4 octobre 2005

Coings au miel



Une recette traditionnelle toute simple et parfumée pour accommoder les coings.

Ingrédients pour 4 personnes

- 1 l d'eau
- 200 g de sucre
- 3 étoiles d'anis
- 1 ruban de zeste de citron
- 6 coings pas trop mûrs
- 1 dl de miel liquide

Préparation

Dans une casserole, mettre l'eau, le sucre, les étoiles d'anis et le zeste de citron. Porter à ébullition.

Éplucher les coings et ôter les noyaux. Couper en moitiés. Ajouter à la préparation antérieure et cuire pendant 15-20 minutes.

Transférer les coings dans un plat de service à l'aide d'une écumoire. Laisser refroidir. Arroser avec le miel. Décorer avec les étoiles d'anis et le ruban de zeste.

8 commentaires:

  1. voila un dessert d'automne qui va parfumer toute la maison, mummmmmmmmmmmmmm

    RépondreSupprimer
  2. je les trouve bien jaunes tes coings, les miens , une fois cuits , ils sont roses c'est normal?? Belle recette !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime tellement les coings...je sens bien le goût de la badiane et du citron...et j'en salive d'avance!

    RépondreSupprimer
  4. mmm nunca comi "coings" só marmelada mesmo..
    *
    saloia

    RépondreSupprimer
  5. Jolis fruits jaunes ! Piqués d'anis noir !

    RépondreSupprimer
  6. bonaventure05/10/2005 07:26

    ouah magnifique, dans mon jardin il ya un très vieux cognacier je peux voir quelques petites fleurs et c'est tout, il a passé l'âge de produire, mais chez toi quelle merveille tout n'a pas brûlé....

    RépondreSupprimer
  7. Mercotte: il existe plusieurs espèces de cognassiers. Ces coings-ci sont portugais, alors c'est peut-être pour ça qu'ils sont plus jaunes.

    RépondreSupprimer
  8. Très bien, comme d'habitude !
    C'est bien simple ,chaque fois que je cherche une idée ou une recette, je fonce sur ton site et...bingo ! Me voilà devenue accro à ton Bistrot :)
    Plus sérieusement, j'aimerais bien "renvoyer l'ascenseur" car c'est toujours toi qui partages et qui donnes...Merci de me contacter à mon adresse mail !
    Bises drômoises,
    Elisabeth Veyrunes.

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !