2 janvier 2006

Réveillon de Nouvel An à la portugaise

Dans le cadre de New Year's Dinner Recipe & Photo Swap, voici mon réveillon gourmand en images et en recette...!

Image Hosted by ImageShack.us

Tout d'abord, samedi matin, nous avons rallié le Sud par l'autoroute, en direction du littoral de l'Alentejo, où nous rejoignait une bande de joyeux cousins, cousines, oncles et tantes d'Évora, toujours prêts à s'attaquer à quelques bonnes bouteilles et autres agapes. Et ce faisant, ô surprise, nous croisâmes - et même doublâmes (si, si...) une demi-douzaine de concurrents du célèbre Dakar, parti cette année de Lisbonne! Ouf! La batterie de l'appareil-photo était chargée... Clic clac! À moins de 80 kilomètres de Lisbonne, deux participants, visiblement en panne, bricolaient sous un beau 4X4 recouvert d'autocollants... Je leur ai mentalement souhaité bonne chance pour les pistes africaines... parce que commencer à fourrager dans le moteur sur une autoroute européenne ne présage rien de bon pour la suite...



J'aurais voulu prendre beaucoup de photos des délices qui parsemaient les tables à notre arrivée (jambon rôti au miel et aux épices, canapés divers, charcuteries variées, tartes salées, gambas...) pour l'apéritif, mais tout a été attaqué si vite par les cousins, oncles, tantes, beaux-parents, mari et moi-même que cela a été quasiment impossible... Néanmoins, la star culinaire de la soirée était un met de choix, incontournable sur les tables de fêtes portugaises: un cochon de lait rôti à la mode de Bairrada, une pure merveille de fondant et de croustillant à la fois! On sert généralement cette succulente viande avec des rondelles d'orange, de la salade et des pommes de terre rôties, et on l'accompagne de champagne (ou de vin pétillant portugais de première qualité, comme par exemple du Murganheira brut millésimé). Ce n'est pas moi qui l'ai fait, mais voici la fameuse recette de Bairrada, la seule, la vraie :



Ingrédients pour 6-8 personnes

- 1 cochon de lait de 6-7 kg
- 150 g de saindoux
- 1 tête d'ail épluchée
- sel & poivre noir fraîchement moulu
- 1 bouquet de persil plat
- 0,5 l de vin blanc pas trop sec
- salade
- 3 oranges
- pickles variés

Préparation

Piler l'ail avec le saindoux, du sel et du poivre jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Bien nettoyer le cochon de lait. Le couper en crapaudine et l'enduire entièrement (parties intérieure et extérieure) avec la préparation antérieure. Refermer et coudre à l'aide de ficelle alimentaire.

Disposer le porcelet sur la grille du four, à mi-hauteur. Placer la plaque lèche-frite en dessous pour récupérer le jus de cuisson. Cuire au four, à 220 ºC, pendant environ 3 heures.

Pendant la cuisson, toutes les 30 minutes, essuyer la peau du porcelet à l'aide d'un torchon propre pour éliminer l'excès de graisse, puis badigeonner avec le bouquet de persil trempé dans le vin blanc. Il est très important de respecter ce procédé, car c'est ce qui va donner à la peau son croustillant incomparable.

Sortir le cochon de lait du four et le couper en morceaux. Dresser la viande sur un lit de salade. Décorer avec les oranges coupées en quartiers et les pickles. Servir avec des pommes de terre rôties ou sautées.



Après le repas, fort joyeux et bien arrosé, nous sommes tous sortis pour attendre minuit et sacrifier 2005 sur un grandiose bucher dressé au bord de la lagune, avec un ciel magnifiquement étoilé pour toit. L'air était incroyablement doux et encore réchauffé par les bouteilles de Murganheira brut et la pléthore de gâteaux-maison confectionnés par notre cousine brésilienne Sandra (elle m'a promis les recettes; pas de photos des gâteaux non plus. Après quelques coupettes de Murganheira, j'avais la vue un peu trouble...). 2006 a donc commencé sous les meilleurs auspices...!

16 commentaires:

  1. Tu as démarré la nouvelle année en beauté ! et de plus doubler les voitures du Dakar ! !!

    RépondreSupprimer
  2. OUAIS une super soirée ET UN FEU de joie en plus ,nous on le fait à la ST JEAN

    RépondreSupprimer
  3. Ben dis donc sympa votre réveillon !!!

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle journée! Et le petit cochon, çà avait l'air fort délicieux.

    Tarzile

    RépondreSupprimer
  5. On a aussi les feux de la St-Jean, Colette. Mais à Noël et au Nouvel An, on remet ça! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Heureuse nouvelle année, Elvira! Je ne savais pas que chez vous aussi on prepare le petit cochon de lait rôti, je croyais que cela était typique de la Vieille Castille! On ne termine jamais d'apprendre!Très joli post, très belle fête. Bises.

    RépondreSupprimer
  7. Toi aussi, tu as debuté l'année en grand style!

    J'ai une curiosité, tu es née où? Au Portugal ou en France?

    (Excuse ma question)

    Bonne année, Elvira!

    RépondreSupprimer
  8. Cannella: c'est un peu normal que nous ayons à peu près les mêmes traditions. Nous sommes tellement voisins! :-)

    Karen: j'ai 37 ans... et j'ai vécu pendant près de 30 ans à Paris! À partir de l'âge de 1 an. Mais je suis née au Portugal, très exactement à Tomar, une belle ville templière au centre-ouest du pays.

    RépondreSupprimer
  9. oh il était chouette ton réveillon!
    J'adore l'idée de tous se retrouver à minuit devant le bûcher...
    A Tomar c'est si beau!!!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour!
    Sympa ce réveillon!
    Bonne année 2006!

    RépondreSupprimer
  11. claudiesb@aol.com03/01/2006 08:29

    chére Elvira , je te souhaite une trés trés Bonne Année 2006 , et continue de nous ravir avec tes beaux articles , tes photos , tes billets d'humour et SURTOUT tes délicieuses recettes
    merci de nous faire partager ton amour pour ton beau pays
    Claudie

    RépondreSupprimer
  12. ah , mince j'ai publié mon mel....

    RépondreSupprimer
  13. Merci, Elvira! Je croyais que c'était le contraire, c'est tellement joli ça, être née dans un pays, habiter dans un autre et conserver les racines des deux cultures!

    RépondreSupprimer
  14. Mazette ou damned comme le crie si bien Penglobe, quel beau réveillon.

    J'ai mangé un cochon de lait quand j'ai passé le réveillon à Lisbonne mais je ne me souviens pas s'il était à la mode de Bairrada. Je me souviens juste que c'était excellent. Et il y avait une foule d'autres plats excellents sur la table.

    RépondreSupprimer
  15. bonsoir,je vient de vous decouvrir,et deja j'ai du mal a vous quitter,j'ai manger du leitao a Bairrada,na Barrada justement et c'etait hyper bonj,j'ai bien envie d'en faire un ....

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !