20 janvier 2006

Dans la plantation avec les casseroles

Mardi dernier, je vous parlais de João Carlos Silva, un sympathique "cuisineur" et animateur de l'un des plus populaires programmes culinaires télévisés en langue portugaise (et pourtant, si vous excluez le mandarin, le portugais est la 3º langue la plus parlée au monde). Na Roça com os tachos (traduisez par Dans la Plantation avec les casseroles) est en effet l'émission la plus regardée de la chaîne portugaise du cable RTP África spécialement destinée à l'Afrique lusophone. Mais notre homme ne plaît pas qu'en Afrique: il a également conquis le coeur de tous les Portugais - le programme est aussi diffusé par la chaîne nationale RTP - et d'autres lusophones à travers la planète.

"Bon, Kalú (le diminutif du cameraman et producteur), tu nous mets une petite musique sympa ou je refuse de travailler!", peut-on parfois entendre en début d'émission, pendant que, son habituel foulard rouge noué sur la tête en guise de toque, notre chef esquisse un pas de danse, en jonglant avec les ustensiles. La table est dressée dehors, sur deux tréteaux, dans les magnifiques décors naturels offerts par les îles São Tomé & Príncipe, un archipel qui fut un ancien territoire portugais, situé exactement sur le point 0 de l'Equateur. Mais comme des images valent mieux qu'un long discours, voyez plutôt par vous-même ci-dessous à quoi ressemble l'émission de João Carlos Silva:

Image Hosted by ImageShack.us

"Regardez-moi ces tuá-tuá (piments, en créole de São Tomé), là, chez vous. Ils sont beaux, beaux, beaux! Magnifique! On va s'y mettre!" Un vrai bonheur que de le voir s'activer aux fourneaux, avec ce grand et beau sourire communicatif, toujours! Le programme n'est jamais répété, alors parfois, il peut y avoir un râté... Mais João Carlos ne s'en fait jamais pour si peu: "Bon, ben... C'est un peu trop cuit!", s'esclaffe-t-il. "Chez vous, maintenant, vous saurez qu'il ne faut pas mettre le four trop chaud, hein?" Et parfois même, une ondée tropicale s'abat sur la cuisine en plein air! "Bougez pas! On se déménage sous la véranda!" Et le voilà parti chercher de larges feuilles de bananier pour protéger les plats, toujours en dansant! Et invariablement, à la fin, il recommande à ses télespectateurs: "Et surtout, chez vous, faites-moi le plaisir d'être heureux!"

La cuisine de João Carlos Silva lui ressemble: simple, spontanée, chaleureuse, mais surtout basée sur les produits exceptionnels fournis par les îles. São Tomé & Príncipe sont réputées pour produire les meilleurs café et cacao au monde, réputation qui a d'ailleurs failli dégénérer en grave incident diplomatique, au XIXeme s., entre les Portugais et les Anglais - amis pourtant séculaires -, sa Majesté la reine Victoria ayant tenté à plusieurs reprises de s'approprier subrepticement le territoire au profit des usines Cadbury (lire Ecuador, l'excellent roman de Miguel Sousa Tavares, chez Oficina do Livro, pour se rendre compte de l'ambiance)...

C'est aussi une cuisine qui mêle les saveurs de tous les pays d'Afrique noire, ramenées (oh, honte!) par les esclaves - les îles étaient vierges au moment de leur découverte - et la cuisine traditionnelle portugaise des planteurs. Na Roça com os tachos est bien plus qu'un simple livre de recettes de São Tomé & Príncipe. João Carlos, lui-même propriétaire d'une plantation de café et de cacao - l'a écrit comme il parle (si vous voulez des mesures exactes, laissez tomber!), et l'on y trouve force notes culturelles, ainsi que de magnifiques photos de plats et de paysages, mais aussi des portraits du chef pleins d'humour de l'autorité d'Adriana Freire. La librairie de mon ami Sérgio était pleine comme un oeuf, mardi soir, pour écouter João Carlos Silva parler avec passion et bonne humeur de son île et de ses traditions, son adorable petit garçon sur les genoux (voir photos ici). Il ne reste plus un seul exemplaire du livre chez Som da Tinta. Ce fut une razzia! Et d'ailleurs, je serais très curieuse de savoir quel lecteur de mon blog résidant en France a demandé à sa tata du Portugal - et mienne voisine - de lui en acheter plusieurs exemplaires et de les faire dédicacer... Ça me fait très plaisir de savoir que ma Tasca fait connaître cet homme exceptionnel hors des frontières lusophones! Bon, ben, pour paraphraser le maître, il ne me reste plus qu'à vous recommander d'être heureux, surtout! Ou, en V.O., "Faça o favor de ser feliz!"

Na Roça com os tachos
de João Carlos Silva - photos: Adriana Freire
Ed. Oficina do Livro (Portugal)
Prix indicatif: 18 €

8 commentaires:

  1. Va faloir que je pense à me l'acheter, quand je viens en avril....

    RépondreSupprimer
  2. C'est dommage, je n'ai pas de tata Portugaise. C'est fou de penser que notre passé colonial (européen je veux dire), aussi honteux soit-il, a malgré tout permis d'ouvrir nos cuisines d'une manière extraordinaire! Très charismatique cet homme, on dirait.

    RépondreSupprimer
  3. Absolument, Gracianne! Plus charismatique, ça n'est pas possible! Ce soir, je teste une de ses recettes (à suivre sur la "tasca"...). J'adore c't' homme-là!

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air tout à fait super!

    RépondreSupprimer
  5. Olá Elvira! Gostei muito de encontrar o seu site. Belas receitas, bom blog. Continue.

    RépondreSupprimer
  6. Muito obrigada, Ricardo! :-)

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !