12 juin 2006

Heureuses Fêtes des Saints Populaires !

Demain, c'est la St-Antoine, un jour très important pour tous les Portugais, y compris les plus mécréants! Saint Antoine - que vous connaissez peut-être mieux sous le nom de Saint Antoine de Padoue - n'était pourtant pas italien, mais bien portugais. Ce brillant esprit de son époque est né à Lisbonne et a longtemps été moine à la cathédrale de sa ville natale, avant d'aller prêcher de par les chemins de l'Europe d'alors. Il est mort en Italie, à Padoue, où ses restes mortels sont conservés.

Plus qu'une image pieusement vénérée, Saint Antoine est une sorte d'ami intime des Portugais et plus généralement de tous les peuples lusophones. Patron des amoureux et des mariages, on peut lui demander des tas de choses, comme un mari, retrouver des objets perdus, etc. S'il ne répond pas à nos prières - et c'est le seul saint avec lesquel les Portugais se le permettent - on peut se fâcher avec lui pendant quelques temps et le punir en retournant sa statue ou l'isoler au fond d'un tiroir! Bref, Saint Antoine est si populaire que la plupart des Lisboètes - même des fonctionnaires de la mairie - croient dur comme fer qu'il est le patron de Lisbonne... alors que c'est Saint Vincent! La St-Antoine est d'ailleurs un jour férié à Lisbonne et dans quelques autres villes portugaises. Ce jour marque 12 jours de festivités très importantes, les "Santos Populares", qui s'achèvent à la St-Pierre, avec un point culminant - notamment à Porto, pour la St-Jean.

Ces fêtes populaires ont un esprit plus païen que vraiment religieux. Point de processions ni d'aides financières de la part de l'Eglise ou des autorités, même si au fil du temps, elles sont devenues les fêtes officielles de la capitale portugaise. L'argent pour les organiser est recueilli plusieurs semaines à l'avance par les habitants de Lisbonne et les associations de quartier. Chaque quartier participera ce soir, à minuit, aux "marchas populares", un grandiose défilé dansant et costumé sur l'Avenida da Liberdade. Les costumes et décorations de rue sont préparés tout au long de l'année par ceux qui représenteront leur arrondissement.

Les rues sont décorées de fleurs en papier, de lampions et de guirlandes et uniquement pendant les Saints Populaires, tout le monde à le droit d'ouvrir une terrasse dans la rue et d'y servir des repas et des boissons. Le voisinage prête tréteaux, vaisselle et barbecues pour l'occasion. Les menus sont très simples: sardines grillées que l'on paie à la pièce, pain, ventrèche, poivrons grillés, salade, vin au tonneau, bière et sangria, à déguster dans la rue, pendant que les voisines chantent un petit fado. Toutes les nuits, il y a des bals populaires animés. Et l'on achète de charmants pots de basilic à petites feuilles à offrir à ceux que l'on aime. Partout, des marchandes de basilic proposent ces petits pots, ornés d'un oeillet en papier et d'un quatrain rimé que l'on choisira en fonction de la personne à qui l'on va l'offrir : déclaration d'amour, témoignage d'amitié, etc.

Ces fêtes sont très animées; inutile de vous dire que les Lisboètes seront très peu productifs au travail dans les jours à venir... Cet après-midi auront également lieu les mariages de la St-Antoine, une tradition typiquement lisboète qui date de la seconde moitié du XIXe siècle. La Mairie de Lisbonne offre vêtements de mariage, fête et cadeaux à une vingtaine de couples moins favorisés et résidant dans la ville intra-muros. Depuis le XIXe, les temps ont changé et ces mariages, réalisés à l'Eglise Santo António et par le registre civil, sont désormais diffusés en direct à la télévision, sur la chaîne SIC.

Bon... La mécréante que je suis pourtant va astiquer la statue de Saint Antoine qui est dans une niche de la cuisine, et le panneau d'azulejos au dessus de la porte d'entrée, où ce brave moine est également représenté... Uma casa portuguesa com certeza!

Bonnes sardinades à tous ceux qui auront la chance d'être à Lisbonne - ou à Porto, pour la St-Jean - dans les jours à venir!

13 commentaires:

  1. ... por acaso estive á pouco na Avenida e já está tudo quase pronto para as marchas ... ;)

    bons festejos!!! (tenho pena é que já não se salte à fogueira)

    bjs

    RépondreSupprimer
  2. Merci Elvira pour toutes ces bonnes recettes sans chichis et pour partager avec nous les traditions et les beautés ce beau pays.
    Ma grand-mère, madrilène, invoquait souvent Saint Antoine. Ce que tu écris est tres vrai, on s'autorise certaines familiarités avec lui, il fait presque partie de la famille.
    L'Espagne et le Portugal ont beaucoup plus en commun que ce que j'imaginais.

    RépondreSupprimer
  3. Reportage fort intéressant.
    Merci Elvira.

    RépondreSupprimer
  4. Parabéns Elvira, pela fiel descrição do espírito das festas.... Por aqui, não tarda, começa a cheirar a sardinha assada!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Elvira pour tous ces renseignements sur Saint Antoine et les fêtes et coutumes qui l'accompagnent. J'avais été surprise d'apprendre par mon mari qu'en Uruguay Saint Antoine est le patron des amoureux. Dans les Alpes où j'habite on l'invoquait quand on avait perdu un objet. Mais je ne souviens plus de la prière qu'il fallait réciter.
    Amuse-toi bien !

    RépondreSupprimer
  6. L'église à côté de chez moi à CAYENNE s'appelle l'Eglise ST ANTOINE....

    RépondreSupprimer
  7. où comment se cultiver en un billet!! merci!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette page pieuse et historique à la fois.

    RépondreSupprimer
  9. j'en ai appris des choses en te lisant, merci ! et bonne fete , bisous

    RépondreSupprimer
  10. Je serais bien venue manger quelques sardines, on a beau etre mecreant, les fetes populaires sont toujours un plaisir. Profite.

    RépondreSupprimer
  11. Quand j'étais petite et que l'on habitait encore au Portugal, je me souviens que ma mère mettait un pot de basilic sur le balcon. Ca devait être à la St Antoine.
    Ton blog est unique, on s'instruit en bavant sur le clavier ! Les gâteaux de l'Algarve au miel et à l'huile d'olive ont l'air délicieux, je vais craquer.

    RépondreSupprimer
  12. Ah Santo Antonio! ;-D Toute une histoire! Avant de venir au Portugal, je ne savais pas ce que tu nous racontes et puis, comme je perds toujours tout et que Santo Antonio me sort toujours du pétrin, j'ai bien rigolé en me disant... tiens, je savais pas que j'étais perdue! ;-D Bom Sao Joao amanha... c'est notre fête nationale, au Québec, la St-Jean-Baptiste.

    RépondreSupprimer
  13. Saveurs Sucrées Salées24/06/2007 07:20

    Dans mes montagnes natales aussi, il est de bon ton d'invoquer st Antoine quand on a perdu quelque chose.
    J'imagine sans mal l'ambiance de fête qui va régner, et je regrette vraiment de ne pouvoir en être. Un jour qui sait ?
    Bonnes fêtes à vous tous.

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !