13 décembre 2006

Cuisses de poulet en habit snob



Ou: je me la pète "précieuse ridicule"...

J'ai préparé cette sympathique petite recette il y a un moment déjà, mais je viens juste de la retrouver en faisant un peu de ménage dans les archives de mon PC. Elle m'a été soufflée par le supplément cuisine - vendu séparément, une honte lorsque l'on sait que Lux Woman ne coûte "que" 5,95 € à lui tout seul (mais avec, on vous offre une fourchette créée par un designer...) - d'un magazine féminin portugais assez "prout prout", Lux Woman, que je n'achète jamais, les pages mode n'y proposant que rarement des robes à moins de 1000 euros... Le supplément cuisine est à l'avenant du magazine: papier glacé et photos magnifiques, recettes snobs à la présentation renversante et avec parfois du vrai caviar dedans, mais pas toujours bien intéressantes gustativement une fois dans l'assiette. De temps en temps, on y découvre tout de même une petite chose "testable" (ou un chemisier H & M, mais c'est parce que Madonna le porte...). En revanche, vous vous doutez bien que ma photo fait piètre figure à côté de celle de Culinária Lux Woman (mais où trouvent-ils donc du jambon cru si élastique qu'il ressemble à de la crépine...?)... Voilà pourquoi je préfère les recettes des blogs de cuisine à celles des livres ou des magazines: au moins, on est presque sûr à 100 % de savoir à quoi notre plat va ressembler une fois cuisiné...!


Ingrédients pour 4 personnes

- 1 cuillère à soupe de beurre
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 4 cuisses de poulet
- 4 belles tranches fines de jambon cru
- 1 cuillère à soupe de moutarde à l'ancienne
- 2 gousses d'ail pressées
- 1 petit bouquet de ciboulette + 4 brins
- 1 petit bouquet de coriandre fraîche
- 1 petit bouquet de persil plat
- jus d'1 citron
- 1 petit verre de vin blanc
- sel & poivre noir du moulin

Préparation

Hacher finement les herbes. Ajouter la moutarde, l'ail pressé, le jus de citron, du sel et du poivre. Bien mélanger. Enduire les cuisses de poulet avec le mélange, couvrir avec du film transparent et laisser reposer au frais pendant au moins 1 heure.

Faire chauffer le beurre avec l'huile d'olive dans une sauteuse anti-adhésive. Ajouter les cuisses de poulet égouttées en ayant soin de réserver la marinade. Faire dorer les cuisses de poulet des deux côtés à feu moyen. Couvrir et cuire à feu doux pendant 40 minutes.

Délayer la marinade réservée dans le vin blanc. De temps en temps, mouiller les cuisses de poulet avec le mélange. Retourner les cuisses de poulet à mi-cuisson.

Retirer les cuisses de poulet de la sauteuse et les envelopper dans les tranches de jambon cru. Attacher avec des brins de ciboulette et servir aussitôt, avec une poêlée de légumes.

17 commentaires:

  1. Je ne sais pas à quoi ressemblait la recette du Culinaria, mais ta photo me plaît bien! La saveur des herbes doit être délicieuse avec le jambon cru...
    PS: Ca m'énerve, les pages modes intitulées "Petits prix", et où on trouve des sacs à 500 euros!!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est peut être parce que c'est pas du jambon ;)

    Elle me plait beaucoup ta photo Elvira!

    RépondreSupprimer
  3. juste après le post sur la planète des dindes, je trouve ça super fort :o)))))
    merci pour ce billet génial ! ce que j'aime te lire !

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que sur les magazines il y a beaucoup de triche pour les photos, mais je trouve ta photo très bien, et cette recette est parfumée à souhait.

    RépondreSupprimer
  5. Je croyais au départ que tu parlais de la photo de la créature en couverture, il a fallu que j'en arrive au jambon pour comprendre. Bon je ne fais que passer à la recherche de ta recette de clams, je reviendrai lire ce que j'ai raté, quelle production!

    RépondreSupprimer
  6. le prochain post les dindes de la planete luxe....
    allechante recette...

    RépondreSupprimer
  7. En Même temps, il faut bien dire que certains blogs ressemblent de plus en plus aux magazines féminins de luxe: photos renversantes, recettes ampoulées et pourtant pas très bonnes, snobismes culinaires imbéciles, etc.

    Dommage: ce qui était beau, au départ, c'était justement de ne pas faire de la cuisine de magazine... :-(

    RépondreSupprimer
  8. Sincérement je préfère ta photo à celle du magazine, la tienne elle fait plus vrai.

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que sur les blogs, quel que soit notre type de cuisine, ce qu'on montre est fait maison et les photos aussi...

    RépondreSupprimer
  10. Nos blogs há quem tenha mentalidade Lux e cozinhe o trivial, há quem cozinhe coisas podendo figurar nas tais Lux e não tenha de todo esta mentalidade. Ao que me vou apercebendo é um mundo muito complexo.

    RépondreSupprimer
  11. Querida Maloud: eu até conheço blogues lusos onde algumas "tias" têm o descaramento de publicar as receitas das empregadas! :-D

    Só pode ser em Portugal, porque em França, muito pouca gente pode usufruir de uma empregada que prepara as refeições. E lá, quem tem cozinheiras em casa, não tem o descaramento de ser autor de um blogue de culinária! :-D

    PS: já agora, a maior parte das receitas da C.L.W. que testei não prestam.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis morte de rire devant ton billet! j'avais bien besoin d'un peu d'humour car ma journée avait mal commencée!

    RépondreSupprimer
  13. Et surtout: est ce que cette recette t'a plu?!

    RépondreSupprimer
  14. Il est bien sûr que les photos des magazines sont rarement faites avec des aliments entièrement comestibles, au moins sur les blogs, si on fait la recette ça ressemblera à la photo !

    RépondreSupprimer
  15. T'es pas mal en nuisette de dentelle. C'est comme ca que tu es au naturel, dans ta cuisine :)
    Franchement, la traduction des commentaires de Maloud du portugais a l'anglais laisse a desirer, je ne vous dis pas la gymnastique mentale pour comprendre :)

    RépondreSupprimer
  16. On parlait de pouffes portugaises qui ont des blogs sur lesquelles elles publient les recettes de... leurs employées de maison. C'est pas rigolo, ça, Gracianne...? :-D Je te jure que c'est vrai!

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !