12 janvier 2006

La fin de l'huilier traditionnel

"Depuis hier matin, les traditionnels huiliers ont disparu des tables des restaurants portugais, remplacés par des sachets individuels", note le quotidien portugais Público. "L'arrêté rendant obligatoire ces sachets-portion a été publié hier, mercredi 11 janvier." La petite carafe si emblématique de la table lusitanienne est tombée en disgrâce pour des raisons liées à l'hygiène et à la difficulté de contrôler la qualité de l'huile, qui peut rester plusieurs jours dans les carafes et rancir. Pour les restaurants qui contreviendraient au nouveau règlement, "les contraventions vont de 450 à 44 890 euros".

De toute façon, "parce que les huiliers traditionnels ne pouvaient être lavés régulièrement et qu'en conséquence l'huile donnait parfois un goût désagréable à la nourriture, plus de quatre cinquièmes des établissements sont déjà passés aux minibouteilles ou aux sachets individuels", relève Público. Qui ajoute que "les restaurateurs s'apprêtent à faire de même pour ce qui est des vinaigriers".

Courrier International

7 commentaires:

  1. pffffffff!! tout fou l'camp! hygiène et traditions voilà un beau sujet de thèse non ?

    RépondreSupprimer
  2. En Italie ils ont fait la même chose avec les sucriers dans les bars, ceux qui étaient si beaux, avec le couvercle qui se levait quand on touchait la petite cuillère! Sniff...
    Par contre jen'ai rien entendu à propos des huiliers, qui y sont aussi très courants.

    RépondreSupprimer
  3. Changer le contenu du flacon n'est qu'une question de rigueur, non?
    En tout cas, il est ravissant.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis contre cette nouvelle loi, et la plupart des Portugais aussi. Et ce, pour diverses raisons:

    1- Il n'y a que les gros producteurs d'huile d'olive qui vont avoir les moyens d'ensacher leurs produits. Les petits producteurs vont être lésés.

    2- Adieu l'huile d'olive artisanale sur les tables des bonnes petites tascas, celle que le tavernier ramenait de sa province le WE.

    3- L'huile d'olive est un produit trop noble pour être conditionné comme un vulgaire ketchup de fast-food.

    4- L'huilier sur la table, c'est joli. Pas les sachets!

    RépondreSupprimer
  5. Je me ralie à ta cause, Elvira !
    Ils devraient se tourner vers des choses beaucoup plus alarmantes, et nous laisser les bouteilles sur la table tranquille !!!
    (euh... je parle des bouteilles d'huile...)
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  6. Oui, zaza, ils continuent de laisser les bouteilles de digestifs sur la table quand t'es un bon client...(huile, zut, je voulais dire huile...)

    Joao

    RépondreSupprimer
  7. Terrible c'est la fin du régime méditerraneen

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !