30 août 2005

Cuscuz au potiron & à la sardine



Le cuscuz - une spécialité brésilienne - est une terrine froide d'origine orientale, qui fut en des temps reculés une sorte de gâteau de semoule salé, d'où son nom. On sert généralement le cuscuz en entrée, en portions individuelles ou en forme de grande couronne, mais il fait également souvent office de plat froid, servi à l'occasion de buffets ou de pique-nique.

Ingrédients pour 4 personnes

- 4 mini-potirons hachés
- 1 poivron rouge finement haché
- 2 oignons moyens hachés
- 2 gousses d'ail hachées
- 2 tomates hachées
- 10 olives vertes hachées
- 1 pot de lait de coco
- 2 boîtes de sardines à l'huile
- 1 boîte de petits pois
- 300 ml d'eau
- 30 ml d'huile d'arachide
- 30 ml d'huile d'olive
- 300 g de farine de maïs
- 100 g de farine de manioc
- 1 petit bouquet de persil plat haché
- quelques brins de ciboulette ciselée
- sel & poivre

Préparation

Égoutter les sardines et les émietter. Bien égoutter les petits pois.

Faire chauffer les deux huiles dans une cocotte et y faire dorer l'ail et l'oignon. Ajouter le potiron, la tomate et le poivron. Faire un peu revenir et ajouter les olives, les sardines, les petits pois et les herbes. Verser l'eau. Saler et poivrer.

Dès que la chair des potirons est bien tendre, verser le lait de coco et incorporer les deux farines préalablement tamisées et mélangées, petit à petit, jusqu'à obtenir une consistance assez ferme.

Huiler un grand moule ou quatre moules individuels. Garnir avec la préparation, en pressant bien avec les mains.

Laisser refroidir. Démouler et servir bien frais.

Nota : pour un plus joli effet visuel, disposer des rondelles de coeur de palmier, des fèves cuites, des lanières de poivron, etc. au fond du moule.

11 commentaires:

  1. Oui, c'est très joli mais où se trouve, donc, la semoule? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. La semoule se trouvait dans les premières versions, Nettah. Maintenant, il n'y en plus dans ce cuscuz-là...

    RépondreSupprimer
  3. bonaventure30/08/2005 15:31

    oui je vois que je ne suis pas seule à trouver que c'est joli, et quelle patience pour le faire, bref je peux tjrs admirer à défaut de déguster...

    RépondreSupprimer
  4. Elvira, pour la seconde fois tu me sauves.
    Hier, une stagiaire brésilienne me disait qu'elle prenait du cuscus au petit déjeuner.
    Bien moins élaboré chez elle, hélas !!

    RépondreSupprimer
  5. magnifique, magnifique comme d'habitude. je suis désolée de ne pas laisser plus souvent de commentaires comme tu le fais si gentiment, mais je tiens à te dire que j'apprécies, et tes visites et tes recettes ! ma "tétée blogueuse" ne me lièbère que la main droite et donc je lis, mais souvent je ne peux pas taper. Ca m'a empéchée aussi de te laisser un message pour les incendie alors uq ej'étais très touchée. Je t'embrasse.
    Iza

    RépondreSupprimer
  6. En effet, Brigitte. À l'origine, le cuscuz est un vrai plat de pauvres. Tu cuis ce que tu as sous la main (conserves, restes, etc.) en liant avec de la farine. Tu mets dans un moule pour faire présentable. Voilà la génèse du cuscuz brésilien...

    RépondreSupprimer
  7. Zut ! Je viens de rendre les épreuves de mon nouveau bouquin spécial cucurbitacées !!! Quel dommage, tu m'ouvres plein d'inspiration... Je suis victime du m^me syndrome qu'Iza, la fameuse "tétée blogueuse". J'essaie de ratrapper mon retard de ton blog qui est toujours aussi exquis à tous points de vue.

    RépondreSupprimer
  8. La présentation est admirable, bravo, ça donne très envie.

    RépondreSupprimer
  9. Là je fais une découverte, je n'avais jamais entendu parler de ce cuzcuz. Cela a l'air délicieux!

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !