14 mars 2007

Tartelettes chinoises à la muscade



Si la cuisine chinoise foisonne de plats salés, il n'en va pas de même pour les desserts... Les cartes des restaurants offrent généralement une bien maigre moisson en la matière. Néanmoins, même si ce ne sont pas les plus longs chapitres qui les composent, mes livres en portugais sur la cuisine asiatique proposent quelques options sucrées assez intéressantes, comme ces tartelettes au flan qui rappellent vaguement les fameux pasteis de nata portugais (les jésuites lusitaniens seraient-ils encore dans le coup...?). Je les ai faites dans des moules à mini-tartelettes en silicone, mais je n'aurais pas dû: cette version façon petites bouchées passe plutôt (trop) bien avec du thé. Avant se s'en apercevoir, on a vite fait de finir l'assiette, tellement c'est bon...!

Ingrédients pour 15 tartelettes ou 30 mini-tartelettes

Pâte

- 175 g de farine de blé
- 3 cuillères à soupe de sucre
- 60 g de beurre ramolli
- 2 cuillères à soupe de saindoux*
- 2 cuillères à soupe d'eau

Garniture

- 2 petits oeufs
- 60 g de sucre
- 175 ml de lait
- 1/2 cuillère à café de muscade moulue

- farine
- beurre
- muscade moulue

* Le saindoux donne vraiment une texture sablée et un croquant uniques à la pâte. Mais ceux que l'usage de cette matière grasse répugnerait peuvent utiliser du beurre... Côté diététique, les deux se valent.

Préparation

Tamiser la farine au-dessus d'une jatte. Ajouter le sucre. Incorporer le beurre et le saindoux en mélangeant jusqu'à obtenir une pâte granuleuse. Verser l'eau et travailler jusqu'à ce que préparation soit assez ferme.

Transférer la pâte sur une surface plane farinée. Pétrir pendant 5 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit lisse et souple. Former une boule et l'envelopper dans du film transparent. Laisser reposer pendant 1 heure au réfrigérateur (ou 20 minutes au congélateur).

Préchauffer le four à 170ºC.

Pendant ce temps, bien battre les oeufs avec le sucre, tout en ajoutant le lait et la muscade en alternance, jusqu'à ce que le mélange soit homogène. Réserver.

Étaler la pâte sur le plan de travail fariné à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Découper des cercles de pâte correspondants à la taille des moules à tartelettes. Foncer les moules préalablement beurrés avec les disques de pâte et y distribuer la préparation antérieure.

Enfourner à 170ºC pendant 35-40 minutes, en surveillant. Démouler délicatement les tartelettes sur une grille et laisser tiédir. Saupoudrer avec un peu de muscade moulue. Servir les tartelettes légèrement tièdes ou froides, en les accompagnant avec du thé de Chine.

17 commentaires:

  1. tiens, je ne connais pas ce dessert, c'est vrai que la carte des desserts des restos chinois est plutot maigre!

    RépondreSupprimer
  2. Encore une bonne idée. Si ça ressemble à tes pastels, je suis preneuse.

    RépondreSupprimer
  3. avec de la muscade..original!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas moi non plus,mais ça fait envie!

    RépondreSupprimer
  5. moi qui pensais que les chinois n'avaient que des desserts à base de noix de coco ou presque! j'ai les yeux scotchés à l'écran!

    RépondreSupprimer
  6. je ne connaissais pas, celà a l'azir vraiment délicieux !

    RépondreSupprimer
  7. une ignorante de plus ! ça a l'air très bon, ça aurait été dommage de ne pas le découvrir !

    RépondreSupprimer
  8. C'est drôle ça ! Je n'ai jamais vu cela en Chine (évidemment, je ne connais pas tout !!), mais ce sont exactement les custard tarts que je mangeais à Londres ! Et délicieuses !

    RépondreSupprimer
  9. Et pourtant, Valérie, ces tartelettes sont bien chinoises. Mon bouquin est une traduction d'une édition chinoise. Peut-être que ce dessert vient de Macao...? La domination portugaise de cinq siècles a beaucoup influencé la cuisine de cette zone de la Chine.

    RépondreSupprimer
  10. Véro (C.Métisse)14/03/2007 22:21

    Ouh, c'est bien mignon, ça, et doré à souhait!!
    Je ne connaissais pas du tout, mais j'en ai piqué une bonne douzaine, histoire de me rattraper! :-)

    RépondreSupprimer
  11. Se não se importar fico pelos pasteis de nata. À 4ºF, veja lá a coincidência, compro sempre. Como sou de manias, os da pastelaria que tem as melhores Glórias {conhece?} do mundo e fica perto, não serve para os pasteis de nata. Meto-me no carro e vou buscá-los.

    RépondreSupprimer
  12. Que português mais estapafúrdio! É o que dá estar a falar para o lado da OPA e do Jorge Neto.

    RépondreSupprimer
  13. Juste comme les petites tar=telettes que l'on trouven en Angleterre...c'est marrant!

    RépondreSupprimer
  14. je découvre moi aussi et je suis en admiration

    RépondreSupprimer
  15. Pour ma part, j'ai découvert les pasteis de nata en Chine ! On en trouve parfois dans des échoppes à l'extérieur... Sinon, pour les desserts, il y en a très peu mais certains sont fabuleux : le zha xian nai (lait frais frit), les petits mantou grillés...

    RépondreSupprimer
  16. Comme Lu Fanni, la premiere fois que j'ai vu des pasteis de nata, je me suis dit, tiens on dirait les tartelettes chinoises aux oeufs. Ca se pourrait bien que ce soit d'origine portugaise, va savoir. Il y en avait plein a Hong Kong de ces tartelettes.

    RépondreSupprimer
  17. je pique l'idée du saintdoux dans la pâte ;-)

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !