23 août 2006

Empanada aux sardines grillées

Image Hosted by ImageShack.us

Quand j'ai pris connaissance des produits choisis par Pascale pour cette 9º édition de Blog Appétit, je me suis aussitôt dit que c'était du sur mesure pour moi qui vit au Portugal...! Ici, on trouve de magnifiques sardines fraîches à tous les coins de rue pour un prix dérisoire. Quant aux conserves portugaises de sardines, elles comptent parmi les meilleures au monde. Les tomates? Cela fait un moment que j'essaie d'écluser mon énorme stock, fourni par d'heureux propriétaires de potagers: ma famille et mes voisins. Belles, bio, de diverses tailles, couleurs et formes... Que du bonheur, quoi...!

Il me restait néanmoins à trouver la recette... Bien sûr, j'ai été tentée par la belle simplicité à portuguesa: sardines tout simplement grillées au gros sel, accompagnées d'une salade de tomates condimentée comme il se doit. Et puis, je suis partie en Galice, cette magnifique région espagnole si proche géographiquement et culturellement du Portugal. Malheureusement, je n'y suis pas allée pour jouer les touristes, mais en mission, couvrir les terribles incendies qui ont dévasté la région au début du mois. Cela ne m'a pas empêchée d'apprécier la beauté de ce coin enchanteur. L'hospitalité des gens, l'architecture d'origine celte - jumelle de celle de la région portugaise de Trás-os-Montes -, les paysages, la gastronomie...

La Galice est célèbre pour ses fruits de mer exceptionnels et... ses empanadas! Ces dernières sont des tourtes, des pains garnis ou des sortes de cakes salés aux origines très anciennes. On les trouve déjà mentionnées dans des textes du Moyen-âge et aujourd'hui encore, elles représentent l'identité culinaire des Galiciens aux quatre coins du monde et notamment en Amérique du Sud, où ce peuple voyageur a essaimé au fil des siècles. Garnie au poisson (j'en ai goûté une très bonne, à la morue, dans un restaurant de Vigo), à la viande ou aux légumes, sur la table des riches comme des pauvres, l'empanada est de toutes les occasions, fêtes et romerías, en Galice, d'autant qu'elle est pratique à emporter pour les agapes en plein air. J'ai appris tout ceci dans un livre passionnant acheté dans une librairie de Pontevedra, O Libro da Empanada (Ed. Gastronomía - Xerais, que je recommande chaudement à tous ceux qui lisent le galicien, une langue très proche du portugais), de Fina Casalderrey et Mariano García. En plus de raconter l'histoire et les origines de cette spécialité culinaire emblématique de tout un peuple, le livre propose pas moins de 107 recettes, entre les diverses pâtes et les garnitures possibles.



Je survolais le livre dans le train qui me ramenait chez moi, lorsque j'ai vu qu'il mentionnait une "empanada de sardiñas recheas" de l'autorité d'une certaine Conchi Díaz, de Pontevedra. Et il y avait des tomates avec, en plus! J'avais trouvé LA recette! Je l'ai un peu adaptée à ma sauce - que Conchi Díaz me pardonne - et comme la pâte à utiliser n'était pas précisée, j'ai librement choisi celle au vin blanc, toujours dans le même livre. D'ailleurs, je compte souvent m'en resservir pour mes fonds de tartes salées, à l'avenir. Assez causé, maintenant! Voici la recette, vraiment très bonne, en hommage à tous les Galiciens. Promis, je reviendrai visiter votre belle région. Mais en touriste, cette fois-ci...!

Ingrédients pour 4-6 personnes

Pâte

- 400 g de farine
- 1 oeuf
- 1 petit verre de vin blanc
- 1 petit verre d'huile d'olive
- 1 cuillère à café de sel fin

Garniture

- 8 sardines fraîches
- 150 g de jambon cru coupé en petits dés
- 2 oignons finement hachés
- 2 tomates mûres grossièrement hachées
- 1 poivron vert coupé en petits dés
- 3 gousses d'ail écrasées
- 1 petit bouquet de persil plat
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 pincées de safran
- sel

- farine
- 1 oeuf battu
- huile d'olive



Préparation

Faire mariner les sardines entières au frais pendant 1 heure, avec le persil préalablement haché, l'ail et du gros sel.

Préparer le barbecue et griller les sardines (ou les cuire au four, comme expliqué ici). Prélever délicatement les filets des poissons, en ayant bien soin d'ôter la peau, les arêtes, les têtes, les queues, etc. Réserver.

Préparer la pâte : disposer la farine en tas sur le plan de travail. Faire un puits au milieu et y mettre l'oeuf, le vin blanc, l'huile d'olive et le sel. Remuer en formant des cercles, à l'aide d'une cuillère, à partir du centre. Bien pétrir et former une boule. Recommencer cette dernière opération plusieurs fois (personnellement, j'ai tout fait au robot, en fonction pétrissage). Réserver la pâte au réfrigérateur pendant 30-40 minutes.

Pendant ce temps, faire blondir les oignons hachés et les dés de poivron dans l'huile d'olive chaude. Ajouter les tomates et les dés de jambon cru. Faire revenir pendant quelques minutes et assaisonner avec le safran et un peu de sel. Réserver.

Préchauffer le four à 220ºC.

Étaler la pâte pas trop finement sur le plan de travail fariné, à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Y découper un cercle assez grand pour foncer un plat à four rond, puis un plus petit pour couvrir l'empanada.

Foncer le plat légèrement huilé avec le grand disque de pâte. Verser la préparation aux légumes sur la pâte et disposer les filets de sardines dessus, en formant une étoile.

Fermer l'empanada avec le disque de pâte restant, en pressant bien les bords avec les doigts pour souder. Faire un petit trou au milieu de l'empanada et y glisser une cheminée faite d'un petit rouleau en papier sulfurisé. Piquer également la surface de l'empanada à l'aide d'une fourchette et badigeonner avec l'oeuf battu.

Enfourner à 220ºC pendant environ 45-50 minutes. Démouler délicatement. Déguster l'empanada chaude ou froide - je la préfère froide, pour ma part - avec du vin blanc de Galice (Albariño, par exemple) ou du vinho verde Alvarinho portugais.


Photos : Pontevedra, Galice (Espagne)

Toutes les recettes des participants

50 commentaires:

  1. Un bel hommage à cette magnifique région dévastée de longs jours par les feux.

    Je petit-dejeune et ta recette me fait déjà de l'oeil. La pâte au vin blanc me paraît ... humm, succulente. Il va falloir que je mette Chef Olivier sur le coup. Il excelle en pâte.

    Bravo Elvira.

    RépondreSupprimer
  2. Ces coquines de sardines se sont cachées pour nous sembler encore meilleures. Cette pâte semble intéressante, alors, bonne chance.

    RépondreSupprimer
  3. Aaah le Portugal ! Ces empanandas me font super envie malgré l'heure matinale et la pâte au vin blanc !!! c'est sur que je vais l'essayer !

    RépondreSupprimer
  4. Du vin blanc dans la pâte! Chouette :) J'imagine bien la bouffée d'odeurs quand tu coupes la tourte!!

    RépondreSupprimer
  5. Je retiens l'idée du vin blanc dans la pâte. Il n'y a pas de meilleur endroit pour des sardines de qualitées.

    RépondreSupprimer
  6. Mais quel régal!
    J'ai suivi attentivement ta recette que je ferai avec les sardines qui me restent!
    Et bravo pour ton courage!

    RépondreSupprimer
  7. Quiero un trozo!!!
    Me gusta un monton empanadas...
    Bravo Elvira... :-O)

    RépondreSupprimer
  8. Comme les autres j'ai très envie d'empanadas!

    RépondreSupprimer
  9. Non seulement nous avons la recette, mais en plus toutes les explications sur la région d'origine !
    Merci Elvira !

    RépondreSupprimer
  10. Non seulement nous avons la recette, mais en plus toutes les explications sur la région d'origine !
    Merci Elvira !

    RépondreSupprimer
  11. Super billet Elvira. La pate a l'air feuilletee a souhait, et au vin blanc en plus. A essayer absolument! Vive la Galice.

    RépondreSupprimer
  12. merci pour ce billet très instructif ! et bravo pour la recette, j'adore les empanadas !

    RépondreSupprimer
  13. la pâte a l'air super croustillante et avec tout ce qu'il y a dedans ce doit être.....hummmmm!

    RépondreSupprimer
  14. I dont'n Know your language but your empanada seems very very good ;-P

    RépondreSupprimer
  15. Superbe tes empanadas, je me joint à tous pour signigier que si il en resete, euh moi aussi j'en veux bien!

    RépondreSupprimer
  16. Il faut que j'achète ce livre tout de suite! J'adore l'empanada à la morue "gallega", et j'ai envie de faire ce type de pâte avec ta recette. Bisous

    RépondreSupprimer
  17. Elvira, que fome me fez essa "empanada"!... (suspiros)

    RépondreSupprimer
  18. je profites des parfums de ta cuisine les yeux fermés et je tends mon assiette pour profiter de mon déjeuner avec toi.

    RépondreSupprimer
  19. hummm,j'ai l'impression que ça fond dans la bouche !

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour cette découverte culino-culturo-dégustative! Je garde la recette de la pâte au vin blanc, quelle bonne idée!

    RépondreSupprimer
  21. muinto obrigada, Elvirinha, te adoro y voto pra ti com tudos os meus dedos :-)

    RépondreSupprimer
  22. J'ai bien pensé à toi en faisant et en dégustant cette délicieuse empanada, Brigitte! :-)

    RépondreSupprimer
  23. Que du bonheur, Amiga, que du bonheur !!!!
    ;-))))
    La Zaza

    RépondreSupprimer
  24. J'aime trop les tourtes, j'aime l'idée de ta belle empanada!
    qui est sur la photo?
    Bravo pour tout... et également pour ton implication pour témoigner des feux en Galice.

    RépondreSupprimer
  25. Plus je viens chez toi et plus je me dis que la cuisine portugaise est faîte pour moi !
    Je note ton idée, elle va beaucoup plaire à mes hommes cette recette ;)

    RépondreSupprimer
  26. Je viens de manger et pourtant, ton empanada a l'air tout bonnement appétissant... la pâte ressemble à une pâte feuilletée... superbe!!!
    Bizzz,
    Alexandra

    RépondreSupprimer
  27. Lilizen, les dames sur la photo participaient aux Fêtes de la Peregrina de Pontevedra. Elles sont en costume traditionnel galicien.

    RépondreSupprimer
  28. oh la belle pate!
    Merci pour cette petite promenade culinaire.

    RépondreSupprimer
  29. quelle maestria ! ça donne faim !

    RépondreSupprimer
  30. Comme toujours de beaux moments d'émotions culinaires dans ta tasca. Bravo !!!!

    RépondreSupprimer
  31. Ouh lààà ! J'adore ! Merci pour l'idée, Elvira ! :)

    RépondreSupprimer
  32. Huuummmm! Qu'est-ce que j'aimerais y goûter.

    RépondreSupprimer
  33. Mmmmmm ce sera avec un vinho verde pour moi !!!

    RépondreSupprimer
  34. Je termine par une visite chez toi, mon tour des cuisines blog'appétit. et tu réussit le tour de force avec ton empanadilla de me donner encore faim. Quel talent.
    Et bravo pour ce billet sur la Galicie.

    RépondreSupprimer
  35. Oups! Il est trop tard, ou bien très tôt et je fais des fautes d'orthographe... Allez Dodo!

    RépondreSupprimer
  36. Comme Gamelle ,je n'en peux plus sardines pas çi ,sardines par là ,qu'on ne vienne pas me dire que les recettes de sardines ,y en a pas .....Félictations à vous toutes et tous....BONNE NUIT

    RépondreSupprimer
  37. Superbe pâte feuilletée.
    Je préfère l'empananda au thon. Va faire le marché, j'arrive.

    RépondreSupprimer
  38. Expléndida receta!!! Tengo que probarla ya mismo.

    RépondreSupprimer
  39. Huummmm, j'en veux bien une petite part, tu veux bien partager ?

    RépondreSupprimer
  40. Elle a vraiment l'air délicieuse.. Avec du vin blanc, ce doit être extra...

    RépondreSupprimer
  41. C'est magnifique ! et ça semble délicieux...

    RépondreSupprimer
  42. Merci pour cet article complet sur la Galice que j'ai eu le plaisir de découvrir en février de cette année. Quant aux empenadas ... c'est bien en Galice que j'ai mangé les meilleures, quoiqu'en Uruguay ils ne se débrouillent pas mal non plus :-) Pour les amateurs, un site leur est consacré : http://empanadagallega.fiestras.com

    RépondreSupprimer
  43. au sujet des deux dames..."et bien je m'en doutais un peu, mais dans le doute, tu aurais pu aussi revêtir le costume! hé hé !"

    RépondreSupprimer
  44. Bon, tout le monde a adoré mais j'ai eu du mal avec la pâte. A mon avis je ne l'ai pas assez travaillée. C'est au moment de rejoindre le dessus et le dessous que c'est parti en cacahouette, trop tendre, ou trop molle.... Mais tout de même très bon (et puis heureusement que c'est bon parce que vu le temps que j'ai passé à éplucher mes sardines.... argh!)
    Merci ;o)

    RépondreSupprimer
  45. Sébastien: la prochaine fois, essaie de mettre la pâte 20-30 minutes au congélateur. Elle est beaucoup plus facile à travailler après. Et plus croustillante, aussi. Je suis contente que la recette t'aie plue. :-)

    RépondreSupprimer
  46. Cette recette l'avait échappé mais comme j'écume ton blog régulièrement, je suis tombée dessus.
    Je cherchais justement une recette d'empanada !!
    Petite question : par quoi je peux remplacer le vin dans la pâte ? de l'eau ?
    Merci !

    RépondreSupprimer
  47. Oui, chère Requia, de l'eau fera parfaitement l'affaire.

    Merci de ta visite! :-)

    RépondreSupprimer
  48. mmmmmm acabo mesmo de comer uma empanada de queijo, feito por uma amiga bresileira viajante de passagem nas nossas aguas maritimas...estava a procurar mais receitas e...a tua parece tão boa!!!!vou procurar o livro que tu aconselhas...obrigada!
    alexandrina

    RépondreSupprimer
  49. Bravo pour cette presentation et ca connais tu ?
    Fenouillin é unha receita antiga mediterráneo. Vexa os segredos da súa receita.

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !