12 avril 2007

Pizza américaine, sauce Ohio...


Getty Images

Dans l’Ohio, les pères divorcés qui oublient de payer leur pension alimentaire risquent de retrouver leur nom sur les cartons de pizza. Dans le comté de Butler, trois pizzerias ont adopté une formule de recouvrement inédite : leurs cartons de livraison livrent l’identité des dix plus gros débiteurs de la région. L’idée émane de l’agence de soutien à l’enfance locale, dont le site indique un numéro vert où chacun peut livrer – anonymement – des informations sur les parents oublieux. Les Child Support Agencies du pays ont collecté plus de 23 milliards de dollars de pensions destinées à 17,2 millions d’enfants en 2005, mais elles totalisent 106 milliards d’impayés, rapporte Foxnews.com.

Source : Courrier International

13 commentaires:

  1. Les livreurs de ces pizzerias aiment le risque ;-) Les mauvais payeurs ont maintenant une bonne excuse pour ne pas laisser de TIP !

    RépondreSupprimer
  2. Une méthode choc c'est vrai ! mais quand même, c'est énervant ces pères qui refusent de règler leur pension surtout quand ils en ont les moyens ! Cependant, faut-il en arriver là

    RépondreSupprimer
  3. Este tipo de denúncias normalmente assustam-me, embora reconheça que cá como lá há casos verdadeiramente escabrosos. Lamento que o Estado descure o seu papel.

    RépondreSupprimer
  4. Uma boa idea para os 'pédophiles récidivistes' e os 'agresseurs sexuels' tambem. Mais je ne voudrais pas être le livreur de pizza qui débarque chez le 'contrevenant'. De quoi se faire taper dessus... Aux grands maux les grands moyens.

    RépondreSupprimer
  5. Que bela ideia!... Adorei.

    RépondreSupprimer
  6. nuage de lait14/04/2007 09:47

    super géniale comme idée
    bon week end
    joelle

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien pourquoi pas ! Ce n'est pas bête comme idée !
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  8. je trouve qu'ils vont loin quand meme...

    RépondreSupprimer
  9. un peu dur comme idée mais je dois dire que je suis pour!!!

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve que ça manque d'éthique! Il y a de meilleurs moyen, comme la gestion des pensions alimentaires par le service du fisc du gouvernement. Ici au Québec c'est le cas. Le père paie au fisc qui redistribue à l'ex-épouse. Si le père ne paie pas, le fisc saisi son salaire à la source (après avoir demandé à la mère si elle est d'accord). Simple et plus de mères seules avec enfants à charge aux prises avec un manque de revenu précieux.
    Si le payeur perd son emploi, le fisc organise un arrangement "à l'amiable" pour que payeur et receveur y trouvent leur compte.
    Il fallait les américains pour une solution aussi extrême que rendre les noms des fautifs publics. Remarquez, ça coûte moins cher aux autorités que la solution québécoise...

    RépondreSupprimer
  11. pas convainqu...mais bon...qu'est ce qu'il faut pas faire...merci les EU

    Bon dimanche
    Claude

    RépondreSupprimer
  12. Un truc de fou. Je ne sais pas quoi en penser.

    RépondreSupprimer
  13. Ben c'est mon père qui doit être content de ne pas avoir vécu dans l'Ohio... On aurait pu lui ériger une "Tour de Pizz" avec tous ses cartons!! lol

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !