le plat à four et réserver.

Etaler la pâte feuilletée au rouleau à pâtisserie sur le plan de travail légèrement fariné en lui donnant la forme du plat. Couvrir la préparation au saumon et aux légumes avec la pâte feuilletée.

Battre l'oeuf avec un peu de lait. Badigeonner la pâte feuilletée avec le mélange. Dessiner des losanges sur la pâte avec la pointe d'un couteau aiguisé et saupoudrer avec les graines de pavot.

Enfourner à 200ºC pendant 20-25 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte feuilletée se présente bien dorée et croustillante. Retirer le plat du four et laisser reposer pendant 5 minutes avant de servir. Accompagner éventuellement avec un peu de riz blanc.

Source : recette adaptée du magazine Saberes & Sabores nº192 (Portugal)

Voir également : Chicken Potpie - Pie au boeuf et aux champignons

22 avril 2010

Fricassée de poulet aux olives



Une recette simple et aromatique, bien pratique pour ces jours où l'on n'a pas beaucoup de temps à consacrer à la cuisine...

Ingrédients pour 4 personnes

- 400 g de blancs de poulet sans peau ni os
- 50 g de margarine végétale ou de beurre
- 1 cube de bouillon de volaille
- 200 ml de vin blanc sec
- jus d'1 citron
- 1 cuillère à café d'amidon de maïs (Maïzena)
- sel & poivre du moulin
- 8 tranches de pain de campagne rassises
- huile d'olive
- 2 gousses d'ail écrasées
- 2 cuillères à soupe d'olives noires, dénoyautées et coupées en rondelles
- coriandre fraîche hachée

Préparation

Couper les blancs de poulet en dés. Dissoudre le cube de bouillon de volaille dans le vin blanc et réserver.

Chauffer la margarine dans une sauteuse, avec l'une des gousses d'ail écrasées. Ajouter les dés de poulet et faire dorer ceux-ci sur toutes les faces.

Arroser avec le vin blanc et porter à ébullition. Baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter à feu doux pendant 10 minutes, en remuant de temps en temps.

Dissoudre l'amidon de maïs dans le jus de citron. Ajouter le mélange à la préparation au poulet et mélanger. Saler et poivrer. Laisser cuire jusqu'à ce que le poulet se présente tendre et bien cuit.

Pendant ce temps, chauffer un peu d'huile d'olive avec la gousse d'ail restante, à feu moyen. Ajouter les tranches de pain et les faire dorer des deux côtés, jusqu'à ce que celles-ci soient croustillantes, sans laisser brûler. Egoutter les tranches de pain sur du papier absorbant.

Retirer la sauteuse de la chaleur et saupoudrer avec un peu de coriandre hachée. Garnir avec les rondelles d'olives. Servir sans attendre, avec les tranches de pain et éventuellement une purée de pommes de terre maison ou du riz blanc.

Source : recette adaptée du magazine Saberes & Sabores nº192 (Portugal)

21 avril 2010

Gâteau aux fruits de la passion



Le fruit de la passion est très commun aux Açores et sa qualité lui vaut même une DOP. Je l'ai déjà vu associé à des plats salés - délicieux dans une vinaigrette tiède, sur une tranche d'espadon grillé - mais c'est dans les desserts qu'on le retrouve le plus souvent. Ici, le fruit de la passion relève délicatement le bon goût de beurre d'un gâteau moelleux tout simple, compagnie idéale d'une tasse de thé ou de café...

Ingrédients pour 8 personnes

- 4 fruits de la passion (ou environ 80 g de pulpe)
- 560 g de farine
- 280 g de sucre
- 250 g de beurre à température ambiante, coupé en morceaux
- 4 gros oeufs
- 200 ml de lait
- 200 ml d'eau
- 1 cuillère à soupe de levure chimique
- beurre et farine pour le moule

Sirop

- 4 fruits de la passion (ou environ 80 g de pulpe)
- 6 cuillères à soupe de sucre
- 1 cuillère à soupe d'amidon de maïs
- 300 ml d'eau

Préparation

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer et fariner un moule à manqué rond (ou foncer directement avec une feuille de papier sulfurisé). Réserver.

Couper quatre fruits de la passion en deux et prélever la pulpe avec une cuillère. Mettre la pulpe dans le bol d'un batteur avec l'eau. Bien mélanger. Ajouter le lait, le beurre et les oeufs. Battre énergiquement.

Dans une jatte, bien mélanger la farine avec le sucre et la levure. Ajouter le mélange à la préparation antérieure et battre jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène.

Verser la pâte dans le moule et enfourner à 180ºC pendant environ 45 minutes. Vérifier la cuisson à l'aide d'une pique en bois ou d'une lame fine. Retirer le gâteau du four et le laisser un peu tiédir.

Entretemps, préparer le sirop. Recueillir la pulpe des fruits de la passion restants. Mettre la pulpe dans une petite casserole, avec le sucre. Dissoudre l'amidon de maïs dans l'eau froide et ajouter le mélange dans la casserole. Porter à ébullition sans cesser de remuer. Retirer la casserole du feu.

Démouler le gâteau et faire des trous sur toute la surface avec une pique en bois. Verser uniformément le sirop chaud sur le gâteau et laisser refroidir. Déguster à température ambiante.

Source : recette adaptée du magazine TeleCulinária nº1468 (Portugal)

20 avril 2010

Soufflé au jambon et au fromage



Un soufflé au jambon et au fromage: tellement évident que l'on oublie parfois à quel point c'est bon. Et pourtant, quel plaisir de redécouvrir ce classique léger comme un nuage qui plaît à tous! Impossible de le rater à condition de suivre scrupuleusement la recette qui suit...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 40 g de beurre
- 40 g de farine
- 250 ml de crème fleurette
- 100 ml de lait
- 80 g de fromage râpé type comté, parmesan, emmental...
- 80 g de jambon blanc coupé en très petits dés
- 4 gros oeufs (jaunes et blancs séparés)
- sel & poivre du moulin
- beurre et farine pour le moule

Préparation

Préchauffer le four à 240ºC. Beurrer généreusement un moule à soufflé (ou des ramequins individuels)* et saupoudrer avec de la farine. Retourner le moule et tapoter pour éliminer l'excédent de farine. Réserver.

Chauffer le beurre jusqu'à ce que celui-ci commence à mousser. Ajouter la farine et bien mélanger. Verser la crème et le lait petit à petit sans cesser de mélanger au fouet afin d'éviter les grumeaux. Porter à ébullition et retirer de la chaleur immédiatement.

Saler et poivrer. Ajouter le fromage râpé et les petits dés de jambon. Mélanger. Laisser un peu tiédir avant d'incorporer les jaunes d'oeufs.

Battre les blancs d'oeufs en neige bien ferme, avec une pincée de sel fin. Incorporer délicatement les blancs en neige à la préparation antérieure à l'aide d'une spatule souple - sans battre, en soulevant du bas vers le haut avec de légers mouvements circulaires.

Verser la préparation dans le moule et enfourner à 240ºC pendant 10 minutes. Baisser la température du four à 210ºC et prolonger la cuisson de 25-30 minutes* sans JAMAIS ouvrir la porte du four pendant la cuisson. Le soufflé doit se présenter bien gonflé et doré.

Retirer le soufflé du four et servir immédiatement, avec une salade verte de saison.

* dans le cas où l'on utilise des ramequins au lieu d'un grand moule, le temps de cuisson total sera de 20 minutes environ.

19 avril 2010

Orecchiette aux saucisses calabraises, oignons rouges, fromage et persil



Un petit plat de pasta bien relevé et aromatique comme je les aime...

Ingrédients pour 6 personnes

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 500 g de saucisses calabraises*
- 2 oignons rouges moyens coupés en fins quartiers
- 450 ml de bouillon de volaille
- sel & poivre du moulin
- 500 g de pâtes type orecchiette
- 3 tasses** de persil plat haché
- 1/2 tasse de parmesan râpé en fils

* à défaut : du chorizo ou des chipolatas piquantes
** 1 tasse (1 cup) -> un volume de 240 ml

Préparation

Eliminer la peau des saucisses et couper celles-ci en petits morceaux.

Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse à feu moyen-vif. Ajouter les morceaux de saucisses et faire sauter jusqu'à coloration, tout en écrasant les morceaux avec une cuillère en bois afin de les émietter grossièrement.

Baisser légérement le feu et ajouter les quartiers d'oignons rouges. Laisser cuire pendant 10-12 minutes, ou jusqu'à ce que les oignons soient légèrement caramélisés et les saucisses bien cuites, en remuant de temps en temps.

Verser le bouillon et mélanger. Laisser mijoter pendant encore 5-7 minutes. Rectifier l'assaisonnement.

Entretemps, cuire les pâtes "al dente" dans un grand volume d'eau bouillante salée. Egoutter les pâtes et les remettre dans la casserole.

Ajouter la préparation aux saucisses et oignons, le fromage râpé et le persil haché. Mélanger délicatement et servir sans attendre.

Source : recette adaptée du livre Everyday Food * Great Food Fast, de Martha Stewart - Clarkson Potter Publishers (USA)

18 avril 2010

Poulet frit comme à Terceira



A Terceira, la saison des festivités du Saint-Esprit a démarré juste après Pâques et c'est désormais quotidiennement que l'on entend des pétards et des fusées. Bientôt commenceront également les premières corridas de rue. Lors de ces corridas, il y a toujours des buvettes ambulantes - ou tascas - qui servent non seulement des boissons mais aussi des fèves en salade, des bifanas, des hot dogs, des hamburgers, etc. ou encore du poulet frit, une "street food" probablement importée d'Amérique du Nord et très populaire aux Açores. Généralement, le poulet est mariné avec du romarin, du poivre de la Jamaïque et du citron, puis pané et plongé cru dans un bain de friture. Je préfère pour ma part le faire préalablement cuire dans un bouillon aromatique afin de le dégraisser un peu. Et puis, la chair cuite absorbe moins l'huile. Une spécialité pas très diététiquement correcte, mais tellement bonne et régressive...!

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 poulet coupé en 8 morceaux
- 1 bouquet garni
- 4 grains de poivre noir
- 4 grains de poivre de la Jamaïque
- sel
- jus d'1 citron
- 2 gros oeufs battus
- 1 assiette de chapelure
- ail moulu
- huile végétale
- 1 citron coupé en quartiers

Préparation

Eliminer l'excédent de graisse des morceaux de poulet et mettre ces derniers dans une casserole. Ajouter le bouquet garni et les grains de poivres. Saler.

Couvrir d'eau et porter à ébullition à feu moyen. Laisser frémir pendant environ 15-20 minutes. Retirer la casserole de la chaleur et couvrir. Laisser tiédir.

Egoutter les morceaux de poulet et les éponger avec du papier absorbant. Eliminer la peau et arroser avec le jus de citron. Assaisonner la chapelure avec un peu d'ail moulu.

Passer les morceaux de poulet un par un dans l'oeuf battu, puis dans la chapelure. Passer de nouveau les morceaux de poulet dans l'oeuf battu et la chapelure afin d'obtenir une panure épaisse.

Chauffer de l'huile à 175ºC dans une grande poêle. Ajouter les morceaux de poulet et faire frire jusqu'à ce que ceux-ci se présentent bien dorés et croustillants sur toutes les faces.

Egoutter soigneusement sur du papier absorbant et transférer dans un plat de servir. Garnir avec les quartiers de citron et servir sans attendre, avec une salade et éventuellement des frites.

17 avril 2010

Soupe aux pois chiches, patates douces et épinards



Une soupe nutritive et savoureuse - typiquement portugaise - pour réchauffer les dernières soirées fraîches de la saison...

Ingrédients pour 6 personnes

- 1 oignon haché
- 1 poireau coupé en fines rondelles
- 1 belle carotte coupée en petits dés
- 1 gousse d'ail hachée
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 200 g de patates douces coupées en petits dés
- 100 g de pommes de terre coupées en petits dés
- sel
- 400 g de pois chiches cuits
- 5-6 feuilles de menthe fraîche
- 1,3 l de bouillon de légumes
- 1 petite botte d'épinards

Préparation

Arranger les épinards en ne gardant que les feuilles et les pousses les plus tendres. Laver et laisser égoutter.

Chauffer l'huile d'olive dans une grande casserole. Faire revenir l'oignon haché avec les rondelles de poireau, les dés de carottes et l'ail jusqu'à ce que les légumes commencent à s'attendrir.

Ajouter les dés de patates douces et de pommes de terre. Saler et ajouter la moitié des pois chiches, ainsi que la moitié des feuilles de menthe.

Verser le bouillon et porter à ébullition. Baisser le feu et couvrir. Laisser cuire à feu moyen-doux pendant environ 25 minutes.

Retirer la soupe de la chaleur et éliminer la menthe. Mixer la moitié de la soupe à l'aide d'un blender ou d'un robot plongeant jusqu'à obtenir un velouté. Mélanger le velouté avec la soupe non mixée. Si la soupe paraît trop épaisse, ajouter un peu d'eau.

Porter à ébullition à feu moyen. Ajouter les épinards et les pois chiches restants. Laisser encore cuire pendant 5 minutes à feu moyen. Rectifier l'assaisonnement.

Retirer la soupe de la chaleur et garnir avec les feuilles de menthe restantes. Servir sans attendre.

Source : recette adaptée du magazine Saúde à Mesa nº23 (Portugal)

16 avril 2010

Bacalhau com natas (gratin de morue à la crème)



Le "bacalhau com natas" - ou gratin de morue à la crème - est une spécialité typique de la cuisine bourgeoise portugaise. On ne sert normalement ce plat plutôt riche et calorique que pendant les périodes de fêtes, même s'il figure désormais sur la carte de la plupart des restaurants. Aux Açores, on le retrouve traditionnellement sur la table à Noël ou à Pâques. C'est donc ce que j'ai cuisiné pour le déjeuner du Dimanche de Pâques, un plat parmi d'autres que j'ai emmenés chez les amis où nous avons passé cette journée. Chaque famille portugaise a sa recette avec de légères variantes. J'avais déjà publié la mienne il y a cinq ans, lors de la création de ce blog. Et c'est toujours la même que je fais depuis au moins dix ans. Une "tuerie", pour reprendre une expression consacrée de la blogomiam...!

Ingrédients pour 4 personnes

- 600 g de morue préalablement dessalée*
- 1/2 l de lait
- 200 ml de crème fraîche
- 3 gousses d'ail écrasées
- 1 feuille de laurier
- 800 g de pommes de terre coupées en dés
- 2 oignons coupés en fines demi-lunes
- 100 ml d'huile d'olive
- 40 g de beurre
- 50 g de farine
- 1 pincée de muscade
- sel & poivre du moulin
- huile végétale

* voir ici comment dessaler la morue

Préparation

Mettre la morue dans une casserole avec les gousses d'ail écrasées et la feuille de laurier. Verser le lait et porter à ébullition. Retirer la casserole de la chaleur dès la première ébullition. Couvrir et réserver.

Frire les dés de pommes de terre dans de l'huile préalablement chauffée jusqu'à ce que ceux-ci soient dorés. Laisser égoutter sur du papier absorbant. Saler très légèrement.

Egoutter la morue en ayant soin de réserver le lait. Eliminer la peau et les arêtes. Effilocher grossièrement la chair. Filtrer le lait et réserver.

Chauffer l'huile d'olive dans une grande sauteuse. Ajouter les demi-lunes d'oignons et faire revenir jusqu'à ce que celles-ci soient tendres. Ajouter la morue effilochée et les pommes de terre frites. Faire revenir encore pendant quelques minutes à feu moyen, en remuant à l'aide d'une cuillère en bois. Saler et poivrer. Retirer la sauteuse de la chaleur et réserver.

Préchauffer le four à 220ºC.

Faire fondre le beurre dans une casserole. Lorsque celui-ci commence à mousser, saupoudrer avec la farine et bien mélanger. Laisser légèrement dorer en remuant. Verser le lait réservé petit à petit, tout en remuant au fouet jusqu'à ébullition. Laisser bouillir pendant encore 2 minutes, ou jusqu'à obtenir une sauce crémeuse et épaisse, sans cesser de remuer au fouet. Assaisonner avec du sel, du poivre et la muscade. Retirer la casserole de la chaleur et incorporer la crème. Réserver.

Transférer la préparation à la morue et aux pommes de terre dans un plat à gratin. Couvrir uniformément avec la sauce blanche et enfourner à 220ºC jusqu'à ce que la surface soit bien gratinée.

Servir bien chaud, avec une salade de tomates et laitue et des olives noires.

Voir également : Gratin de morue façon Hélio Loureiro

15 avril 2010

Salade de roquette, tomates et feta chaude



Aujourd'hui, le vent souffle fort sur mon caillou. Mais, la semaine dernière, nous avons eu des journées tellement belles et chaudes qu'une envie de salade s'est faite de nouveau ressentir. Les tomates ne sont pas encore très mûres, mais c'est ainsi que je les aime - dans la salade, du moins. Cette très bonne salade grecque à la feta chaude a été l'un de nos déjeuners de ces jours qui semblaient déjà annoncer l'été...

Ingrédients pour 4 personnes

- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- jus d'1/2 citron
- 1 cuillère à café d'origan sec émietté*
- 1 pincée de sucre
- sel & poivre du moulin
- 4 petites tomates pas trop mûres, coupées en rondelles
- 1 petit oignon rouge coupé en fines demi-lunes
- 50 g de roquette
- 20 olives noires
- 200 g de feta coupée en dés
- 1 oeuf battu
- 3 cuillères à soupe de farine

* ou 2 cuillères à café d'origan frais effeuillé

Préparation

Mettre 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, le jus de citron, l'origan, le sucre, du sel et du poivre dans un pot en verre muni de couvercle. Fermer hermétiquement et agiter énergiquement le pot jusqu'à ce que la sauce soit bien émulsionnée. Réserver.

Disposer les rondelles de tomates de façon harmonieuse dans un plat de service. Eparpiller la roquette, les demi-lunes d'oignon et les olives sur les rondelles de tomates. Réserver.

Passer les dés de feta dans l'oeuf battu, puis dans la farine.

Chauffer l'huile d'olive restante à feu moyen dans une poêle. Ajouter les dés de feta et les faire dorer de tous les côtés, sans laisser que le fromage commence à trop fondre.

Distribuer la feta chaude sur la salade. Agiter de nouveau le pot contenant la sauce et asperger la salade avec celle-ci. Servir sans attendre.

Source : recette adaptée du livre Cozinha Grega - Ed. Parragon Books (Portugal)

14 avril 2010

Boulettes de poulet aux champignons



Les champignons apportent une saveur et un moelleux des plus agréables à ces boulettes légères mais savoureuses...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 250 g de champignons de Paris frais
- 400 g de blancs de poulet sans peau ni os
- 50 g d'oignon finement haché
- 2-3 cuillères à soupe de chapelure
- 1 oeuf
- sel & poivre du moulin
- 1 pincée de muscade
- farine
- 60 g de margarine végétale
- 1 cuillère à café d'amidon de maïs (Maïzena)
- 100 ml de vin blanc sec
- 150 ml d'eau
- 1 petit bouquet de persil plat

Préparation

Nettoyer soigneusement les champignons à l'aide d'un torchon ou de papier absorbant. Hacher finement la moitié des champignons et trancher l'autre moitié. Réserver.

Hacher le poulet au couteau ou à l'aide d'un hachoir manuel. Mettre le poulet haché dans une jatte.

Ajouter les champignons hachés, l'oignon et la chapelure. Assaisonner avec du sel, du poivre et la muscade. Ajouter l'oeuf et bien mélanger à la fourchette. Saupoudrer avec un peu de farine, juste la quantité nécessaire pour lier les ingrédients.

Mouler des boulettes de la taille de noix en roulant de petites portions de la préparation entre les paumes des mains. Réserver les boulettes sur une assiette plate légèrement humide.

Chauffer la margarine dans une grande sauteuse. Ajouter les boulettes et les faire dorer de tous les côtés en secouant la sauteuse de temps en temps.

Ajouter les champignons tranchés et faire revenir jusqu'à ce que ceux-ci commencent à prendre de la couleur, en remuant fréquemment. Saler et poivrer.

Arroser avec le vin blanc et porter à ébullition. Dissoudre l'amidon de maïs dans l'eau froide et verser le mélange dans la sauteuse. Bien mélanger.

Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 10-15 minutes, en remuant de temps en temps.

Saupoudrer avec le persil préalablement haché et servir sans attendre, avec du riz blanc, par exemple.

Source : recette adaptée du magazine Saberes & Sabores nº191 (Portugal)

13 avril 2010

Tartinade de sardine à la portugaise



Celle-ci est la recette de pâté de sardine qui se rapproche le plus de ce qui est servi dans presque tous les restaurants portugais en attendant le repas. Une tartinade prête en moins de 5 minutes, que je fais systématiquement pour l'apéritif lorsque je reçois du monde et qui rencontre toujours beaucoup de succès. A condition d'utiliser des sardines en boîte de très bonne qualité, c'est excellent. Ici, de délicieuses sardines de la Cotinière offertes à Noël - en forme de gentil clin d'oeil - par mon amie Véronique, lors de ses vacances à Terceira...

Ingrédients pour 200 g environ

- 100 g de beurre demi-sel à température ambiante, coupé en morceaux
- 1 cuillère à café de concentré de tomate
- 120 g de sardines à l'huile d'olive, égouttées
- 1 filet de whisky (ou de cognac, brandy...)
- 1 pincée de piment sec moulu + un peu pour garnir
- 1 bonne pincée de persil plat finement haché
- sel & poivre du moulin

Préparation

Mettre le beurre, le concentré de tomate et les sardines dans un verre mesureur. Ajouter le whisky, le piment, un peu de sel et du poivre.

Mixer à l'aide d'un robot plongeant jusqu'à obtenir une pâte crémeuse et homogène. Rectifier l'assaisonnement. Ajouter la moitié du persil haché et mélanger à la fourchette.

Transférer la préparation dans un petit bol ou un ramequin. Aplanir la surface avec une fourchette. Saupoudrer avec le persil restant et un peu de piment.

Couvrir avec du film transparent et réserver au réfrigérateur. Retirer du réfrigérateur 10-15 minutes avant de servir. Accompagner avec du pain grillé ou des petits toasts et des olives noires.

Source : recette adaptée de l'édition portugaise du livre Cuisine comme à Lisbonne, de Tessa Kiros - Ed. Marabout (France)

Voir également : Pâté de sardine - Beurre de sardine - Tartinade de thon à la portugaise

12 avril 2010

Tortellini aux petits pois et au bacon



Le lundi est généralement le jour où j'ai le plus de travail. Aussi, le déjeuner du début de semaine est souvent rapide et pratique. Un emballage de pâtes fraîches farcies prêtes à l'emploi dépanne bien dans ces cas-là. En y ajoutant une poignée d'ingrédients basiques, on obtient un petit plat savoureux et satisfaisant en un tour de main...

Ingrédients pour 2-3 personnes

- 250 g de pâtes fraîches farcies, type tortellini au jambon cru ou ravioli au boeuf
- 125 g de fines tranches de bacon (lard fumé), coupées en petites lamelles
- 1 tasse* de petits pois frais ou décongelés
- zeste finement râpé d'1/2 citron
- 1 échalote finement hachée
- 1-2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 50 g de parmesan râpé
- sel & poivre du moulin

* 1 tasse (1 cup) = un volume de 240 ml

Préparation

Cuire les pâtes "al dente" avec les petits pois dans un grand volume d'eau bouillante salée.

Egoutter soigneusement les pâtes et les petits pois. Les remettre dans la casserole et réserver.

Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter l'échalote hachée et les lamelles de bacon. Faire revenir jusqu'à ce que l'échalote et le bacon commencent à prendre de la couleur, en remuant souvent.

Ajouter les pâtes et les petits pois. Mélanger et faire sauter à feu moyen jusqu'à ce que les pâtes commencent à dorer légèrement.

Ajouter la moitié du parmesan râpé. Saler et poivrer. Mélanger délicatement et retirer la sauteuse de la chaleur.

Saupoudrer avec le parmesan râpé restant et le zeste de citron. Servir sans attendre.

Source : recette adaptée du magazine Blue Cooking nº45 (Portugal)

11 avril 2010

Rôti de porc en cocotte façon Clara Penha



La marinade prolongée et la cuisson en cocotte apportent du goût et du moelleux au filet de porc, une viande habituellement un peu sèche. Une recette aussi simple que bonne, originaire de la région d'Entre Douro e Minho, au nord du Portugal.

Ingrédients pour 6-8 personnes

- 1 morceau de filet de porc de 1,400 kg
- 6 gousses d'ail écrasées
- 2 feuilles de laurier cassées en morceaux
- 400 ml de vin blanc sec
- 75 g de saindoux (ou de graisse de canard)
- sel & poivre du moulin

Préparation

Mettre le rôti de porc dans un récipient creux. Assaisonner avec du sel, du poivre, les gousses d'ail, le laurier et le vin blanc. Couvrir et laisser mariner au réfrigérateur d'un jour sur l'autre.

Egoutter le rôti de porc (réserver la marinade) et l'éponger avec du papier absorbant.

Chauffer le saindoux dans une cocotte. Saisir le rôti de porc sur toutes les faces. Verser la marinade et porter à ébullition.

Baisser le feu et couvrir. Laisser mijoter à feu doux pendant 1h00-1h15, jusqu'à ce que la viande se présente bien cuite et moelleuse. Si nécessaire, ajouter un peu d'eau pendant la cuisson afin que la sauce ne sèche pas. Rectifier l'assaisonnement.

Retirer le rôti de la cocotte et le trancher finement. Arroser avec la sauce de la cocotte. Servir sans attendre, avec des pommes de terre blondes.

Source : recette adaptée du livre Tesouro da Cozinha Regional Portuguesa, de Maria Odette Cortes Valente - Ed. Temas e Debates (Portugal)

10 avril 2010

La malbouffe

Impayables, ces Deschiens...! :-D



Bonne fin de semaine !

Salade de betteraves et carottes râpées



Je croyais ne pas aimer tant que ça les betteraves jusqu'à commencer à les utiliser crues, en salade. Mélangées à des carottes et assaisonnées d'une sauce aux arômes orientaux, je les trouve même délicieuses...

Ingrédients pour 6 personnes

- 1/4 tasse* de jus de citron
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de miel liquide
- 3/4 cuillère à café de cumin moulu
- 1/2 cuillère à café de graines de coriandre moulues
- 1/4 cuillère à café de cannelle moulue
- 1/4 cuillère à café de piment de Cayenne
- sel
- 500 g de betteraves crues, épluchées
- 2 belles carottes, épluchées
- 1/3 tasse de persil plat finement haché (ou de coriandre fraîche)

* 1 tasse (1 cup) => un volume de 240 ml

Préparation

Mettre le jus de citron, l'huile d'olive, le miel, le cumin, la coriandre, la cannelle, le piment et un peu de sel au fond d'un saladier. Battre à l'aide d'un fouet jusqu'à ce que la sauce soit bien émulsionnée. Réserver.

Râper les betteraves en utilisant la râpe moyenne d'un robot (ou utiliser une râpe manuelle à gros trous). Râper également les carottes.

Transférer les betteraves et les carottes râpées dans le saladier. Ajouter le persil haché et mélanger délicatement. Servir la salade fraîche.

Source : recette adaptée du livre Everyday Food * Great Food Fast, de Martha Stewart - Clarkson Potter Publishers (USA)

9 avril 2010

Mérou grillé sauce beurre à l'échalote



Récemment, en faisant les courses, João et moi sommes tombés en arrêt devant de magnifiques tranches de mérou pêché du jour. Nous avons acheté la plus grande qui pesait à elle seule pas moins d'1,400 kg. J'ai placé une tomate cerise sur la photo afin que l'on puisse se rendre compte de la taille du "monstre"... Je n'avais jamais vu de tranches de mérou aussi grandes de ma vie. Ni aussi fraîches et délicatement rosées. Vivre aux Açores a certains avantages et y trouver du poisson de cette qualité n'est pas le moindre.



Un tel poisson mérite qu'on le traite avec respect. Aussi nous avons décidé de le cuisiner très simplement afin de préserver ses qualités d'origine. Mon mari l'a précautionneusement grillé en ayant soin de ne pas laisser sécher la chair. Puis je l'ai servi avec un classique beurre à l'échalote qui accompagne toujours bien les poissons à chair blanche et ferme. Nous nous sommes régalés!

Ingrédients pour 4 personnes

- 4 pavés (ou tranches) de mérou de 3 cm d'épaisseur (environ 800-900 g)
- sel & poivre du moulin
- beurre fondu

Sauce

- 250 g de beurre froid coupé en petits dés
- 200 ml de vin blanc sec
- 50 ml de vinaigre de vin blanc
- 3-4 échalotes finement émincées
- sel & poivre du moulin



Préparation

Saler et poivrer les pavés de poisson. Réserver.

Badigeonner une grille ou une plancha avec du beurre fondu. Chauffer à feu moyen.

Ajouter les pavés de poisson et les faire griller à feu moyen pendant 12-13 minutes, en les retournant une fois à mi-cuisson (attention: le poisson doit se présenter cuit, ferme et opaque, mais pas sec).

Entretemps, mettre les échalotes, le vin blanc et le vinaigre dans une petite casserole. Saler et poivrer. Porter à ébullition et laisser réduire jusqu'à 1/3 environ.

Baisser le feu et incorporer les petits dés de beurre froid en fouettant énergiquement jusqu'à obtenir une sauce crémeuse et brillante (la sauce ne doit surtout pas bouillir). Rectifier l'assaisonnement.

Transférer les pavés de poisson dans les assiettes préalablement chauffées et napper avec le beurre à l'échalote. Servir sans attendre, avec des légumes cuits à la vapeur.


Ilheu das Cabras : le meilleur endroit pour pêcher le mérou à Terceira (bateau, tenue de plongée et harpon obligatoires)

8 avril 2010

Tiramisù facile



Ce tiramisù a été l'une de mes contributions pour le déjeuner du dimanche de Pâques passé chez des amis. Il me fallait quelque chose de facilement transportable et que je pouvais préparer la veille, aussi j'ai opté pour ce classique italien, ici légèrement "américanisé". Ce tiramisù express ne contient pas d'oeufs et le mascarpone y a été remplacé par du cream cheese - moins gras et donnant d'excellents résultats au niveau du goût et de la texture. Tous les convives ont aimé mon dessert et se sont même resservis...

Ingrédients pour 6 personnes

- 400 ml de café froid
- 1 filet de grappa (ou autre alcool blanc)
- 225 g de fromage frais à tartiner (cream cheese), type Philadelphia
- 3/4 tasse* de crème fraîche
- 1/3 tasse de sucre
- 120 g de biscuits à la cuillère
- cacao en poudre**

* 1 tasse (1 cup) => un volume de 240 ml

* comme ce dessert a été servi à la fin du déjeuner de Pâques, j'ai remplacé le cacao en poudre par des petits oeufs en chocolat "amaretti" émiettés et décoré avec des petits oeufs en chocolat saveur "tiramisù"

Préparation

Mélanger le café avec la grappa et réserver.

Mettre le fromage frais, la crème et le sucre dans le bol d'un batteur électrique. Fouetter jusqu'à obtenir une crème ferme, mousseuse et aérienne.

Étaler une couche de crème au fond d'un plat carré ou rectangulaire.

Tremper rapidement quelques biscuits - un par un - dans le café. Couvrir la crème avec une couche de biscuits. Ajouter encore une couche de crème, des biscuits trempés dans le café, etc. jusqu'à épuisement des ingrédients. Terminer avec une couche de crème.

Saupoudrer avec un voile de cacao en poudre et couvrir avec du film transparent. Réserver au réfrigérateur pendant au moins 1 heure avant de servir.

Source : recette adaptée du livre Everyday Food * Great Food Fast, de Martha Stewart - Clarkson Potter Publishers (USA)

Voir également : Tiramisù aux fraises


La chasse aux oeufs de Pâques, après le déjeuner

7 avril 2010

Tagliatelle au saumon fumé et à la roquette



La saveur délicatement poivrée de la roquette se marie à la perfection au saumon fumé dans ce plat de pâtes aussi simple que bon...

Ingrédients pour 4 personnes

- 300 g de pâtes type tagliatelle ou fettuccine
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 gousse d'ail finement hachée
- 150 g de fines tranches de saumon fumé coupées en petites lamelles
- 55 g de feuilles de roquette
- sel & poivre du moulin
- 1 citron coupé en quartiers

Préparation

Faire cuire les pâtes "al dente" dans un grand volume d'eau bouillante salée.

Chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse. Ajouter l'ail haché et faire revenir à feu doux pendant 1 minute, sans cesser de remuer afin de ne pas laisser brûler.

Ajouter les lamelles de saumon fumé et les feuilles de roquette. Faire sauter pendant 1 minute. Saler et poivrer. Retirer la sauteuse de la chaleur.

Egoutter les pâtes et les transférer dans la sauteuse. Mélanger délicatement à l'aide de deux fourchettes.

Répartir les pâtes dans les assiettes préalablement chauffées et garnir avec les quartiers de citron. Servir sans attendre.

Source : recette adaptée du livre Peixe e Marisco - Parragon Books (Portugal)

5 avril 2010

Canja aux boulettes



La canja est un bouillon de volaille agrémenté de pâtes ou de riz et aromatisé à la menthe fraîche, traditionnel de la cuisine portugaise mais aussi de celle de tous les pays lusophones. Cette version revisitée aux boulettes de poulet est un compromis aussi délicieux que léger entre la canja traditionnelle et les soupes aux boulettes asiatiques. Un potage "détox", plus que bienvenu après les excès de Pâques...

Ingrédients pour 4 personnes

- 200 g de blancs de poulet sans peau ni os
- 4-6 feuilles de menthe fraîche, hachées
- sel & poivre du moulin
- farine
- 2 carottes coupées en fines demi-lunes
- 200 g de poireaux coupés en fines rondelles
- 40 g de margarine végétale
- 1 l de bouillon de volaille chaud
- 100 g de petites pâtes rondes type piselli*

* ou d'autres pâtes de petit format (alphabet, petites étoiles, risoni, orzo...)

Préparation

Couper les blancs de poulet en morceaux et les hacher au couteau ou au hachoir électrique.

Tranférer le poulet haché dans une jatte. Ajouter la moitié de la menthe hachée. Saler et poivrer. Saupoudrer avec juste assez de farine pour lier les ingrédients. Bien mélanger à la fourchette.

Former des boulettes de la taille de noix en roulant de petites portions de la préparation entre les paumes des mains. Réserver les boulettes sur une assiette humide.

Chauffer la margarine dans un faitout. Ajouter les boulettes et faire dorer celles-ci sur toutes les faces en secouant le faitout de temps en temps.

Ajouter les rondelles de poireaux et les demi-lunes de carottes. Couvrir et laisser suer jusqu'à ce que les légumes commencent à devenir tendres.

Verser le bouillon et porter à ébullition. Rectifier l'assaisonnement. Ajouter les pâtes et mélanger. Laisser frémir jusqu'à ce que les pâtes soient cuites "al dente".

Retirer la soupe de la chaleur et ajouter la menthe hachée restante. Servir sans attendre.

Source : recette adaptée du magazine Saberes & Sabores nº191 (Portugal)

4 avril 2010

Joyeuses Pâques !



Je souhaite une belle journée à tous les visiteurs et amis de Tasca da Elvira.

Elvira

3 avril 2010

Côtes de porc façon Maria Bernarda



Je ne sais pas qui est Maria Bernarda, mais je l'imagine en ménagère portugaise des années 1950 qui devait en avoir assez de manger des côtes de porc toujours trop sèches et fades. Une recette qui donne de la couleur, du goût et du moelleux à cette viande souvent considérée comme tristounette...

Ingrédients pour 6-8 personnes

- 8 côtes de porc (filet)
- 2 cuillères à soupe de saindoux (ou de graisse de canard ou d'oie)
- 1 oignon moyen finement haché
- 250 ml de vin rouge
- 400 ml de bouillon de boeuf ou de volaille, bouillant
- 4 gousses d'ail finement hachées
- 1 petit bouquet de persil plat
- sel & poivre du moulin

Préparation

Aplatir légèrement les côtes de porc à l'aide d'un petit marteau de cuisine ou d'un rouleau à pâtisserie. Assaisonner avec du sel, du poivre et la moitié de l'ail haché.

Faire fondre le saindoux à feu moyen dans une grande sauteuse. Ajouter les côtes de porc et les faire dorer des deux côtés.

Ajouter l'oignon émincé, l'ail restant et le persil préalablement haché. Verser le vin rouge et le bouillon.

Couvrir et laisser mijoter à feu doux jusqu'à ce que les côtes de porc soient très tendres. Rectifier l'assaisonnement et servir sans attendre, avec des frites ou des pommes de terre sautées.

Source : recette adaptée do O Livro de Pantagruel - Ed. Temas e Debates (Portugal)

2 avril 2010

Toasts nordiques



Ces toasts sont traditionnellement servis à Noël dans les pays nordiques, mais pas besoin d'attendre jusque là pour leur faire accompagner une coupe de champagne ou un verre de vin blanc, que l'on ait quelque chose à fêter ou pas...

Ingrédients pour 4 unités

- 4 grandes tranches de pain de mie complet (ou de pain de seigle)
- 100 g de fromage frais à tartiner (cream cheese), type Philadelfia
- 1 cornichon doux
- 1 cuillère à café de câpres, rincées et égouttées
- 1 cuillère à café d'aneth frais finement ciselé
- poivre noir fraîchement moulu
- 4 tranches petites et fines de saumon mariné (gravlax), ou de saumon fumé (environ 100 g)
- 4 cuillères à café d'oeufs de saumon
- 1 poignée de feuilles de roquette sauvage



Préparation

Hacher finement le cornichon et les câpres; mettre dans un bol. Ajouter l'aneth et le fromage frais. Poivrer et battre à la fourchette jusqu'à obtenir un mélange crémeux et homogène.

Griller les tranches de pain, puis les tartiner avec la préparation antérieure.

Couvrir les tartines avec les tranches de saumon et ajouter les oeufs de saumon. Garnir avec la roquette et déguster sans attendre.

Source : recette légèrement adaptée du magazine Saberes & Sabores nº193 (Portugal)

1 avril 2010

Salade de fèves d'inspiration alentejane



Depuis le début de la semaine, nous avons des journées radieuses et des températures en hausse sensible. A l'heure du déjeuner, les envies de salades fraîches et légères commencent à se faire sentir. Celle-ci puise directement son inspiration en Alentejo avec ses ingrédients typiques du sud du Portugal, comme les fèves, le fromage frais et la linguiça, le tout évidemment parfumé à la coriandre fraîche, l'herbe aromatique alentejane par excellence...

Ingrédients pour 4 personnes

- 500 g de jeunes fèves, écossées
- 2 petits fromages frais de vache ou de chèvre*, égouttés et coupés en dés
- 4 petites linguiças** coupées en fines rondelles (environ 150 g)
- 1 piment rouge frais finement émincé (sans les graines)
- 4-5 feuilles de menthe fraîche finement ciselées
- 1 bonne cuillère à soupe de coriandre fraîche finement ciselée
- vinaigre de vin blanc
- huile d'olive
- sel & poivre du moulin

* à défaut, 2 boules de mozzarella

** la linguiça est une saucisse fumée petite et fine, typique du sud du Portugal (Alentejo et Algarve). Son assaisonnement est sensiblement le même que celui du chouriço. A défaut, on peut remplacer la linguiça par 150 g de chouriço maigre coupé en fines demi-lunes.

Préparation

Cuire les fèves dans de l'eau bouillante salée jusqu'à ce que celles-ci soient cuites mais encore légèrement fermes. Egoutter les fèves et les rincer à l'eau froide. Laisser égoutter et refroidir.

Chauffer une poêle antiadhérante à feu vif et ajouter les rondelles de linguiça. Griller à sec jusqu'à ce que la linguiça se présente dorée et légèrement croustillante. Egoutter sur du papier absorbant.

Disposer les fèves dans un saladier. Ajouter les rondelles de linguiça, les dés de fromage frais, le piment émincé et les herbes ciselées.

Assaisonner avec du sel, du poivre, de l'huile d'olive et du vinaigre. Mélanger délicatement et couvrir avec du film transparent. Réserver la salade au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Source : recette adaptée du magazine Blue Cooking nº45 (Portugal)