12 décembre 2006

Gâteau à la fubá et à la noix de coco



Incontournable pour accompagner le café de l'après-midi ou du matin, le "bolo de fubá" est sans aucun doute le plus populaire des gâteaux brésiliens. Il en existe de très nombreuses versions. Chaque Brésilienne possède sa propre recette, héritée de sa mère ou de sa grand-mère. À force de voir ce gâteau circuler sur les blogs culinaires brésiliens ou dans les magazines de cuisine que je lis dans la langue de Camões, je me suis enfin décidée à acheter de la "fubá". Il s'agit de fécule de manioc* très fine et blanche qui rappelle un peu la maïzena. Cette farine donne vraiment une texture inimitable à ce gâteau hyper moelleux et fondant. Ici, discrètement allié à la noix de coco, son goût est doux et subtil... J'ai opté pour suivre la recette d'Akemi (qui la tient de la maman d'un certain Aldo), une jeune femme brésilienne qui vit au Japon, auteure du délicieux blog Pecado da Gula (Péché de Gourmandise en V.F.), bien connue pour ses talents de cordon bleu dans la blogosphère culinaire lusophone. Et je ne regrette pas d'avoir choisi cette version: quel délice!

* Au Portugal, on trouve cette farine dans n'importe quel supermarché (Brigitte et Colette ne devraient avoir aucun mal à en trouver non plus grace à la grande communauté brésilienne qui vit en Guyane..). Ailleurs, on peut se la procurer dans les boutiques qui vendent des produits alimentaires africains ou asiatiques...

Ingrédients pour 4-6 personnes

- 3 gros oeufs (ou 4 petits)
- 1 tasse* de lait
- 1 tasse de fécule de manioc
- 1 tasse de farine à gâteaux à levure incorporée
- 2/3 tasse d'huile
- 1,5 tasses de sucre
- 2 grosses cuillères à soupe de noix de coco râpée
- beurre et farine pour le moule

* 1 tasse = 1 pot de yaourt

Préparation

Préchauffer le four à 180ºC. Beurrer et fariner légèrement un moule à manqué. Réserver.

Bien battre les oeufs avec le sucre. Ajouter les farines préalablement tamisées, en alternance avec le lait et l'huile. Battre de nouveau. Ajouter la noix de coco et bien mélanger.

Verser la pâte dans le moule et enfourner pendant 40-45 minutes à 180ºC. Laisser un peu tiédir et démouler. Servir le gâteau tiède ou froid, avec du café ou du thé.

20 commentaires:

  1. Noix de coco... je passe mon tour!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis sûre qu'elle est "light" cette petite chose...donc dans le cadre d'un régime léger avant le gavage des fêtes, ca devrait aller ? Même si ca n'est pas le cas, dis moi que OUI, Elvira !

    RépondreSupprimer
  3. Je vais recherce la farine de manioc dans mon épicerie bio .. Si j'en trouve, je suivrai ta recette à la lettre ...

    RépondreSupprimer
  4. Véro: comme tu peux le voir dans la composition, c'est un plaisir très raisonnable. Alors fonce! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. bon je vais tenter parce que la farine d emanioc cela m'attire beaucoup et puis la coco je le remplacerai...

    RépondreSupprimer
  6. j'aime beaucoup le commentaire de Véro ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Ainda bem que compreende o "brasileiro";-} Lá vou eu amanhã comprar a fubá e lavar mais um boião de iogurte. Basta repescá-lo no saco amarelo.

    RépondreSupprimer
  8. Querida Maloud: vale a pena. O bolo é mesmo fofinho e saboroso. E a fuba de mandioca pode substituir maisena em quase tudo. Há à venda por todo o lado graças à grande comunidade brasileira que temos em Portugal. Eu comprei a minha fuba num supermercado pequeno da aldeia... Já a vi no Continente, etc., também.

    O tal boião de iogurte corresponde à "cup" das receitas inglesas e americanas. Eu uso uma chávena de chá daquelas antigas, do tempo da minha avó, para medir.

    De resto, gostei de ler que recicla. Eu sou a chatinha cá da terra, com as minhas histórias de separação do lixo. Já consegui por as velhotas da aldeia a terem mais cuidado... :-)

    RépondreSupprimer
  9. Ta recette me fais encore saliver même si je viens de finir mon diner

    RépondreSupprimer
  10. ca semble sympa...mais la farine de manioc je ne sjuis pas certaine de trouver ca dans ma p'tite ville Dunkerquoise (lol)

    RépondreSupprimer
  11. Si j'arrive à trouver du soja texturé au fin fond de la campagne portugaise, tu devrais pouvoir trouver de la fécule de manioc à Dunkerque, Nuage de Lait! ;-D

    RépondreSupprimer
  12. Elvira, que bom que gostou do bolo! Fico muito feliz e honrada de ver uma receita do Pecado aqui no seu delicioso blog!

    RépondreSupprimer
  13. Eu conheço. Elvira. Tem o Pingo Doce, aqui quase ao lado, e o Continente do Dragão, onde vou todas as 4ªf. E também conheço a farinha de pau. Em miúda adorava, Com os restos do peru de Natal enfiados lá dentro, era uma delícia. Tenho de perguntar à minha mãe como se faz. É que ela já tem quase 80 anos e não convém adiar as perguntas importantes.

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cette belle recette! J'adore tout ce qui est à base de manioc, alors je ne vais pas rater l'occasion de tester ce gâteau...

    RépondreSupprimer
  15. Encore un ingredient inconnu. C'est genial que tu nous fasses une passerelle entre les blogs lusophones et les notres.

    RépondreSupprimer
  16. J'aurais bien pris une petite part au passage çà tombe bien c'est bientôt l'heure du goûter;)

    RépondreSupprimer
  17. Je ne connais pas du tout la fuba, merci pour le petit récap historique ;)

    RépondreSupprimer
  18. hum, il y a tout ce que j'aime la dedans !

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !