27 octobre 2005

Bientôt Halloween !



À l'origine, je méprisais un peu Halloween, ainsi que toutes ces pseudos-fêtes imposées chez nous par les séries-télé américaines et les associations de commerçants... Jusqu'à ce que je passe pour la première fois la Toussaint dans mon village. J'habite en milieu rural, mais heureusement, dans une région qui, loin de se désertifier ne cesse de voir sa population s'accroître. Nos villages sont donc pleins de jeunes couples et d'enfants. Je voyais la Toussaint au Portugal avec des yeux d'adulte (sans enfants...), avec ses traditions pour grandes personnes: marrons sous la braise, água pé (le vin nouveau pas totalement fermenté, etc.). Jusqu'au jour où est apparu à ma porte un groupe de petits fantômes et sorcières âgés de 4 à 12 ans, porteurs d'un grand sac à patates et criant : "doçuras ou travessuras!", l'équivalent portugais de l'américain "trick or treat". Je me suis sentie un peu honteuse, car je n'avais rien à la maison ce jour-là à leur offrir. Je n'allais tout de même pas balancer quelques marrons carbonisés dans le sac. Et encore moins leur offir un coup d'água pé à 14ºC d'alcool...!

Image Hosted by ImageShack.us

Aussi, cette année, je promets de ne pas boycotter Halloween. Même, je vais foncer au supermarché me fournir en kilos de bonbons et barres chocolatées pour les gamins adorables qui égaient toute l'année les rues de mon village. Et à l'égal de mes voisins, je vais taillader quelques citrouilles pour en faire des lanternes grimaçantes. De toute façon, dans mon coin, il y en a tellement qu'il en restera bien assez pour faire des soupes! D'ailleurs, je n'ai aucune raison d'être anti-Halloween, surtout depuis que j'ai découvert la tradition portugaise du Dia do Bolo (littéralement "Jour du Gâteau"), à laquelle Mimosa, qui connaît bien ma région, a récemment fait référence dans l'un de ses commentaires. En fait, depuis des temps immémoriaux, par chez moi, le 1er novembre, les enfants frappent aux portes des voisins en criant: "Tantine, donne-nous un gâteau!" Gâteaux dont je vous ai déjà donné la recette, et qui étaient à l'origine spécialement destinés à remplir les sacs des petits mendiants d'un jour. Finalement, même si le cri de guerre a légèrement changé et que les déguisements macabres font désormais partie de la fête, la tradition est quasiment la même. Ce qui n'est guère surprenant lorsque l'on sait que les premiers Portugais - les Lusitaniens - étaient celtes.

Image Hosted by ImageShack.us

En revanche, si les petits de vos voisins sont des pestes, voici une recette d'Halloween de Tata Elvira (qui mérite bien son prénom gothique de sorcière, du coup...!): faire fondre une grosse tablette de chocolat pâtissier avec une lichette de beurre. Ajouter des noisettes hachées. Plonger quelques oignons épluchés - pas trop gros - ou de belles gousses d'ail pelées dans le chocolat. Bien enrober et laisser refroidir complètement. Envelopper dans du papier-cristal et décorer avec de jolis rubans colorés. Et hop dans le sac des diablotins (dans le sens littéral du mot)! Pas de risques qu'ils vous embêtent l'année prochaine...

Illustrations : Getty Images

10 commentaires:

  1. Mais non Tata Elvira n'est pas une méchante sorcière ! Et puis c'est super bon les oignons au chocolat.
    Je regrette que cette année nous ne fêtions pas Halloween...j'aime bien toutes ces fêtes, qui sont une occasion supplémentaire de se retrouver ensemble.

    RépondreSupprimer
  2. Ooh la mechante! Ca me fait penser aux jelly beans de Bertie Bott dans Harry Potter, celles parfumees aux crottes de nez. Tu pourrais rajouter quelques petits piments aussi, dans tes gateries maison, mais attention aux represailles des parents quand meme.

    RépondreSupprimer
  3. un reportage intéressant où on apprend qu'Elvira est capable du pire comme du meilleur! Bien humaines finalement ces fêtes gothiques! Il y avait "Des cornichons au chocolat" (roman), il faudra désormais compter avec les oignons au chocolat d'Elvira!...A part ça, tes coutumes ancestrales valaient la peine d'être décrites. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce petit cours d'histoire et pour ta recette de sorcière...!

    RépondreSupprimer
  5. Quelle méchante sorcière, mais je suis sûre que tu n'es entourée que d'enfants charmants !

    RépondreSupprimer
  6. Cette année je ne ressens pas du tout cette atmosphère d'Halloween! C'est drôle, les décors me paraissent incongrus! Il fait trop beau, trop chaud pour être aussi avancé dans l'année! Et pourtant, Coco a préparé des doigts de sorcière (glurp!) et Elvira des chocolats aux oignons (glarp!)! Ouf! J'suis trop loin pour sonner à vos portes!

    RépondreSupprimer
  7. C'est de l'humour, bien sûr, pour les oignons au chocolat (quoique ;-)...)! Les gamins de mon village sont trop mignons pour que je leur fasse ça (et puis, surtout, les papas ne sont pas commodes...).

    RépondreSupprimer
  8. Après le Père Fouettard, il y aura Tata Elvira.

    Un très beau billet sur cette fête magique.

    Tarzile

    RépondreSupprimer
  9. oh les beaux petits sablés!!!

    RépondreSupprimer
  10. j'aime bien l'idée du gâteau... cette année je vais distribuer cookies et autre fudge aux petits diables de toutes origines qui ne manqueront pas de venir sonner.
    Elvira, tu m'inspires :-)

    RépondreSupprimer

Mettez votre grain de sel !