10 avril 2007

Non, McDo n'est pas un gros mot !


McDonald's de Belém, Lisbonne - Ph. Carlos Augusto Magalhães

C’est sous M, comme McDonald’s. Mais c’est un M que le géant du hamburger a du mal à digérer. McDonald’s veut faire disparaître le mot “Mcjob” du dictionnaire. Le roi du fast-food n’aime pas la définition de l’Oxford English Dictionary. Un “Mcjob”, explique l’ouvrage, c’est un “travail mal payé, peu stimulant, offrant peu de perspectives, en particulier un emploi créé par le développement du secteur des services”. Le mot “Mcjob” est entré dans le dictionnaire en mars 2001, quinze ans après avoir été forgé, semble-t-il, par le Washington Post. “Les dictionnaires sont censés être des paragons d’exactitude”, s’est ému un porte-parole du groupe, Walt Riker. “Or [cette définition] avilissante fait énormément de tort à une force de travail formidable et à un groupe qui crée des emplois et des opportunités depuis cinquante ans.” McDo risque d’avoir à batailler ferme pour se refaire une dignité. En 2003, le Merriam-Webster Dictionary, qui définit un Mcjob comme étant un “travail peu payé nécessitant peu de qualification et offrant peu de chances de promotion”, s’est refusé à retirer cette entrée. On trouve également dans le Merriam-Webster le suffixe “Mc”, qualifié de “préfixe péjoratif”, évoquant “la standardisation”. Un Américain sur huit a travaillé sous les arches de McDo, rapporte l’AP.

Source : Courrier International

10 commentaires:

  1. Tous les jeunes à l'école qui cherchent un job pendant les vacances ou fins de semaine y sont passés. Le problème est le manque de jobs... la mondialisation fait bien des ravages et j'ai bien peur que cela ne s'améliore pas. Sans vouloir verser dans les théories de complots, l'Occident n'est plus aussi 'consommatrice' qu'elle l'a déjà été... les nouveaux marchés (Asie, Inde) sont plus alléchants et les banquiers le savent. Ils appellent cela la répartition de la richesse... tu touches à une corde sensible chez moi. Nous devrions tous cultiver une philosophie de l'abondance (qui ne veut pas dire du gaspillage)

    RépondreSupprimer
  2. je sais pas comment t'expliquer mais ton message me met de bonne humeur

    RépondreSupprimer
  3. C'est fou, je n'aurais pas pensé que mc finirait dans le dictionnaire! Mais après tout, c'est logique, puisque c'est un mot utilisé...

    RépondreSupprimer
  4. Saveurs Sucrées Salées11/04/2007 06:09

    La définition est plutôt bonne, ce serait dommage de la retirer du dico ;-))

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec cette définition,et ils n'ont pas encore pensé à la la définition du Big Mac ?

    RépondreSupprimer
  6. Nada como varrer o lixinho para debaixo do tapete.

    RépondreSupprimer
  7. J'adore ce genre de petit post très incisif. Très amusant en fait !

    RépondreSupprimer
  8. merci pour ce post, j'ai appris des choses!

    RépondreSupprimer
  9. Mes deux plus jeunes soeurs ont travaillé chez McDo pendant la durée de leurs études supérieures. Leurs récits étaient totalement déprimants. Une tel job est un excellent moyen d'abimer l'estime de soi. Je trouve les définitions des dicos même pas assez représentatives de ce qu'est la réalité.
    Ici à Montréal, ça m'écoeure de voir des femmes de 55 ans et plus qui ont une retraite misérable être à l'emploi de McDo avec des jeunes boutonneux qui leur font du chantage, sachant parfaitement qu'elles ne peuvent en aucun cas se permettre de perdre la maigre pitance qu'elles gagnent là (ça paie les médicaments ou le loyer, même pas les deux). La punition ultime est le chef d'équipe qui leur réduit leur nombre d'heure et du même coup leur revenu, et ce, parfois par "power trip" ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !